Couverture du journal du 18/09/2021 Consulter le journal

[ Dossier Étudiants entrepreneurs ] Leslie Lacroix, à la barre de Capitaine Study

Pour faciliter l’orientation des étudiants dans « l’océan » des formations, Leslie Lacroix, 22 ans, a lancé Capitaine Study, une plateforme collaborative qui propose des avis vérifiés sur plus de 600 écoles de l’enseignement supérieur.

LESLIE LACROIX Capitaine Study

Leslie Lacroix, Capitaine Study © Jpeg Studios - Les Annonces Landaises

[ DOSSIER ] Étudiants entrepreneurs dans les Landes

Ils ont à peine 20 ans et créent leur emploi en lançant leur entreprise. Profil d’une génération qui ose avec Leslie Lacroix à la barre de Capitaine Study, Samuel Deschamps : Purple Studio parie sur la vidéo et Théo Fouasson, l’influenceur de l’e-sport.

Dans le bureau de l’incubateur bordelais qu’elle a intégré six mois après le lancement de sa plateforme Capitaine Study, l’Hossegorienne Leslie Lacroix, 22 ans, déroule avec aisance le pitch sur la création de sa start-up en avril 2019. « Après une licence info com à l’université dont le fonctionnement ne me correspondait pas, je recherchais une école privée de communication pour mon master en stratégie digitale. Les salons et les journées portes ouvertes ne me semblaient pas très objectifs. C’est alors que j’ai eu l’idée de créer une plateforme collaborative sur laquelle les étudiants pourraient noter leur établissement. C’est d’ailleurs grâce à Capitaine Study que j’ai trouvé l’École supérieure du digital à Bordeaux ».

Le projet prend rapidement tournure avec un site internet élaboré en quelques semaines et la création de l’entreprise qu’elle intègre en alternance en poursuivant ses études. Au départ, je n’avais pas l’esprit business, sourit-elle. Tout s’est fait très naturellement après avoir identifié la problématique auprès des étudiants qui recherchaient des avis, comme des établissements qui avaient un véritable besoin en matière d’e-réputation. Je me suis laissé porter par la progression des visites et les retours positifs sur la plateforme ». Un succès lié à un travail de fond sur la vérification et la modération des avis des étudiants. « Ce sont ces points de vue détaillés, constructifs et justifiés qui font la différence. Les écoles ont compris l’intérêt de Capitaine Study pour identifier leurs axes d’amélioration. Et ce sont elles aujourd’hui qui nous contactent pour y figurer », se réjouit-elle.

Au départ, je n’avais pas l’esprit business

Le business model de l’entreprise se construit désormais autour de deux formules destinées aux écoles partenaires, pour lesquelles elle collecte les avis auprès des étudiants et propose des contenus additionnels. Épaulée par une étudiante en alternance sur le volet commercial et une stagiaire sur l’animation de la communauté et du blog du site, Leslie Lacroix met le cap vers de nouvelles perspectives de développement. En effet, si sur les 600 écoles dans 25 filières référencées actuellement, la communication, le commerce, l’art, le design, la publicité et le digital se taillent la part du lion, l’offre devrait s’étoffer en direction des écoles préparatoires privées en médecine, commerce, droit, avant d’aborder l’enseignement supérieur public sur l’ensemble du territoire national. L’objectif : « Capitaliser sur la qualité des avis récoltés pour devenir une référence et un annuaire incontournable de l’enseignement supérieur en France. »

www.capitainestudy.fr

Faire le tri dans les informations en fonction de ses propres objectifs

LE STATUT JURIDIQUE

« Une société par actions simplifiée (SAS), le statut prévu dans le cadre de l’intégration au sein de l’incubateur de start-ups bordelais 1Kubator qui investit 10 % du capital de l’entreprise. »

LES SATISFACTIONS

« Plus que la création d’entreprise, ce qui me motive surtout c’est de travailler sur un produit ou des services dans lesquels je crois. Il y a bien sûr aussi le plaisir de voir son travail récompensé par les retours des étudiants et des écoles, d’être son propre patron, de monter sa petite équipe. »

LES DIFFICULTÉS SURMONTÉES

« Moi qui détestais les oraux, j’ai dû sortir de ma zone de confort pour présenter mon projet devant les professionnels lorsque j’ai été sollicitée par 1kubator. La structure m’a ensuite accompagnée dans les étapes de la création de l’entreprise. Avoir un cadre, disposer de locaux et d’un réseau ajoutent de la confiance. »

LES OUTILS DE COMMUNICATION

« LinkedIn, incontournable pour la récolte d’avis et la partie BtoB avec les écoles. Nous sommes également présents sur Instagram le réseau le plus visible auprès de notre cible et, pour la notoriété, sur TikTok le réseau viral qui monte. »

LES CONSEILS AUX FUTURS ENTREPRENEURS

« S’associer avec quelqu’un qui a des compétences complémentaires permet d’avancer plus vite. J’ai cofondé l’entreprise avec Pierre-Axel Domicile, dentiste de formation. Il a proposé de son côté pendant le confinement une formation en ligne pour ses pairs. Comme il dispose de moins de temps, je suis aujourd’hui à la recherche d’un nouvel associé pour poursuivre le développement de Capitaine Study. Il est également essentiel d’écouter, de s’entourer, de parler du projet autour de soi, d’écouter des podcasts inspirants, d’échanger avec des dirigeants de start-up qui ont réussi. Et comme chacun apporte des conseils différents, il faut ensuite faire le tri dans les informations en fonction de ses propres objectifs. »