Couverture du journal du 24/02/2024 Le magazine de la semaine

Télépilote Academy : donner des ailes aux professionnels

Lancée en 2019 à Saint-Geours-de-Maremne et Soustons par Jean-Yves Llorens, la Télépilote Academy a formé 250 pilotes tous secteurs confondus, avec une attention particulière portée à l'évolution des technologies et des réglementations.

Télépilote Academy

© Télépilote Academy

Télépilote Academy

Jean-Yves Llorens © Télépilote Academy

Des géomètres aux couvreurs, en passant par les agents immobiliers, les assureurs, les collectivités, les pompiers, et même les particuliers, tous ont trouvé une opportunité dans la formation au pilotage de drone professionnel de la Télépilote Academy. Cette technologie performante attire de plus en plus d’entreprises en quête de rapidité et d’efficacité, comme le souligne Jean-Yves Llorens, télépilote et formateur : « Nous n’en sommes qu’aux prémices, mais le drone va devenir incontournable. Les entreprises l’intégreront dans l’apprentissage des métiers. Il servira au même titre qu’un GPS », affirme-t-il. Et la nouvelle réglementation, exigeant un brevet européen (CATS) depuis janvier, souligne bien cette montée en puissance.

Les formations de la Télépilote Academy, certifiées Qualiopi, rencontrent donc un vrai succès, car elles ouvrent la voie à de nombreux débouchés. « Pour les géomètres, le drone fournit des données précises en un temps record. Certains agents de collectivité ont suivi des formations pour les prises de vues ou analyser les installations de cours d’eau. J’ai même eu un berger pour localiser ses brebis. »

Un métier d’avenir

Les cours dispensés à Domolandes à Saint-Geours-de-Maremne pour la partie théorique, et à Soustons pour la pratique sont organisés sur trois ou cinq jours avec des drones Phantom 4 Pro de la marque chinoise DJI, leader du marché. Les formations couvrent la réglementation et les protocoles et consacrent 50 % du temps à la pratique. À l’issue du stage, les élèves reçoivent une attestation de suivi, une des deux parties nécessaires pour devenir télépilote de drone professionnel. « Vous pouvez passer la première, le Certificat d’aptitude théorique de télépilote, sur internet. »

Toujours en recherche d’innovation, Jean-Yves Llorens prévoit de lancer cette année une nouvelle formation en thermographie, capitalisant sur l’intérêt croissant pour les performances énergétiques. « Le drone peut analyser les déperditions sur les fenêtres, les faîtages et les toitures et apporte une plus grande précision qu’un simple diagnostic énergétique. »

Télépilote Academy

© Télépilote Academy