Couverture du journal du 25/06/2022 Consulter le journal

Renaissance de la Villa Pomade à Rion-des-Landes

Après trois ans de travaux, la Villa Pomade, à Rion-des-Landes, vient d’être transformée en hôtel-restaurant. Avec à sa tête le chef girondin Frédéric Freygefond, bien décidé à conquérir les Landais.

Villa Pomade

© Benproductions

« J’adore cet endroit », lance d’emblée Frédéric Freygefond, directeur d’exploitation de la Villa Pomade, transformée après trois ans de travaux en un hôtel-restaurant qui vise les quatre étoiles. À Rion-des-Landes, à 30 minutes de Contis, des golfs de Mont-de-Marsan et de Moliets-et-Maâ et à 10 minutes de la réserve d’Arjuzanx, il croit dur comme fer au potentiel touristique des Landes intérieures. « Tout le monde ne peut pas s’offrir une location pendant 15 jours au bord de l’océan. Avec les prix équilibrés que nous allons pratiquer, nous pouvons attirer une clientèle de commerciaux sur l’année et de touristes l’été », poursuit celui à qui Nicolas Guyamier, propriétaire des lieux, a confié la conduite de cette nouvelle aventure.

Frédéric Freygefond, directeur d’exploitation et chef de la Villa Pomade

Frédéric Freygefond, directeur d’exploitation et chef de la Villa Pomade © Benproductions

Le président du groupe familial de Transports Guyamier, Lacassagne et Atlantic Europe Express à Ambès (Gironde) qui vient d’être élu transporteur de l’année 2022 par ses pairs à 36 ans, et président heureux du club de rugby de Floirac qui monte en Nationale 2, vise son grand chelem avec l’ouverture de l’établissement landais dans les prochaines semaines. L’équipe de sept personnes recrutées localement est prête à entrer dans la mêlée dans la maison de maître jouxtant l’ancienne scierie rachetée par la grand-mère de Nicolas Guyamier pour la transformer en son temps en lieu de stockage.

« UN CHALLENGE À TAILLE HUMAINE »

« Imaginez une maison abandonnée pendant 20 ans envahie par le lierre, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. L’énorme travail de rénovation a été un peu ralenti par la pandémie, mais il est désormais terminé », reprend Frédéric Freygefond. Sous la direction du propriétaire, l’architecte dacquois Philippe Bousquet s’est employé à restaurer la maison Art déco dessinée en 1921 par Albert Pomade, également auteur des arènes de Dax et d’une myriade de maisons landaises.

Un investissement conséquent dont le directeur d’exploitation tait le chiffre, mais soutenu à hauteur de 100 000 euros par la Région Nouvelle-Aquitaine pour aménager les extérieurs en jardin paysager, rénover, isoler et transformer la maison d’habitation en hôtel aux normes en vigueur, tout en donnant à chaque chambre une ambiance particulière. Et créer un restaurant doté d’une salle conviviale pour une cuisine bistronomique, et d’un espace dédié à une carte plus gastronomique.

« On veut aussi faire un beau restaurant, parce que c’est ma passion première. Un challenge à taille humaine hyper séduisant, avec 50 couverts », résume Frédéric Freygefond. À 55 ans, le restaurateur bordelais, formé par le chef étoilé Claude Darroze, relève le défi, après avoir notamment piloté les fourneaux de La Corniche au Pyla pendant six ans, et du Red Store pendant quatre ans, à Lège-Cap-Ferret. « Depuis six mois, je m’imprègne des Landes, en nouant des liens avec les acteurs locaux du tourisme et mes fournisseurs, confie-t-il. J’ai déjà mes producteurs de légumes bio et mes éleveurs de poulets dans le secteur, auxquels viendront s’ajouter le saumon de l’Adour, les asperges… »

Son but : « Apporter sept jours sur sept du bonheur entre le couteau et la fourchette à tout le monde sans distinction. À Rion-des-Landes, nous sommes très attendus. Il faut que nous soyons très bons dans tous les sens du terme ». Pour faire de la Villa Pomade un lieu que les Landais et les Rionnais vont à leur tour… adorer.