Couverture du journal du 24/02/2024 Le magazine de la semaine

Hierbas de Aragon : l’huile d’olive en héritage

Installée dans les Landes depuis cinq ans, Édith Asensio redonne vie aux oliviers centenaires de son village familial en Aragon, et produit l'huile d’olive extra-vierge Hierbas de Aragon, qu’elle importe en France.

Herbias de Aragon

© Popival

Certains préfèrent l’océan et les forêts de pins, d’autres la montagne et les champs d’oliviers. Pour Édith Asensio, l’un ne va pas sans l’autre. Son bonheur est tout simplement dans la nature. Celle de la province d’Aragon en Espagne d’où sa famille est originaire et où elle a passé son enfance. Et puis aussi celle des Landes pour lesquelles elle a eu le « mythique coup de cœur dont parlent les écrivains découvreurs de la station d’Hossegor. J’y venais en vacances et j’ai été aspirée par cette nature, source de paix et en même temps cette vie très vitaminée », confie-t-elle. Au point de décider de quitter Agen pour s’installer à Tosse en 2018, lancer sa propre entreprise en 2020 et faire revivre les oliveraies de son village de Camporrells en Espagne. Une étonnante reconversion pour cette infirmière passionnée par son métier, mais lassée de vivre sous la lumière artificielle des blocs opératoires. « J’avais envie de retrouver la nature et une vie plus normale », explique-t-elle.

Depuis trois ans, elle cultive et produit l’huile d’olive d’Aragon sous la marque Hierbas de Aragon. « Au départ, j’avais aussi pour projet de cultiver le thym, le genévrier, le romarin… toutes les herbes et les parfums de la montagne. Mais je me concentre pour l’instant sur les olives », poursuit-elle.

Herbias de Aragon

© Popival

Réanimer ce patrimoine

C’est au cours d’un long séjour à Camporells qu’elle redécouvre la richesse de cette nature préservée, pays des oliviers, des amandiers et de la truffe. « J’ai retissé des liens avec les gens du village et réécouté les histoires. Quand j’ai réalisé que les oliveraies bordant le village étaient abandonnées depuis des décennies, j’ai eu envie de réanimer ce patrimoine. » Inspirée par ce fabuleux trésor, elle convainc trois ou quatre villageois de participer à cette folle aventure pour tailler, récolter et trouver le moulin qui pressera son huile. Les arbres sont soigneusement sélectionnés et après avoir contacté les propriétaires, elle loue quatre parcelles, composées en totalité d’environ 350 oliviers, par simples accords verbaux en échange de quelques litres d’huile d’olive produite pour leur usage personnel. « Ici, tout est basé sur la confiance et la passion partagée pour la terre. On a cette logique : les anciens nous aident et nous conseillent pour récolter. »

Herbias de Aragon

© Popival

Des oliviers centenaires et une production responsable

Pour évaluer l’âge approximatif de ces plantations, Édith Asensio fait appel à un ingénieur dont l’étude révèle que ces oliviers, témoins silencieux du temps, occupaient déjà les terres aragonaises il y a plusieurs centaines d’années. « Certains ont vu le jour il y a 700 et même 800 ans », s’exclame-t-elle. Soucieuse de leur préservation, elle n’utilise aucun engrais. « Notre moulin me permet de presser seulement mes olives qui poussent sans sulfate et je ne fais ni mélange ni assemblage », assure-t-elle. Elle ne produit que 4 000 litres d’huile d’olive vierge extra par an issues de deux variétés anciennes et rares : l’Arbequina, « une huile douce aux saveurs d’herbes coupées » et la Verdeña, « aux saveurs poivrées avec un goût d’amande ». En ajoutant à sa gamme la fleur de l’huile d’olive, elle propose un produit récolté goutte à goutte sous le poids des olives, sans presse. « Elle est savoureuse ! Couleur soleil avec un goût de noisette. » Si la qualité de ses produits est très appréciée par sa clientèle landaise, elle ne compte pas pour autant développer sa production. Une manière de prendre soin du passé sans autre ambition que de transmettre ce patrimoine précieux et l’histoire familiale qui l’accompagne. « Je travaille très slowly et je privilégie la qualité au-delà du chiffre d’affaires. Je veux mettre en avant le bien vivre et le bien travailler avant tout. »

D’un marché landais à l’autre, le bouche-à-oreille l’a fait connaître pour la qualité de ses produits et l’attention qu’elle porte à ses clients. La magie opère car Hierbas de Aragon n’est pas seulement une huile d’olive séculaire, c’est une histoire d’amour et de préservation qui laisse à chacun une empreinte gustative et émotionnelle durable.