Couverture du journal du 21/05/2022 Consulter le journal

Entreprise : déléguer pour performer

Pour bénéficier de compétences dont elles ne disposent pas en interne, de plus en plus de TPE et PME font appel à des indépendants externalisés, comme Pauline Magbondo Ngouyengue, Clémence Couturier et Élisabeth Bordes.

Pauline Magbondo Ngouyengue, Clémence Couturier et Élisabeth Bordes, entreprise

Pauline Magbondo Ngouyengue, Clémence Couturier et Élisabeth Bordes © Jpeg Studios

Devenir chef d’entreprise implique d’enfiler plusieurs casquettes. En plus de son cœur de métier, un entrepreneur doit aussi s’occuper de sa communication, de sa gestion administrative, de sa comptabilité, de ses ressources humaines, de sa conformité juridique… Si les grosses structures disposent de services dédiés à chaque activité, les TPE et PME, de leur côté, font souvent avec les moyens du bord… jusqu’à ce que cela devienne problématique.

RESSOURCES HUMAINES : SUIVI PERSONNALISÉ ET PROXIMITÉ

Pauline Magbondo Ngouyengue, Gestion de la paie et des ressources humaines, entreprise

Pauline Magbondo Ngouyengue, Gestion de la paie et des ressources humaines © Jpeg Studios

CRÉATION

Mars 2020

LES SERVICES

« Titulaire d’un bachelor responsable ressources humaines, j’accompagne les PME qui ne disposent pas des compétences en interne, dans le traitement des bulletins de salaire, la gestion des salariés et le recrutement. »

LA PARTICULARITÉ

« La gestion de la paie est un métier à part entière. La moindre erreur est passible de redressement ou d’amende. Un salarié peut aussi assigner son employeur aux prud’hommes et ainsi véhiculer une mauvaise image de l’entreprise. Aussi, je sécurise et garantis la bonne exécution de la mission. Et faire appel à moi permet de faire des économies, puisque l’entreprise n’a plus besoin de s’équiper d’un logiciel de paie. Je dispose du mien, le leader sur le marché, qui gère plus de 600 conventions collectives. »

https://pauline-magbondo-ngouyengue.fr

 

À la tête d’un garage automobile et d’une carrosserie à Saint-Paul-lès-Dax ainsi que d’un parc de loisirs à Labenne, François Lambert s’est longtemps occupé lui-même de la gestion de la paie de ses huit salariés permanents et de ses sept saisonniers. « Mais cela devient de plus en plus complexe. Il y a constamment des choses à rajouter, comme le prélèvement à la source et son taux qui peut changer à tout moment. C’est très technique et cela demande des compétences particulières. » Alors, depuis un an, François Lambert délègue le traitement  de ses bulletins de salaire à Pauline Magbondo Ngouyengue. Installée à Port-de-Lanne, la jeune femme a créé son entreprise individuelle de gestion de la paie et des ressources humaines. « J’ai longtemps travaillé en cabinet spécialisé. Mais dans ces grosses structures, on n’a pas de rapport privilégié avec les clients. C’est pour leur apporter un suivi personnalisé que j’ai décidé de me lancer à mon compte. »

Permettre aux patrons de PME de se concentrer sur leur cœur de métier

Une attention que ses clients apprécient. « Pauline est très réactive, confirme François Lambert. Et elle s’occupe de tout : non seulement de l’édition des bulletins de salaire, mais aussi des déclarations sociales. Cela me permet d’économiser une journée de travail par mois, ce qui est très appréciable. » À Labatut, Benoît de Butler est tout aussi ravi. Propriétaire d’un garage automobile, il a fait appel à Pauline Magbondo Ngouyengue pour l ’assister dans le recrutement de plusieurs salariés. « Pauline s’est chargée de mettre des annonces sur plusieurs sites. Elle a étudié les candidatures et a assisté aux entretiens pour m’aider à choisir la bonne personne à chaque fois. Avant de la connaître, j’ignorais qu’un tel service existait. Aujourd’hui, je ne regrette pas de l’avoir rencontrée. En plus de me faire gagner deux jours de travail à chaque embauche, elle m’apporte toute son expertise en ressources humaines. Sous-traiter des prestations à des professionnels est bien plus malin que de mal faire les choses soi-même ! »

ASSISTANCE ADMINISTRATIVE : SOUPLESSE ET RENTABILITÉ

Nul besoin d’avoir des salariés pour faire appel à des prestataires extérieurs. Créatrice d’une structure de régie événementielle à Hossegor, Catherine Fort a régulièrement recours aux services d’Élisabeth Bordes. Après   des   expériences en PME et dans des groupes en France et à l’international, cette dernière a créé sa société d’assistance administrative Elis’activ, à Tercis. « Je soulage les artisans et les patrons de PME de leurs tâches administratives chronophages pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier. » Catherine Fort lui confie ainsi le back-office des événements qu’elle organise.

« En amont, elle gère l’envoi des invitations et les inscriptions, et le jour J, elle assure l’accueil et le badgeage des participants. Ce sont des missions stratégiques que je pourrais réaliser. Mais ma plus-value est ailleurs. Alors je préfère déléguer ces opérations à une personne compétente et me concentrer sur les tâches qui requièrent toute mon expertise. »

Hors Covid, Catherine Fort pourrait embaucher un salarié pour réaliser les missions qu’elle sous-traite à Élisabeth Bordes. Mais cette solution reste « plus rentable et surtout beaucoup plus souple ».

Élisabeth Bordes, assistance administrative, entreprise

Élisabeth Bordes, assistance administrative © Jpeg Studios

CRÉATION

Avril 2019

LES SERVICES

« Je libère les TPE et les PME de leurs tâches administratives complexes et chronophages pour qu’elles s’investissent dans leur cœur de métier. Gestion, traitement, classement… je m’occupe également d’optimiser le fonctionnement et les ressources des entreprises qui m’emploient. »

LA PARTICULARITÉ

« En regardant autour de moi, j’ai constaté que beaucoup d’artisans et de patrons de PME mettaient la clé sous la porte alors que leurs carnets de commandes étaient pleins. Ils avaient tellement la tête dans le guidon qu’ils délaissaient totalement l’administratif et que la relance des devis et des factures passait à la trappe. C’est ce qui m’a donné l’idée de créer Elis’activ. J’ai testé le concept pendant deux ans au sein de la couveuse Envoléa à Dax. Et le besoin était tel que je vole de mes propres ailes depuis avril 2021. »

www.elisactiv.fr

EXPERTISE COMPTABLE : ÉCOUTE ET RÉACTIVITÉ

« J’ai lancé mon activité de livraison de vélos en autoentreprise. Lorsque j’ai souhaité passer en société, je ne savais pas quel statut choisir, se souvient Yoan Bidart, entrepreneur à Seignosse. La moitié de mes conseillers me suggérait de passer en SARL et l’autre moitié en SAS. J’étais un peu perdu, jusqu’à ce que je rencontre Clémence Couturier. Elle s’est réellement intéressée à mon projet et m’a proposé une étude personnalisée pour m’aider à faire le meilleur choix. »

Une structure à taille humaine pour privilégier la proximité

Après avoir exercé en cabinet comptable et en entreprise, Clémence Couturier a voulu créer une structure d’expertise comptable « à taille humaine » pour « privilégier la proximité » avec ses clients. « Dans mes précédentes expériences, j’avais beaucoup de dossiers à superviser et je perdais le lien avec le client. Comme j’aime suivre les choses de près, de A à Z, j’ai créé C Carré en janvier 2020 à Labenne. »

Une approche qui rejoint les attentes de Yoan Bidart. « Je suis très satisfait des prestations de Clémence, tant pour sa réactivité que pour son écoute et ses conseils. » Les choix qu’il a pu faire grâce à elle se sont révélés judicieux. Au point que son entreprise se diversifie aujourd’hui, avec l’ouverture d’un nouveau magasin de vente, réparation et location de vélos à Soustons.

Clémence Couturier,expertise comptable

Clémence Couturier, expertise comptable © Jpeg Studios

CRÉATION

Janvier 2020

LES SERVICES

« Avec mon cabinet à taille humaine, j’accompagne les entrepreneurs dans le suivi comptable de leur activité. Mais je suis également à leurs côtés pour tous les événements essentiels de la vie de leur entreprise : création, choix du statut, conseil en développement, optimisation fiscale et obligations juridiques. »

LA PARTICULARITÉ

« Faire le choix d’une petite ou d’une grosse structure pour se faire accompagner dépend des besoins de l’entreprise. Dans un gros cabinet, on trouvera des techniciens assez pointus dans de nombreux domaines. Personnellement, j’ai choisi de me concentrer uniquement sur les compétences fiscales et juridiques, mais de ne pas traiter l’aspect social. Ainsi, les clients qui font appel à moi n’ont affaire qu’à une seule interlocutrice, ce qui en rassure beaucoup. »

https://ccarre.fr