Couverture du journal du 18/09/2021 Consulter le journal

David Astruc, directeur du golf de Moliets Golf avec vue sur l’océan

Dans les Landes, au cœur d'une des plus belles régions golfiques françaises, il est possible de s’adonner aux joies du golf sur neuf parcours (10 en comptant le practice de Dax). Coup de projecteur sur celui de Moliets, classé parmi les meilleurs golfs de France, avec David Astruc, son directeur, instigateur d’une nouvelle dynamique.

Golf de Moliets

© Shutterstock

David Astruc

DAVID ASTRUC

© golf de Moliets

Un compagnon de la petite balle blanche

David Astruc, 56 ans, directeur du golf de Moliets depuis 2017 il a succédé à l’emblématique Dominique Breton, patron pendant 26 ans a un parcours golfique pour le moins complet. Cela fait 35 ans qu’il est sur les greens. Après une carrière de joueur professionnel, il a enseigné l’art du swing pendant 20 ans, à Tours, en Bretagne, à Bar-le-Duc (Meuse), dans le Sud-Est à Grasse, à Nîmes et en Normandie. « J’ai découvert le golf par hasard, un peu tard. J’avais 15 ans, lors d’un stage avec mes parents et à 19 ans je suis devenu professionnel. La passion a fait le reste et je suis très heureux d’être maintenant dans les Landes. »

Sur ce golf ouvert, les promenades entre les parcours sont très agréables et très prisées

Les Annonces Landaises : Comment a démarré votre saison ?

David Astruc : Après une année compliquée, nous sommes à nouveau entièrement opérationnels et la clientèle touristique afflue. La fréquentation est équivalente à celle de l’an dernier. La proximité est devenue un argument clé et les Français sont particulièrement nombreux. Et nous accueillons aussi beaucoup de Belges et d’Allemands.

Les Annonces Landaises : Quels sont, selon vous, les arguments du golf de Moliets ?

David Astruc : Avant tout, les parcours qui ont été dessinés en 1986 par Robert Trent Jones, le pape de la spécialité. Ils sont techniquement très intéressants et d’une grande variété. L’architecte disposait de grands espaces naturels et en a profité pour dessiner des trous exceptionnels, pas les uns sur les autres, notamment les quatre sur la plage. Très peu de golfs en France peuvent proposer ces links. La première moitié du 18 trous, très sélectif, s’organise dans la forêt de pins. L’autre, sans abri, sur la dune. Le neuf trous, plus abordable, est un vrai parcours que nous avons refait à 70 % après les intempéries de l’hiver qui ont généré une remontée de la nappe phréatique et noyé une partie des fairways.

Les Annonces Landaises : Outre ces atouts techniques et esthétiques, Moliets présente également les particularités d’un golf public ouvert ?

David Astruc : Je dois vous avouer qu’au début cela m’a un peu perturbé. Les résidents, les habitants, les touristes ont accès à l’ensemble du golf. Les promenades entre les parcours, pas sur les fairways bien sûr, sont très agréables et très prisées. Aujourd’hui, je vis cela comme un plus et je constate qu’il y a bien moins d’incivilités que dans les golfs fermés que j’ai connus. De
plus, le golf de Moliets est géré par une société publique locale (Département des Landes et Ville de Moliets), présidée par le conseiller départemental et maire de Labenne, Jean-Luc Delpuech, qui a la volonté d’offrir la meilleure accessibilité possible avec une politique tarifaire attractive.

Les Annonces Landaises : Que proposez-vous pour faire découvrir le golf au plus grand nombre ?

David Astruc : Il existe des initiations gratuites. Des journées de découverte qui permettent de goûter aux saveurs de la spécialité, des stages de trois ou quatre jours pour faire des progrès rapides et des Pass go for golf (quatre heures de cours collectif sur un mois), mis en place par la Fédération française. Une première phase d’apprentissage ludique et adaptée en vue de l’obtention de la carte verte, le passeport qui donne l’accès aux parcours, seul. À ce jour, nous comptons environ 550 abonnés ce qui nous permet de recevoir des « extérieurs » tout en gardant une bonne fluidité.

Les Annonces Landaises : Les golfs sont parfois perçus comme gros consommateurs d’eau et de pesticides. Qu’en est-il chez vous ?

David Astruc : L’image est un peu ancienne. Aujourd’hui, les golfs sont des acteurs de la protection de la nature. Ici, c’est notre cheval de bataille. Nous sommes autonomes en eau. Nous avons notre propre ressource et nous sommes le premier golf des Landes à s’être engagé dans une démarche de protection de la biodiversité avec la Fédération française et le Muséum d’histoire naturelle. Dans un premier temps, nous avons accédé au label bronze, puis en 2020 au niveau argent. Nous avons travaillé avec l’Office national des forêts (ONF) qui a réalisé un inventaire de l’ensemble des plantes et des animaux, insectes et migrateurs compris, qui vivent sur notre espace. Nous respectons les habitats, notamment en pratiquant un entretien raisonné et en n’utilisant pas de produits phytosanitaires chimiques.

Les Annonces Landaises : Vous anticipez le zéro phyto partout en 2025 ?

David Astruc : Oui, nous faisons davantage de travaux mécaniques et nous préparons nos clients en leur expliquant que les petites décolorations sur les greens sont dues aux attaques de champignons et qu’elles n’ont pas de conséquence sur la qualité du jeu.

Les Annonces Landaises : Vous avez également à lutter contre les ravages des sangliers ?

David Astruc : Il y a eu une recrudescence en 2019. Alors, pour protéger les pelouses nous avons installé des grillages à mailles serrées et des lignes électrifiées. Aujourd’hui, les dégradations ont diminué de 90 %. Nous sommes également confrontés aux dégâts causés par les blaireaux. Les sangliers soulèvent des plaques que l’on peut replacer. Les blaireaux déchiquettent tout. Il nous faut agir pour qu’ils ne trouvent pas de quoi se nourrir sur les fairways.

Les Annonces Landaises : Quels sont vos projets pour les années à venir ?

David Astruc : Petit à petit, le golf de Moliets retrouve la superbe qui a fait de lui un des fleurons du golf français. Nous avons remis le parcours à son meilleur niveau avec des critères de qualité plus élevés. Fruit de ce travail, nous venons d’être classés 19e golf français. Il nous reste à rénover les infrastructures comme le club house, les vestiaires, le restaurant, les tennis et le centre de séminaires, une autre de nos spécificités, qui peut recevoir 400 à 500 personnes. Le grand projet, c’est de se doter d’une infrastructure hôtelière. La destination Landes a de nombreux attraits, mais elle manque cruellement d’hôtels permettant d’élaborer, comme cela se fait ailleurs, des packs golf et hébergement. Ce serait un moyen de sortir de l’hyper saisonnalité et d’envisager de travailler sur huit mois de l’année. Avec la réhabilitation de son hôtel, le golf de Seignosse a bien avancé dans ce sens. (voir LAL du 26 juin 2021)

Le grand projet c’est de se doter d’une infrastructure hôtelière

Les Annonces Landaises : Le projet de golf à Tosse, avec ses 34 trous et son hôtel, pourrait répondre à cette attente ?

David Astruc : Nous appelons ce projet de nos vœux. Cela nous permettrait d’éviter la saturation, de devenir une vraie destination golf et d’ancrer encore un peu plus les Landes dans le paysage golfique français. Le complexe hôtelier avec plus de 100 chambres offrirait la possibilité d’accueillir des groupes, notamment en automne et en hiver.

Les Annonces Landaises : Y-a-t-il des freins environnementaux ou politiques ?

David Astruc : Je n’en vois pas. Les golfs ne sont pas des ennemis de la nature. Bien au contraire. Ils agissent comme des conservatoires de la biodiversité. D’un point de vue politique, je pense que la volonté d’avancer existe, même si un phasage des réalisations peut se comprendre. Moliets est né de la volonté du président du conseil général de l’époque, Henri Emmanuelli, qui a su exploiter les grands espaces naturels dont disposent les Landes. Je pense que cette détermination est intacte.

Aujourd’hui, les golfs sont des acteurs de la protection de la nature. Ici, c’est notre cheval de bataille

Landes taper dans la balle ?

BISCARROSSE
Un 18 trous, forêt-océan et un 9 trous, lac
Créé en 1989 par Olivier Brizon (9 trous) et Pierre Veyssières (18 trous)
Avenue du Golf – Biscarrosse
www.biscarrossegolf.com – 05 58 09 84 93

 

DAX
Practice
Allée du Bois-de-Boulogne – Dax
05 58 98 29 53

 

EUGÉNIE-LES-BAINS
9 trous
Créé en 1996 par Jean Larrouy
Route d’Eugénie – Bahus-Soubiran
www.golf-eugenie.fr – 05 58 51 11 63

 

HAGETMAU
9 trous, pitch and putt
61 chemin de Loussets – Hagetmau
05 58 79 79 79

 

HOSSEGOR
18 trous
Créé en 1930 par John Morrison
333 avenue du Golf – Hossegor
www.golfhossegor.com – 05 58 43 56 99

 

MONT-DE-MARSAN
18 trous
Créé en 1993 par Jean Garaïlde
1419 route de Pessourdat – Saint-Avit
www.golfmontdemarsan.com – 05 58 75 63 05

 

MIMIZAN
9 trous, pitch and putt et practice
Avenue de Woolsack – Mimizan
www.golfclubmimizan.fr – 05 58 07 71 45

 

MOLIETS
18 trous et 9 trous
Créé en 1986 par Robert Trent Jones
Rue Mathieu-Desbieys – Moliets-et-Maa
www.golfmoliets.com – 05 58 48 54 65

 

SEIGNOSSE
18 trous
Créé en 1989 par Robert Von Hagge
Avenue du Belvédère – Seignosse
www.seignosse-golf.com – 05 58 41 68 30

 

SOUSTONS
9 trous
Port d’Albret Sud – Soustons
www.golfdepinsolle.com – 05 58 48 03 92