Couverture du journal du 18/09/2021 Consulter le journal

Océan : Une campagne digitale pour prévenir les risques

Le Syndicat mixte de gestion des baignades landaises s’associe en 2021 avec Eurosima, l’association européenne des entreprises de la glisse, pour déployer une campagne digitale de sensibilisation aux dangers de l’océan, nouveau volet de l’opération « Vis ta plage ».

Océan

© N. B.

« La plage est un formidable terrain de jeu qui peut devenir très dangereux quand on n’a pas les bonnes informations », rappelle Jean-Louis Rodrigues, président d’Eurosima. La structure qui fédère 180 entreprises de la glisse en Nouvelle-Aquitaine a bien perçu l’impact positif pour ses marques de la sensibilisation aux dangers de l’océan. En 2021, elle met sa puissance de feu en termes de diffusion sur les réseaux sociaux au service de l’opération de sensibilisation aux dangers de l’océan « Vis ta plage », pilotée depuis 2018 par le Syndicat mixte de gestion des baignades landaises (SMGBL), en partenariat avec le comité départemental du tourisme. La campagne digitale, menée du mois de mai jusqu’aux vacances de Toussaint, veut « inonder les réseaux pour porter au grand public les messages importants », précise Hervé Bouyrie, président du SMGBL. Parmi les influenceurs en relais, trois parrains de compétition locaux : Tony Estanguet, triple champion olympique et du monde de canoë monoplace et président du comité d’organisation des Jeux Olympiques Paris 2024, Raphaël Ibañez, ancien capitaine des Bleus désormais manager de l’équipe de France de rugby et Miky Picon longtemps leader du surf européen, lanceront l’offensive sur la Toile. L’idée : « diffuser aux baigneurs, aux promeneurs, aux pratiquants d’activités nautiques et aux parents des messages dispensés par les nageurs-sauveteurs landais, principalement axés sur la proximité et la sécurité, sans dramatiser, sur un ton ni trop autoritaire ni moralisateur », résume Stéphanie Barneix, chargée de mission au SMGBL.

La campagne digitale, lancée le 24 avril durera jusqu’aux vacances de Toussaint © N. B.

« Génération sauveteurs » : l’escape game

Une heure pour résoudre les énigmes sur le milieu aquatique, le secourisme lié aux baignades, le poste de secours, l’environnement ou la signalétique… C’est le programme de l’escape game virtuel, suivi d’un film sur les bons comportements à adopter pour se baigner en toute sécurité, proposé en classe, en 2021 aux collégiens landais de 4e avant de s’étendre en 2022 aux lycéens. Le jeu, développé par Dipongo, start-up bordelaise spécialisée dans les jeux éducatifs liés au numérique, propose une mine d’informations réunies par le Syndicat mixte de gestion des baignades landaises et complétées par la direction de l’environnement du conseil départemental et l’Éducation nationale. Cofinancée par le SMGBL, le Département des Landes et la Fondation Princesse Charlène de Monaco dédiée à la prévention des noyades, pour 19 000 euros, l’escape game « Génération sauveteurs » fait déjà des émules. Il est déjà sur le point d’être adopté dans six autres départements (Charente-Maritime, Gironde, Pyrénées-Atlantiques, Lot-et-Garonne, Haute-Garonne, Indre) et à Monaco.

« Landes, terre de sauveteurs »

Cécile BIGOT-DEKEYZER, préfète des Landes avec deux des parrains de l’opération : Tony ESTANGUET et Raphaël IBAÑEZ © N. B.

L’opération en ligne vient compléter l’accueil du public en juillet et août, initié en 2018 dans les postes de secours une heure avant leur ouverture et de 500 collégiens landais en juin et septembre, pour expliquer le métier de nageur-sauveteur et informer sur les précautions élémentaires face à l’océan. « D’autres actions de sensibilisation notamment sur le tri des déchets ont en effet montré que les enfants sont les meilleurs prescripteurs auprès de leurs parents », relève Hervé Bouyrie, bien décidé à poursuivre les interventions auprès des scolaires en collaboration avec l’Éducation nationale avec « Landes, terre de sauveteurs ». Depuis 2019, 1 500 élèves de CM1 et CM2 landais ont ainsi assisté aux séances « Pitchouns sauveteurs », avec visionnage d’un film en classe, quiz sur l’océan et l’environnement, intervention de sauveteurs pour apporter des explications concrètes… Le dispositif rebaptisé « Génération sauveteurs » pour les collégiens se déploie en 2021 auprès de élèves des classes de quatrième de Mont-de-Marsan, Soustons et Dax, avant de s’étendre en 2022 aux lycéens, avec un escape game virtuel (voir encadré). Également dans l’objectif : promouvoir le métier et susciter des vocations.

428 sauveteurs en 2021 pour les plages et lacs landais

En arrière-plan de la présentation du dispositif « Vis ta plage », le 24 avril dernier, sur la plage des Estagnots de Seignosse, les nageurs-sauveteurs civils poursuivaient leurs épreuves de sélection et de formation. Sur 682 candidats sur le littoral landais, ils seront au final 371 à intégrer les 58 postes de secours des plages et lacs landais pour l’été. Un effectif rejoint à partir de mi-mai par les 57 CRS reconduits en 2021 par l’État.

« Dans le même esprit que l’opération « Vis ta plage », ils mèneront des actions de sensibilisation dans les classes de troisième dans 10 collèges », complète Cécile Bigot-Dekeyzer, préfète des Landes, avant d’annoncer l’équipement de 15 communes du littoral d’un panneau d’information sur les dangers des baïnes et la création d’une vidéo à diffuser dans les structures d’hébergement.