Couverture du journal du 03/05/2021 Consulter le journal

Dax 2021 : pas de fêtes populaires mais cinq corridas

Si, comme en 2020, la feria de Dax ne pourra pas avoir lieu dans les conditions habituelles l’été prochain, la Ville souhaite maintenir trois corridas en août et deux en septembre.

Dax

De gauche à droite : Éric DARRIÈRE, président de la commission taurine, Julien DUBOIS (maire de Dax) et Pascal DAGÈS (adjoint chargé des fêtes) © Hubert Raffini

Plus une confirmation qu’une véritable information, en préambule du point presse de présentation des cartels des corridas de la temporada 2021, le 2 avril, Julien Dubois, le maire de Dax, a déclaré que « comme l’an passé, la feria de Dax, avec ses 800 000 festayres, ne pourra pas avoir lieu dans le format habituel. (…) C’est une décision difficile pour la Ville et un nouveau coup dur pour les festayres. Les ferias font partie de notre culture, mais la santé est un précepte essentiel ». Pascal Dagès, l’adjoint chargé des fêtes, a pour sa part annoncé trois corridas (cinq élevages avaient été annoncés en décembre), une novillada piquée et une novillada non piquée en août et deux corridas en septembre. « Tout cela bien sûr à condition que nous ayons l’autorisation de remplir les arènes à moitié. Nous avons négocié les contrats des toreros et des ganaderias avec cette contrainte. Si la demi-jauge des arènes n’est pas autorisée, nous nous verrions contraints de tout annuler, car le budget ne pourra pas être tenu avec moins de spectateurs ».

Affiche « haut de gamme »

Ce serait évidemment un crève-cœur pour tout le monde, d’autant que « dans ce contexte anxiogène, sans fêtes populaires, nous nous devons de faire encore plus plaisir que d’habitude à notre public », a déclaré, le président de la commission taurine, qui a parlé d’affiche « haut de gamme ». « Sans prétention, sans vouloir donner de leçon à quiconque, nous nous inscrivons dans une histoire construite par nos prédécesseurs. Nous sentons leur tutelle bienveillante. L’an dernier, nous avons été la seule arène du Sud-Ouest à organiser une corrida et il nous faut être à la hauteur d’un public qui nous est fidèle », a lancé Éric Darrière avant de révéler que « les affiches 2021 ont été élaborées avec une volonté de mettre les toreros en situation de concurrence (« compentencia », disent les Espagnols) afin que chacun soit invité à donner le meilleur de lui-même ».

Un pari très fort

Le 13 août, Dax sera fidèle à sa réputation de Séville française, avec Roca Rey, le retour de Morante de la Puebla et Pablo Aguado. Le lendemain, l’après-midi sera plus « artiste », avec Daniel Luque, Emilio de Justo et Adrien Salenc, le jeune français qui ne devra pas laisser passer cette opportunité. Le 15 août, les toros de Santiago Domecq seront combattus par Miguel Angel Perrera et Gines Marin (le premier a signé un indulto (grâce) à Dax, le second a été à deux doigts de l’imiter) et Juan Leal qui est en pleine progression. Pour Toros y Salsa, le 11 et 12 septembre, « nous faisons un pari très fort », a expliqué Éric Darrière avec le samedi 11, le retour des Pedraza de Yeltès « dignes de Madrid » et le dimanche 12 septembre, le mano a mano entre Roca Rey et Daniel Luque. Le numéro 1 au classement viendra défier Daniel Luque, le grand triomphateur des dernières temporadas françaises.

Le programme

Vendredi 13 août 

18 h : corrida de Nuñez del Cuvillo pour Morante de la Puebla, Roca Rey et Pablo Aguado

Samedi 14 août

11 h : novillada sans picadors 18 h : corrida de La Quinta pour Daniel Luque, Emilio de Justo et Adrien Salenc

Dimanche 15 août

11 h : novillada piquée de Zacarias Moreno

18 h : corrida de Santiago Domecq pour Miguel Angel Perrera, Gines Marin et Juan Léal

Deux corridas en septembre

Samedi 11 septembre

17 h 30 : corrida de Pedraza de Yeltès pour Morenito de Aranda, Thomas Dufau et Gomez del Pilar

Dimanche 12 septembre

17 h 30 : corrida de Victoriano del Rio, mano a mano Daniel Luque – Roca Rey