Couverture du journal du 24/02/2024 Le magazine de la semaine

Stéphanie Monteuil, nouvelle secrétaire générale de la préfecture des Landes

Nommée le 21 juin, Stéphanie Monteuil remplace, à la préfecture des Landes, Daniel Fermon, appelé à de nouvelles fonctions au ministère des Armées.

Stéphanie Monteuil

Stéphanie Monteuil © Préfecture des Landes

Ce lundi 24 juillet, alors que Mont-de- Marsan se refait une beauté après cinq jours de fêtes de la Madeleine sages mais échevelés, Stéphanie Monteuil prend ses fonctions de secrétaire générale de la préfecture des Landes, sous-préfète de l’arrondissement de Mont-de-Marsan. Elle a été nommée le 21 juin dernier par décret du président de la République pour une durée de trois ans et remplace ainsi Daniel Fermon, appelé à de nouvelles fonctions au ministère des Armées.

DÉFI D’UN DÉPARTEMENT XXL

C’est la première fois que Stéphanie Monteuil assumera la charge de secrétaire générale d’une préfecture. 51 ans, originaire de Bordeaux où elle a fait ses études de pénaliste et a été reçue au concours de l’IRA (Institut régional d’administration), elle a déjà occupé deux postes de sous-préfète en Charente-Maritime et en Dordogne. Elle ne cache pas son plaisir d’arriver dans les Landes, à la fois pour rejoindre son mari (elle espérait une nomination « le plus au sud possible ») et parce que la multiplicité des facettes d’un département XXL correspond à son besoin de défi professionnel. Elle évoque notamment l’aménagement du territoire avec la côte, l’intérieur des terres, l’agriculture, la forêt et la lutte contre les incendies.

« LE COLLECTIF INCITE À SE TRANSCENDER »

Ce passage obligé entre la Gironde et l’Espagne confère au territoire landais un dynamisme où, « contrairement aux apparences, rien n’est linéaire », assure Stéphanie Monteuil qui « secondera la préfète des Landes, Françoise Tahéri, dans la continuité de son prédécesseur. » « L’escrime que j’ai beaucoup pratiquée, confie-t-elle, est un sport individuel, pourtant c’est en équipe que j’ai obtenu les plus beaux résultats, parce que le collectif incite à se transcender. C’est ainsi que j’aime travailler. »

En attendant sa feuille de route, elle rencontrera, en un premier temps, les agents de la préfecture, les acteurs extérieurs de l’État et les élus, et présidera toutes les réunions techniques qui se tiendront à la préfecture. « Attachée à l’idée de proximité de l’État, elle aura pour priorité, dit-elle, de transmettre les caps et objectifs fixés par le président de la République. » Et elle dispose désormais d’un an pour préparer les ferias de Mont-de-Marsan 2024 qui se dérouleront comme de coutume, du 17 au 21 juillet, non loin de la fête de Madeleine (22 juillet), et à quelques jours des Jeux Olympiques de Paris.