Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Maison Devaux : Émotions partagées

Depuis cet été, Mathis Devaux régale dans son restaurant de Rion-des-Landes. Avec des ambitions étoilées pour ce jeune chef talentueux.

Mathis Devaux

Mathis Devaux © J. D.

En regardant les photos en noir et blanc des lieux en total abandon avant travaux, on a peine à croire qu’on est au même endroit. Fini le sol défoncé, en quelques mois, la chaleureuse salle aux poutres blanches ouverte sur la cuisine est devenue une table incontournable des Landes gastronomes. Et on se dit que Mathis Devaux a bien fait de suivre son père et sa belle-mère qui ont quitté le Doubs pour s’installer à Rion-des-Landes sans savoir que faire de cette partie de la propriété.

Maison Devaux

© J. D.

NOUVELLE CARTE CHAQUE MOIS

Ici, pas de menu à rallonge ni de noms de plats alambiqués, il y a là l’essentiel. Trois entrées, trois plats, trois desserts qui changent chaque mois avec un maximum de produits des fermes environnantes, le tout servi dans de belles assiettes landaises en céramique de Marine Feuillerat et Léopoldine Cottin. Le jour de notre passage estival,

le triptyque courgette-chèvre-poivron, veau-patate douce-abricot et citron-framboise-basilic, a largement donné envie de repousser bientôt la très discrète porte du 70 rue du commerce, pour tenter sa formule au comptoir adaptée aux envies du client.

Mathis Devaux qui a grandi dans les arrière-cuisines des restaurants de sa grand-mère, sa mère et ses oncles, n’a jamais imaginé travailler ailleurs qu’aux fourneaux. Passé chez de grands chefs comme le triple étoilé Antoine Westermann, le jeune cuisinier rêve aujourd’hui de la suprême récompense du guide Michelin pour sa salle rionnaise de 25 couverts. « Je me suis donné six mois pour me faire une clientèle et après les vacances d’hiver, je me lance à fond pour développer encore ma créativité et ma technique. Objectif : ma première étoile ! »