Couverture du journal du 18/09/2021 Consulter le journal

[ Linxe ] L’ancien site Darbo deviendra un lieu de vie

Le groupe immobilier d’entreprise Essor a racheté, en juin, le site de l’ancienne usine Darbo à Linxe. Il annonce un programme conciliant développement urbain et enjeux énergétiques.

Darbo Franck Brouillet

© Franck Brouillet

L’ancien site industriel de production de panneaux de particules bois (ex-Darbo) à l’arrêt depuis 2016, ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Le groupe Essor a fait l’acquisition du site, sur la commune de Linxe, en juin dernier et sa filiale, Friches et reconversion annonce qu’elle redonnera vie à cette friche de 47 hectares, en 2026. Ce programme, « global et valorisant pour la commune », concilie développement urbain et enjeux énergétiques. Il permettra de développer de nouvelles fonctions pour la collectivité tout en restant économe en foncier. Pour révéler tout le potentiel du lieu et redonner une identité forte à l’entrée de ville, désamiantage, déconstruction et dépollution sont nécessaires.

Darbo Franck Brouillet

© Franck Brouillet

Laboratoire de nouveaux usages

Le projet a pour objectif de redonner une cohérence au territoire en lien étroit avec le contexte. Par sa diversité programmatique, la proposition s’insèrera entre le tissu pavillonnaire et les champs agricoles qui l’entourent. Elle comprend un écoquartier résidentiel permettant d’accueillir jusqu’à 200 habitants, un écopôle d’activités et de services composé de deux programmes complémentaires. L’un avec des lots à bâtir, l’autre avec un bâtiment à réhabiliter qui accueillera plusieurs activités.

Ce pôle d’activités et de services pourrait générer une centaine d’emplois directs et indirects. Il y aura également un écoparc résidentiel de loisirs. Son engagement sera le bien-être et le confort, mais surtout la conservation du patrimoine naturel dans son intégration en priorisant les actions durables et respectueuses de l’environnement. À terme, il pourra générer une cinquantaine d’emplois directs et indirects.

Est également programmé un parc photovoltaïque ayant pour objectif l’autonomie électrique d’une partie, voire de la totalité, du site nouvellement aménagé. Une centrale à hydrogène pourrait venir compléter ce parc après études en collaboration avec les acteurs locaux. Enfin, le site comprendra un habitat collectif pouvant accueillir jusqu’à 25 habitants.

Essor revalorise les friches

Le groupe Essor, basé à Lons (64) et acteur majeur de l’immobilier d’entreprise compte aujourd’hui plus de 200 collaborateurs et réalise des bâtiments industriels, logistiques, tertiaires, commerciaux et de loisirs, pour un chiffre d’affaires de 84,5 millions d’euros, en 2020. Parmi ses références : la transformation d’un site de production en centre d’activités multi-utilisateurs à Morlàas (64) ; la restructuration d’une friche en parc commercial à Bizanos (64) ; la revitalisation d’une friche urbaine en pôle santé à Bayonne (64) ; la reconversion d’une friche urbaine en bureaux et logements à Cahors (46) ou la transformation d’un site industriel en parc tertiaire à Pessac (33).