Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Les Tontons Boiseurs taillés sur mesure

SAINT-GEOURS-DE-MAREMNE - Moins de deux ans après la création de son entreprise de menuiserie haut de gamme au sein du technopôle Domolandes, Adrien Francine emploie déjà quatre personnes.

tontons boiseurs

Adrien Francine © Patxi Beltzaiz - Hans Lucas

Adrien Francine a deux passions : la musique et le travail du bois. Pendant 10 ans, il a pu les combiner en construisant des décors pour le secteur événementiel. « Mais avec le Covid, l’activité s’est brusquement arrêtée. » Durant la pandémie, il quitte la région parisienne avec sa compagne pour passer le deuxième confinement à Soustons. « On connaissait les Landes pour y être venus deux fois en vacances. On s’y est senti tellement bien qu’on a choisi d’y rester. »

Plutôt que de chercher du travail, le trentenaire décide de créer son entreprise. « Pendant 10 ans, j’ai été un salarié modèle. Je m’investissais à fond, je ne comptais pas mes heures, mais je n’avais pas l’évolution professionnelle que je souhaitais. J’aspirais aussi à une meilleure prise en compte de l’humain dans le travail. Alors, j’ai lancé les Tontons Boiseurs en janvier 2022. Je n’avais aucun bon de commande ni aucun réseau localement, mais je savais que ça allait marcher ! »

Son intuition ne le trompe pas. Domolandes est immédiatement séduit par son projet de menuiserie spécialisée dans les aménagements intérieurs sur mesure, la construction de décors et la production de petites séries. Le technopôle de la construction durable et numérique lui propose un atelier de 150 m2 pour développer son activité à Saint-Geours-de-Maremne.

« Domolandes, ça a vraiment été un accélérateur du succès de l’entreprise. Un architecte hébergé ici est devenu l’un de mes premiers clients et m’a ouvert le secteur du bâtiment dans lequel je débutais. L’équipe du technopôle nous soutient au quotidien. Et nous travaillons avec d’autres entreprises implantées ici, dans une bonne synergie. »

PERMAENTREPRISE

En matière d’agencement, les Tontons Boiseurs travaillent avec des architectes, architectes d’intérieur ou directement des particuliers « qui ont envie de se faire plaisir ». Cuisine, dressing, bibliothèque, espace bureau, solutions de rangement… l’équipe, constituée de trois salariés et d’un alternant, prend en charge tout type de créations. Ils s’adressent également à des entreprises de l’événementiel pour créer des décors sur mesure : fabrication et pose de podium, comme pour le dernier festival international du film de Biarritz, décors muraux lors de défilés de mode, de décors de stands pour les salons et foires, plateaux de tournage…

À leur tête, Adrien Francine se considère moins comme un chef d’entreprise que comme « un chef d’orchestre qui fait jouer de la plus belle façon possible la partition aux menuisiers ». Très attaché aux valeurs humanistes du Centre des jeunes dirigeants dont il fait partie, il se retrouve dans le concept de permaentreprise. Ce modèle de développement vise à créer de la valeur, en respectant conjointement trois principes éthiques inspirés de la permaculture : prendre soin des humains, préserver la planète et partager les richesses.

tontons boiseurs

© Patxi Beltzaiz – Hans Lucas

Concrètement, chaque menuisier est responsable de A à Z des projets qui lui sont confiés, de la prise de cotes à la pose, en passant par la fabrication. Pour une totale autonomie et dans un souci de transparence, les collaborateurs ont accès à tous les documents de l’entreprise. Quant à l’écoresponsabilité, elle est au cœur du fonctionnement, dans les process de fabrication comme dans son aménagement. Tout le mobilier, les équipements informatiques et le parc machines sont de seconde main.

Adrien Francine a également une politique de ressources humaines originale. En recrutement constant, il embauche des collaborateurs avant d’aller chercher des contrats. « De cette manière, je sais que j’ai les équipes nécessaires pour réaliser les chantiers sereinement. Cela me garantit d’offrir une prestation de qualité aux clients et des conditions de travail agréables aux menuisiers. »

La clé du succès, c’est l’accompagnement du client

LE NOM DE L’ENTREPRISE

Adrien Francine : Avec mes potes de BTS, avec lesquels je suis toujours en contact, on s’appelle tous les Tontons. Au moment de créer l’entreprise, j’ai acheté un cadre des Tontons Surfeurs, les pionniers de Biarritz. C’est ce qui m’a donné l’idée des Tontons Boiseurs. Ça fait à la fois fun et sérieux, ce qui colle bien à ma personnalité. Car si j’aime m’amuser, j’ai une exigence extrême sur la qualité de mon travail.

LE FINANCEMENT

A.F. : Pour lancer mon entreprise et acheter mon parc de matériel, j’ai investi 200 000 euros. Outre un apport personnel, j’ai bénéficié d’un prêt d’honneur de Réseau Entreprendre Adour et d’un financement de la Caisse d’Épargne qui m’a immédiatement fait confiance. Par ailleurs, j’ai choisi de ne pas me rémunérer, car je bénéficie de mes droits au chômage jusqu’en mars prochain. Cela m’a permis d’investir 50 000 euros supplémentaires dans les machines.

LES DIFFICULTÉS SURMONTÉES

A.F. : Lorsque je me suis lancé, je n’avais aucun réseau dans la région. Il a fallu que je le crée. Être à Domolandes m’a beaucoup aidé. Grâce au bouche-à-oreille et à la communication sur les réseaux sociaux, j’ai aussi pu me faire connaître. Enfin, depuis un an, j’ai intégré le BNI qui m’apporte une visibilité auprès des particuliers.

LES CLÉS DU SUCCÈS

A.F. : L’accompagnement client. C’est ce qui fait souvent défaut dans le secteur du bâtiment. Pour tenir nos clients informés de l’avancement de la fabrication et de la pose de leur commande, nous avons mis en place des groupes WhatsApp dédiés à chaque chantier. De cette manière, ils peuvent échanger avec le menuisier en charge de leur projet, recevoir des photos, laisser des commentaires… C’est quelque chose qui est très apprécié.