Couverture du journal du 21/01/2023 Le magazine de la semaine

Le marché de Noël landais

Après un démarrage tardif, les boutiques spécialisées sont prêtes pour la dernière ligne droite jusqu’au 24 décembre. Chacune avec son offre spécifique.

JOUÉ CLUB, CAPBRETON

La boutique inimitable de Linda Garicoitz à Capbreton © J. D.

Malgré l’inflation, près de six Français sur 10 conserveront le même budget en 2022 pour leurs achats de Noël, contre un sur quatre qui y consacrera une enveloppe moins importante, selon une étude NielsenIQ. D’après un sondage CSA Research pour Cofidis, le budget alloué aux cadeaux des fêtes de fin d’année est même en augmentation pour 2022 : 354 euros en moyenne, soit 27 euros de plus qu’en 2021, alors que la hausse des prix s’élève à 6 % sur le secteur (trois points de moins que les biens de grande consommation).

L’EFFET COUPE DU MONDE

Bonne nouvelle pour les boutiques : les ventes de jouets sur internet ont reculé en 2022 de 14 % et celles dans les magasins physiques ont augmenté de 4 % (trois quarts du total), selon une étude NPD group.

« On sent bien que les gens attendent les promotions, comme lors du Black Friday », explique Linda Garicoitz dans sa boutique familiale inimitable aux couloirs étroits où les jouets grimpent jusqu’au plafond, dans la rue principale de Capbreton. Fin novembre ici, les ventes étaient « plutôt légèrement à la baisse, mais on garde la foi pour la suite en décembre. Ce qui nous sauve, ce sont les produits et le conseil en boutique », souligne la gérante de deux autres magasins JouéClub, à Saint-Vincent-de-Tyrosse et Anglet. Si les jeux de société marquent le pas (« après deux ans de Covid, les gens ont déjà un équipement important ! »), « tout ce qui a trait au football en pleine Coupe du monde marche très bien », dit-elle, misant aussi sur les nouveautés comme la poupée Rainbow High ou le globe terrestre interactif VTech. Et toujours les Pokémon, Harry Potter sous toutes ses formes, et bien sûr les Lego Ninjago parmi les succès assurés.

Le marché de l’occasion devient une grosse tendance

SUR LA TENDANCE OU INTEMPOREL

Pas de Lego chez Ma Boutique de Jouets, à Dax, qui a ouvert fin 2020 en plein centre-ville. Damien Brindle (ex-expert-comptable spécialisé en fiscalité agricole) et Armand Hiraux, venu de la grande distribution, proposent à la place dans leur magasin indépendant, des Sluban, briques de construction pour créer des avions ou chars de guerre, plébiscités par les garçons. Ici, on joue beaucoup sur l’intemporel comme avec les jeux créatifs Mako moulages, les jeux Jura en bois, des jeux de marchandes ou de cuisiniers, des ateliers de petits chimistes…

« On essaie au maximum d’avoir des marques françaises ou européennes », assurent-ils, en anticipant un nouveau bon Noël côté chiffre d’affaires.

À Mont-de-Marsan, au Carrousel d’Émilie où les fabriques à histoires font un malheur (ces petits auto-radios à contes préenregistrés pour les tout-petits ou avec des documentaires jusqu’à 12 ans), « le top départ des achats a été plus tardif d’une semaine en novembre par rapport aux autres années. Mais ça a bien commencé, et on va prendre une belle vague sur les prochaines semaines de décembre », estime Émilie Gardesse, ancienne institutrice qui vit là son neuvième Noël dans sa boutique hyper fournie, surtout dédiée à la petite enfance : « Les premiers clients nous ont bien dit que leurs enfants ne seraient pas privés sur le budget et les premiers paniers n’ont pas diminué. »

ET LES JOUETS D’OCCASION ?

Autre évolution dans le contexte économique de pouvoir d’achat en berne et de consommation raisonnée : les jouets d’occasion.

À l’Atelier de Zazie, spécialisé en la matière à Dax, décembre est, comme ailleurs, « le plus joli mois de l’année », explique la gérante Edwige Darricau. « Le marché de l’occasion devient une grosse tendance. Au départ quand j’ai ouvert il y a cinq ans, la clientèle était surtout composée de gens qui n’avaient pas les moyens. Mais depuis trois ans, on remarque une clientèle plus jeune, très intéressée par la seconde main », observe-t-elle. Une façon de prolonger la durée de vie de milliers de jouets et d’éviter le gaspillage. Une philosophie qui se retrouve dans l’opération « Laisse parler ton cœur », organisée en novembre dernier pour collecter des jouets dans 63 sites landais, en lien avec les communautés de communes, syndicats mixtes locaux et des associations caritatives. Ces dons de particuliers seront triés, testés, complétés, nettoyés et remis en état, pour être offerts à des familles en difficulté ou revendus à prix solidaires.

Près de six Français sur 10 conservent le même budget en 2022 pour leurs achats de Noël

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques