Couverture du journal du 24/07/2021 Consulter le journal

[ Grand-Dax ] Maisons France Services mobiles

L’Agglomération du Grand-Dax opte pour une version itinérante des Maisons France Services. Le dispositif qui doit être mis en œuvre dans le courant de l’été vise à faciliter les démarches administratives, en partenariat avec les services de l’État et les opérateurs locaux.

Grand-Dax

© Shutterstock / afotostock

Exit la phobie administrative… Les 20 communes de l’Agglomération du Grand-Dax s’apprêtent à rejoindre Peyrehorade, Aire-sur-l’Adour, Rion-des-Landes, Geaune et celles de Mont-de-Marsan Agglomération, déjà labellisées dans le cadre du dispositif Maisons France Services, lancé par le Président de la République en juin 2019.

L’objectif : « simplifier la relation des usagers aux services publics », en réduisant leur éloignement et en luttant contre la méconnaissance de l’outil informatique. Si l’idée initiale prévoyait la présence d’un lieu dédié dans chaque canton, le Grand-Dax opte, comme Mont-de-Marsan Agglomération, pour une formule itinérante. « Un signal clair adressé à nos concitoyens des zones rurales : il n’y a pas deux catégories de citoyens sur le territoire », affirme Julien Dubois, président du Grand-Dax et maire de Dax. Dans le courant de l’été, deux conseillers France Services, en cours de recrutement par l’Agglomération, débuteront en binôme des permanences administratives tous les 15 jours dans chaque commune, pour l’essentiel dans les mairies, avec une particularité sur Dax et Saint-Paul- lès-Dax où elles se dérouleront dans un bus deux fois par semaine, afin de desservir notamment les quartiers excentrés. « Ces médiateurs auront pour mission d’accompagner les publics et de les orienter vers les acteurs du territoire partenaires (voir encadré) qui apporteront un fort soutien local. Une mise en réseau des services qui permettra d’assurer le fonctionnement du dispositif », complète Thierry Baron, sous-préfet de Dax.

Développer l’autonomie numérique

Concrètement, en accès libre ou aidé par un conseiller, chacun pourra y effectuer sa déclaration d’impôts en ligne, les calculs de ses droits et dates de départ à la retraite, les démarches de recherche d’emploi, le renouvellement de ses papiers d’identité ou la demande d’un acte d’état civil, d’un changement d’adresse, le renouvellement d’un permis de conduire ou d’une carte grise, la demande d’un certificat d’immatriculation d’un véhicule, d’aide au logement, le remboursement des soins médicaux ou le calcul du montant d’un prêt à taux zéro… Il y sera également possible d’être orienté vers une association d’aide aux victimes ou vers un professionnel du droit ou le défenseur des droits, en cas de besoin.

Sept des 15 cantons landais sont dotés de Maisons France Services. Trois supplémentaires sont prévus en 2021 dont les deux de Dax.

Et pour aider les usagers à dompter au quotidien l’outil informatique, l’un des 30 conseillers numériques déployés sur le département dans le cadre du plan France Relance sera dédié au territoire. Avec à la clé des formations collectives pour apprendre à réaliser une démarche en ligne, créer un compte utilisateur ou éviter les pièges d’internet.

Combien ça coûte ?

Investissement (achat et aménagement du bus, véhicule utilitaire et matériel informatique) : 80 000 euros dont 60 000 euros pris en charge par l’État.

Coût de fonctionnement annuel : 106 000 euros avec un reste en charge pour le Grand-Dax de 32 000 euros, une fois validées les subventions de l’État.

« Nous espérons que l’accompagnement de l’État s’inscrira dans la durée pour que ce dispositif puisse être viable », souligne Alain Dubourdieu, maire de Téthieu, délégué à la ruralité et aux politiques contractuelles au sein du Grand-Dax, et pilote du projet en partenariat avec les services de l’État.