Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Galerie Ilan Benattar : patrimoines oubliés

Passionné d’architecture, Ilan Benattar expose son travail photographique ainsi que ses coups de cœur artistiques dans sa galerie éponyme à Soorts-Hossegor. Un lieu qu’il partage avec sa femme, Céline Benattar, également photographe, à la tête du Studio Dieumi.

Ilan Benattar et Celine Benattar

Ilan et Celine Benattar © D. R.

Directeur d’une galerie photo pendant six ans à Toulouse, Ilan Benattar a débuté par la street photographie. Sa quête de graffitis l’a rapidement conduit dans des usines désaffectées, des lieux abandonnés, dessinant ainsi les contours de son futur sujet de prédilection. « J’aime le contraste entre la construction humaine et la nature, notamment quand cette dernière reprend ses droits, explique-t-il. En photographiant ces lieux, je tente de leur redonner vie, de faire en sorte qu’ils ne tombent pas dans l’oubli. »

Ilan Benattar

The Bridge digital © Ilan Benattar

EN QUÊTE DE LIEUX DÉLAISSÉS

Pour ce faire, il voyage en France et en Europe à la recherche de lieux délaissés, dans lesquels le temps s’est arrêté, parfois brutalement. Dans des zones de conflit, par exemple, comme dans les pays de l’ex-Yougoslavie. Puis, sur le papier, il révèle ce qu’il appelle « la mémoire de beauté », s’inscrivant pleinement dans le mouvement urbex [exploration urbaine des lieux construits et abandonnés par l’homme, NDLR]. Il en ressort des images fortes, empreintes de silence, à l’ambiance parfois fantomatique et marquant souvent un engagement à la fois social et environnemental de l’artiste.

Au sein de sa galerie, Ilan Benattar a également choisi d’exposer d’autres talents dont il apprécie le travail. À l’image, actuellement, du duo de plasticiens Mathieu Claudon et Étienne Bouet et de la Maison Parloni qui propose du mobilier conçu et fabriqué dans la région. Sa passion de la photographie et plus généralement de l’art, Ilan Benattar aspire à la transmettre : « La photo est à la mode mais il faut savoir promouvoir cet art, l’expliquer, et donc prendre du temps avec les visiteurs ». Qu’ils soient amateurs éclairés ou néophyte curieux.

Galerie Ilan Benattar et Studio Dieumi 803 avenue des Rémouleurs – Soorts-Hossegor

STUDIO DIEUMI

Le studio où officie Céline Benattar, jouxte la galerie. Férue de portraits, elle propose ses services aux particuliers comme aux professionnels. Elle décline également son savoir-faire pour de la photographie culinaire et immobilière. Et, dès qu’elle le peut, elle accompagne et épaule son mari dans sa quête sans fin de nouveaux lieux abandonnés.