Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Filière gras – Maïsadour et Euralis renoncent à créer une entreprise commune

Le rapprochement entre le groupe landais Maïsadour (1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2022) et son voisin béarnais Euralis (1,6 milliard d’euros de CA), annoncé officiellement en octobre 2021, n’aura finalement pas lieu.

© Maïsadour

© Maïsadour

L’Autorité de la concurrence a pris acte, le 30 août dernier dans un communiqué, du retrait par les deux coopératives de leur projet de création d’une structure commune autour des activités de palmipèdes gras, de poisson fumé et de boutiques de vente au détail, portées par Delpeyrat, Comtesse du Barry et leurs filiales pour Maïsadour et par Euralis Gastronomie et ses filiales. L’Autorité de la concurrence qui avait déclenché une phase d’examen approfondi de l’opération en décembre 2022, avait notamment relevé que l’entreprise commune – qui aurait représenté 50 % de la production de foie gras en France – présentait « des risques concurrentiels » dans la mesure où elle aurait détenu « de très importantes parts de marchés sur de nombreuses segmentations des marchés aval de la commercialisation de produits issus de canards gras » à destination de la grande distribution et de la restauration. Elle avait également alerté sur « sa part très importante dans la production et l’abattage de canards gras en France, dans un secteur très impacté par la grippe aviaire ».