Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Emploi et handicap : faire bouger les lignes

BISCARROSSE - Avec leur création artistique qui tourne en Nouvelle-Aquitaine, des personnes autistes ou handicapées de l’association Bisc’Atypique investissent la Semaine européenne de l'emploi et du handicap (20-26 novembre) avec Pôle emploi et Cap emploi. Pour lutter contre les préjugés.

Les comédiens devant Céline Fuzeau lors de la répétition du spectacle Curiosités au pays de l'emploi qui sera joué à Mimizan le 21 novembre prochain emploi

Les comédiens devant Céline Fuzeau lors de la répétition du spectacle Curiosités au pays de l'emploi qui sera joué à Mimizan le 21 novembre prochain © Sebastien Zambon - CD40

La « conférence gesticulée » – autre nom du spectacle Curiosités au pays de l’emploi -, a déjà tourné plusieurs fois cette année dans la région comme au festival Mix’Arts de Gujan-Mestras (Gironde). De retour pour la Semaine européenne de l’emploi et du handicap en partenariat avec Pôle emploi de Parentis-en-Born et Cap emploi* Landes-Pays basque, le 21 novembre à Mimizan et le 23 à Agen (Lot-et-Garonne), cette pièce de théâtre sou- lève les questions du travail et du handicap invisible à travers le récit des expériences de cinq « personnes atypiques par rapport à ce que la société appelle la norme », selon les mots de Céline Fuzeau, fondatrice de l’association Bisc’Atypique qui rêve de créer un jour un Esat artistique (Établissement et services d’aide par le travail). Depuis 2017, cette danseuse art-thérapeute et son équipe multiplient les projets artistiques mêlant théâtre, danse, musique et arts plastiques, avec des artistes, professionnels, bénévoles, enfants et adultes porteurs de handicap et/ou concernés par l’autisme, en plus des cafés-parents, séances bien-être (yoga, massage, shiatsu…), activités nautiques ou « ciném’atypiques » pour des séances grand écran adaptées où tous les publics se mélangent.

MIEUX VIVRE ENSEMBLE

Leur leitmotiv ? Développer la vie sociale et le mieux vivre ensemble. Un nouveau projet a émergé en 2021 avec la création d’un Groupe d’entraide mutuelle (GEM) pour adultes nommé IriDsens, en partenariat avec les Pep40 et financé par l’Agence régionale de santé (ARS). Affiliée à Bisc’Atypique, cette association portée par et pour les personnes souffrant d’handicap et/ou isolées socialement, compte aujourd’hui une cinquantaine de membres, d’après la présidente, Brigitte Bianco qui fait partie des « cinq adhérents atypiques » à s’être impliqués dans la dernière « conférence gesticulée ».

Dans cette histoire inventée et théâtralisée dans un manoir, la troupe (Frankenstein-Franck, la sorcière Brigitte, la lune Mélissa, le loup-garou Élise et le fantôme Renaud), parle avec humour et poésie de ces « créatures étranges qui parfois font peur aux employeurs », en met- tant en lumière « les particularités de leur handicap et la richesse de la neurodiversité », et en s’attaquant aux préjugés (« Est-ce que c’est contagieux ? » « Il est si beau, on ne voit pas qu’il est autiste ! »). Une demi-heure très touchante sur scène où chacun se décrit à travers son personnage. « Je suis parfois au ralenti, mais ça ne m’empêche pas de faire les choses bien », dit l’une, se décrivant « lente et speed car bipolaire ». « Pas les mêmes goûts ni le même sens du timing que vous (…), mais si on me montre comment faire, je peux travailler aussi », dit l’autre.

DES AIDES À L’EMBAUCHE

La pièce plébiscitée par les équipes locales de Pôle emploi et Cap emploi ainsi que la table ronde qui suivra pour parler emploi et handicap lors de la journée dédiée du 21 novembre au Forum à Mimizan, peuvent permettre « de faire bouger les lignes et susciter des envies, d’ouvrir l’esprit des recruteurs, leur permettre de pourvoir leurs besoins en termes de profils et leur montrer les avantages de recruter des personnes en situation de handicap », espère Marine Gérard, directrice de l’antenne Pôle emploi de Parentis-en-Born : « Il y a des aides financières pour l’employeur et de réelles opportunités sur plein de métiers différents, notamment ceux en tension de recrutement. De grandes compétences sont disponibles chez des personnes porteuses de handicap qui sont souvent très engagées dans l’entreprise qui leur fait confiance et leur donne la possibilité de s’épanouir. »

* Organisme dont l’objectif est d’améliorer l’accès ou le retour à l’emploi de tous les demandeurs d’emploi en situation de handicap et les accompagner vers une insertion durable et de qualité.

EN CHIFFRES

À l’agence Pôle emploi de Parentis-en-Born qui coorganise l’événement, les demandeurs d’emploi en situation de handicap représentent 8,5 % des inscrits. 63,1 % sont des femmes, 53,3 % sont âgés d’au moins 50 ans et 52,2 % y sont inscrits depuis plus de 12 mois.

Parmi les métiers les plus demandés par ces chercheurs d’emploi : secrétariat, opérations administratives, personnel de caisse, services domestiques, nettoyage de locaux, accueil et renseignements, mise en rayon libre-service, etc.