Couverture du journal du 26/11/2022 Consulter le journal

Bagflip : sac ou sweat, ne pas choisir

En version coton bio écoresponsable ou imperméable, le Bagflip deux-en-un, créé par la Biarrote Véronique Ferreira se transforme à volonté en sweat-shirt ou en sac à dos. Et le succès est au rendez-vous.

Véronique Ferreira, créatrice de Bagflip

Véronique Ferreira, créatrice de Bagflip © Xavier Ges

A première vue, c’est un sweat à capuche zippé, comme vous en avez vu des centaines. Ne vous fiez pas aux apparences ! En deux temps, trois mouvements – à acquérir via un tuto ou mieux, la démonstration pratique d’un utilisateur convaincu -, le voilà transformé en un sac à dos. Idéal pour la rando ou la simple balade, quand on veut partir léger, mais prendre au minimum une bouteille d’eau, son portable et sa carte bleue. Bagflip, ce concept deux-en-un, de sac à dos/sweat-shirt et inversement, désormais breveté, convient parfaitement au climat changeant de l’Atlantique, car il existe en version coton bio écoresponsable ou imperméable. Sa créatrice, la Biarrotte Véronique Ferreira l’affirme : « C’est en observant beaucoup les gens qui m’entouraient, et avec l’envie de leur faciliter la vie que m’est venue cette idée. »

CAP SUR LE CONCOURS LÉPINE

De l’idée à la création et à la diffusion de cette innovation se sont écoulées deux années d’essais sur une machine à coudre, de tâtonnements, et de belles rencontres pour cette ancienne restauratrice amoureuse des arts et plutôt douée de ses 10 doigts. C’est au Portugal qu’elle a déniché les industriels qui ont été séduits par ce concept et lui ont permis de passer du rêve à une réalité commerciale. Un reportage sur TF1, une présentation dans un corner des Galeries Lafayette lui ont assuré une belle exposition. « Nos clients sont souvent nos meilleurs ambassadeurs. Dès qu’ils voient comment ça fonctionne, les gens sont séduits. De l’enfant à l’adulte, au féminin comme au masculin, le Bagflip se vend principalement via internet. Ce serait mal connaître Véronique que de penser qu’elle va s’arrêter sur cette première réussite. Les modèles ne cessent d’évoluer, au gré de sa fantaisie et de son imagination. L’année 2023 est cochée sur son agenda comme celle du concours Lépine.