Couverture du journal du 28/11/2020 Consulter le journal

Pêche : Civelle sous contrôle

Civelle ou pibale ? Selon les lieux, le nom de ces alevins d’anguilles qui font les délices des gourmets, varie. Leur pêche, réservée aux professionnels, est ouverte depuis le 1er novembre dans les Landes.

Mais, en raison du classement de l’espèce « en danger critique d’extinction » par l’Union internationale de conservation de la nature (UICN) depuis 2008, la préfecture de Nouvelle-Aquitaine rappelle qu’elle est encadrée par des quotas stricts et que la commercialisation n’est autorisée que dans l’espace européen. Elle annonce que les contrôles seront renforcés pour lutter contre le braconnage en bandes organisées qui alimente des circuits commerciaux illégaux particulièrement juteux puisque le prix du kilo peut atteindre 4 000 euros sur le marché asiatique. « Vu l’ampleur du trafic et l’envol du prix de la civelle sur le marché noir, des peines d’emprisonnement ferme ont d’ailleurs été prononcées en 2019 par le Tribunal correctionnel de Bordeaux à l’encontre de personnes impliquées dans des faits de trafic international de civelles », rappelle la préfecture.