Couverture du journal du 21/01/2023 Le magazine de la semaine

Univers Mini : le royaume de la miniature agricole

Dans l’univers des collectionneurs de miniatures agricoles, les frères Lemaire se sont fait, depuis une quinzaine d’années, une belle notoriété avec leur site internet en neuf et occasion, récemment doublé d’une boutique à Rion-des-Landes qui attire les amateurs de très loin.

Univers Mini

Baptiste Lemaire © J. D.

C’est un oncle éleveur-céréalier qui leur a mis le premier pied dans les tracteurs. Mais en Normandie où ils ont longtemps vécu, Baptiste et Christophe Lemaire ne sont pas devenus agriculteurs. Les deux frères – l’un est informaticien, l’autre dans le commerce – ont commencé par développer un jeu vidéo sur internet permettant de créer sa ferme virtuelle. Sur Simagri.com, on peut ainsi se mettre dans la peau d’un agriculteur sur son exploitation, du capital de départ investi à l’achat de matériel jusqu’à la récolte des cultures de blé ou la traite des vaches laitières. Gratuit au début, ce jeu de simulation de gestion agricole, toujours en ligne, se poursuit par abonnement mensuel ou annuel pour les plus mordus.

80 % DE COLLECTIONNEURS

« On a eu ensuite l’idée de se diversifier dans les miniatures en 2008, quand on était en Bretagne, car un jeu sur internet peut rapidement perdre de l’attractivité alors que le marché de la miniature est, lui, plus tranquille », explique Baptiste Lemaire qui a réalisé lui-même le site Universmini.com, à moindre coût donc.

Pour s’agrandir, la famille débarque dans les Landes en 2010. Un peu par hasard à Rion-des-Landes : « On voulait vivre dans le Sud-Ouest, par ici ou ailleurs. On a trouvé une maison qui correspondait à nos besoins et à notre budget, avec de la place pour notre activité et pour nous », explique le cogérant dont la femme Amandine travaille aussi dans l’entreprise familiale dédiée aux tracteurs, moissonneuses, semoirs et fendeuses de bûches au 1/32e, de fabrication chinoise, hollandaise, italienne ou française (Replicagri).

Dans un univers concurrentiel où quatre autres spécialistes se partagent le marché français, leur site internet a la particularité de vendre de la miniature agricole et de travaux publics neuve (10 000 références) et aussi d’occasion (5 000 à 6 000 références, dans un esprit Leboncoin.fr avec commission prise sur les ventes entre particuliers) : « Ça fait notre force car les gens qui vendent en occasion rachètent souvent derrière du neuf », se félicite Baptiste Lemaire dont la clientèle est constituée à 80 % de collectionneurs, essentiellement en France et en Belgique et aussi en Espagne, Italie, Danemark ou Norvège. « Certains articles, comme des tracteurs en métal un peu customisés ou des éditions limitées neuves tirées à 500 exemplaires et qui n’existent plus, restent parfois tout juste cinq minutes en ligne. » À des prix que les novices n’imaginent pas.

Univers Mini

Depuis deux ans, Univers Mini ouvre sa boutique à Rion-des-Landes, un samedi sur deux © J. D.

 

PIÈCES DÉTACHÉES ET RARETÉS

Autre spécialité d’Univers Mini, les pièces détachées : « On travaille avec des entreprises qui réalisent des petits modèles : gyrophares, roues des relevages, volants, autocollants… On peut construire un tracteur en partant de rien. » À Rion-des-Landes, les imprimantes 3D tournent aussi une bonne partie de la journée pour fabriquer des mini-silos ou bacs galvanisés, en plastique ou résine. « Ces produits d’appel exclusifs à Univers Mini, les gens aiment bien ! Il faut toujours proposer des choses nouvelles pour se démarquer de nos concurrents, c’est la base », assure celui dont le chiffre d’affaires a encore augmenté de 15 % cette année pour atteindre 900 000 euros. La période Covid a d’ailleurs bien relancé l’affaire : « Ça a été un gros boom sur internet. Et depuis, il y a beaucoup de nouveautés dans le milieu, avec des prix qui augmentent régulièrement. »

Certains articles, comme des tracteurs en métal un peu customisés ou des éditions limitées neuves, restent parfois tout juste cinq minutes en ligne

En parallèle, Univers Mini a ouvert, il y a deux ans, sa première boutique à Rion-des-Landes, pour toucher de nouveaux clients, même si le web représente toujours 99 % des ventes. Une ouverture seulement un samedi sur deux. « On avait de la demande de gens qui voulaient voir sur place et nous, nous souhaitions aussi un peu plus de contact avec la clientèle », résume Baptiste Lemaire. Alors que les concurrents sont plutôt situés dans le nord de la France, des passionnés viennent jusqu’ici de Charente, de Niort, de Pau ou de Toulouse pour trouver leur modèle favori et échanger autour des marques phares comme Wiking ou MarGe Models.

Ce jour-là, Jean Pierre, Yannick et Elouan, trois générations de fans de tracteurs et camions, sont venus en quasi-voisins, de Souprosse, pour faire un cadeau à l’un des leurs. Chez eux, chacun a sa vitrine avec ses plus belles pièces. « Certains de mes petits-fils n’ont que ça en tête », sourit le grand-père, un connaisseur qui travaillait, lui, dans la livraison de machines agricoles… grandeur nature.