Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Sécheresse : harmonisation des restrictions d’eau

Si début août, le niveau des réserves en eau remplies à 70 %, était moins alarmant qu’en 2022 à la même date grâce aux précipitations de mai et juin, « les débits des cours d’eau des Landes continuent de diminuer et après une évolution rapide, certains sont aujourd’hui en difficulté », alerte la préfecture des Landes.

sécheresse

© shutterstock

L’arrêté interdépartemental s’appliquant aux Landes, Gers, Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques, pris le 8 août dernier par Françoise Tahéri, préfète des Landes et coordonnatrice du sous-bassin de l’Adour, vise à homogénéiser les critères d’évaluation de la ressource en eau et les restrictions d’usage pour les industriels, agriculteurs, collectivités et le grand public, en fonction des différents degrés de sécheresse identifiés.

Selon les quatre niveaux croissants d’alerte – vigilance, alerte, alerte renforcée, crise –, le texte définit les mesures d’économie d’eau. Les différentes dispositions « graduées et temporaires selon les usagers », vont de l’évolution des horaires autorisés jusqu’à l’interdiction d’arrosage des pelouses, massifs fleuris, jardins d’agrément, espaces verts, jardins potagers, golfs et terrains de sports. Le lavage des véhicules et des bateaux ou la mise à niveau des piscines sont également concernés. Pour l’agriculture, en cas d’alerte sécheresse, l’irrigation des cultures (hors goutte-à-goutte) est interdite un jour sur quatre ou réduite de 25 % en volume, sauf pour les prélèvements réalisés à partir de plans d’eau non connectés aux rivières. La restriction passe à deux jours sur quatre ou à une réduction de 50 % en volume, en cas d’alerte renforcée et peut être interdite dans un contexte de crise sécheresse.

Sont actuellement placés en niveau de crise, les bassins versants du ruisseau de moulin de Bordes à Souprosse, du ruisseau du moulin d’Esleys à Pontenx-les-Forges, du ruisseau de Yosse à Saint-Paul-en-Born, du ruisseau de Belloc à Escource, du ruisseau de Larrigand (Jean Barbé) à Pomarez, de l’Arrigan du Gert à Mimbaste, de la Gouaougue et du Louts non réalimenté. En alerte renforcée : les bassins versants du ruisseau du Grauché à Carcarès-Sainte-Croix, du ruisseau de Cavaillon à Mauvezin-d’Armagnac, du ruisseau du Lusson à Perquie, du ruisseau du Bassecq à Heugas, du ruisseau du Grand Arrigan à Pouillon, du ruisseau de Lespontès à Orist, du Ludon, du Midour amont et aval. En alerte : les bassins versants du Mayouraou à Sabres, du ruisseau du canal Saint-Martin à Pouillon et du Ludon réalimenté, le bassin versant des Luys à l’exception des bassins déjà en restriction plus importante.

www.landes.gouv.fr