Couverture du journal du 17/02/2024 Le magazine de la semaine

Sajou : l’avantage franchisé

MONT-DE-MARSAN - Avec 2 700 références sur trois niveaux, la nouvelle boutique de jouets Sajou vit son premier Noël dans le centre-ville de la préfecture. Une aventure de plus pour Damien Brindle et Armand Hiraux, déjà implantés en indépendants à Dax depuis 2020.

Sajou

Damien Brindle et Armand Hiraux © J. D.

Ces « grands enfants qui ont toujours adoré le monde du jouet » ont fini par craquer voilà trois ans, en ouvrant leur première boutique dédiée, en plein cœur de ville de Dax, où ils font désormais partie intégrante du paysage.

Damien Brindle a longtemps été expert-comptable spécialisé en fiscalité agricole en région parisienne, ce qui lui valut d’être débauché par un cabinet d’Aire-sur-l’Adour ; Armand Hiraux vient, lui, de la grande distribution.

CENTRALE D’ACHATS

Depuis l’ouverture de Ma boutique de jouets fin 2020 dans la cité thermale rue Saint-Pierre, le chiffre d’affaires a été en constante augmentation jusqu’à se stabiliser en 2023, du fait « de l’inflation et des travaux en centre-ville », pensent-ils. « Les prix n’ont pas augmenté dans le jouet – il y a même eu des baisses sur certains produits -, mais on est les victimes de l’augmentation des prix dans l’alimentaire qui fait que les gens achètent moins », selon Armand Hiraux qui, en attendant les dernières semaines de décembre, a trouvé que les achats de Noël avaient démarré « plutôt plus tard que l’an passé ».

Quoi qu’il en soit, à deux sur une seule boutique, les associés savaient bien dès le départ qu’il leur faudrait s’agrandir et se dédoubler.

« Ça fait plusieurs années qu’on cherchait un local à Mont-de-Marsan, mais on ne trouvait pas, ce n’était sans doute pas le bon moment… » Jusqu’à ce qu’ils tombent, par hasard en se baladant, sur une affichette collée sur la vitrine de cette ancienne boutique de chaussettes, collants et mercerie de la rue André- Bergeron, en face du marché Saint-Roch. « On est peut-être un peu fous mais on est accroché aux centres-villes. » Depuis juin dernier, Sajou a donc ouvert ses portes sur 230 m2 et trois niveaux de jeux, poupées et autres briquettes de construction.

La différence avec Dax, une petite boutique de 80 m2 où ils sont toujours en totale indépendance, c’est  qu’ici, les associés ont choisi de s’adosser à Sajou, une enseigne spécialisée depuis plus de 30 ans dans la distribution de jouets en fournisseur de grandes surfaces et qui dispose aujourd’hui d’une cinquantaine de magasins en France. « On reste indépendants et on fait ce qu’on veut dans notre magasin, mais grâce à la marque de la franchise, on a accès à la centrale d’achats pour avoir des prix négociés et toutes les grandes marques », fait valoir Damien Brindle. Un accès aussi à la marque distributeur de Sajou, Wonder Kids, pour « des prix assez géniaux, selon eux, sur des jeux de société, voitures téléguidées, poupées ou des gammes de jeux en bois ».

Sajou

Sajou distribue des jouets en France depuis plus de 30 ans © J. D.

PLUS DE STOCKS, DE MEILLEURS PRIX

Autre avantage, « ça nous permet désormais d’étoffer nos rayons à Dax aussi, en faisant venir Lego, Playmobil, Barbie ou des jeux de société comme Monopoly ou Puissance 4, qu’on ne pouvait pas avoir avant ».

Enfin, Sajou leur offre une force de frappe plus importante en termes de communication. Quand, à leurs débuts à Dax, les associés créaient leurs petits catalogues d’idées de jouets dans leur coin qui leur prenaient beaucoup de temps, ils réussissent désormais à distribuer 10 000 catalogues de la marque dans toute l’agglomération montoise, en plus de leur communication sur les réseaux sociaux. « Avant, notre catalogue pouvait nous poser des problèmes de stock, concluent-ils. Maintenant avec la centrale, on sait qu’on aura le jouet rapidement quoi qu’il arrive. »