Couverture du journal du 22/01/2022 Consulter le journal

Peggy Munich, expert-comptable pour entreprises engagées

La performance d’une entreprise ne se mesure pas uniquement à son bilan financier. À Saint-Geours-de-Maremne et Biarritz, tel est le credo de Peggy Munich, expert-comptable qui n’accompagne que les entrepreneurs soucieux de leur impact humain et environnemental.

Peggy Munich, expert-comptable

Peggy Munich, expert-comptable © Patrick Valleau

« La performance d’une entreprise ne se mesure pas qu’à l’état de ses finances. Les aspects humains et environnementaux comptent tout autant », martèle Peggy Munich. La professionnelle qui base son approche de l’expertise-comptable sur le développement durable annonce la couleur dans le nom du cabinet qu’elle a créé fin 2017. Adage Conseil est l’acronyme d’« Accompagnement durable de votre activité basé sur une gestion environnementale ». Pollueurs décomplexés et pourfendeurs des droits sociaux en tout genre sont priés de passer leur chemin.

RECONVERSION PROFESSIONNELLE

À vrai dire, rien ne prédestinait Peggy Munich à devenir expert-comptable et commissaire aux comptes. « Au premier abord, le métier n’est pas vraiment sexy », avoue cette ancienne spécialiste de l’accompagnement stratégique des entreprises. Pourtant sa rencontre avec des experts-comptables lui a totalement fait changer d’avis. « C’était en 2008. J’étais en pleine reconversion professionnelle. Je m’étais inscrite en master management et administration des entreprises (MAE) à l’IAE de Pau, avec l’idée de me spécialiser dans la qualité. Et puis, j’ai découvert ce métier. Le rapport aux autres, les liens humains, résoudre des problématiques… c’est tout ce que j’aime ! Alors, je me suis lancée. » En plus du master, elle suit les cours du Cnam Intec pour décrocher un diplôme supérieur de comptabilité générale.

Elle poursuit le cursus par un diplôme d’expertise-comptable. Durant trois ans, elle réalise son stage obligatoire au sein du cabinet de Jean-Philippe Tourgis à Biarritz. Parallèlement, elle travaille sur son mémoire de fin d’études qu’elle consacre à l’économie circulaire et au reporting non financier. Le ton est donné.

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

Cette approche de l’expertise-comptable est « encore ultra-marginale ». Mais elle devrait se démocratiser avec les obligations règlementaires. La dernière en date concerne le bilan des émissions de gaz à effet de serre (Beges). Jusqu’alors réservé aux entreprises de plus de 500 salariés, il a été étendu à toutes celles de plus de 50 salariés ayant bénéficié d’aides dans le cadre du plan de relance. Toutes devront avoir fait réaliser un Beges avant le 31 décembre 2022 (2023 pour celles de plus de 250 salariés). «Il s’agit d’évaluer l’impact carbone d’une organisation et de proposer un plan d’actions pour réduire les émissions. » Formée à la méthodologie bilan carbone depuis 2018, Peggy Munich est habilitée à réaliser ces diagnostics et s’attend à être très sollicitée durant l’année à venir. Elle estime que cela représentera la moitié de son activité en 2022. Et elle s’en réjouit : « Je voudrais que cela devienne quelque chose de transversal et d’incontournable ».

expert-comptable

© Shutterstock

Le bilan des émissions de gaz à effet de serre est étendu aux entreprises de plus de 50 salariés ayant bénéficié du plan de relance

Elle ambitionne même d’aller plus loin. Son gros projet pour 2023 sera de développer de manière beaucoup plus systématique les tableaux de bord de suivi de tous les indicateurs RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) de ses clients. « Pour les aspects humains, cela peut concerner des données comme le taux d’absentéisme, le taux d’ITT (interruption du temps de travail), le turnover, mais aussi des indicateurs qualitatifs sur la perception de l’entreprise obtenus sur la base des entretiens annuels. Pour l’aspect environnemental, on peut mesurer les consommations d’eau, d’énergie, les niveaux de pollution, la quantité de déchets produits… Avoir conscience de tous ces facteurs permet de mettre en place un développement stratégique de l’entreprise dans une démarche d’amélioration continue. »

Développer de manière beaucoup plus systématique les tableaux de bord de suivi de tous les indicateurs RSE

ADAGE CONSEIL

Créé fin 2017, le cabinet Adage Conseil emploie quatre personnes aux côtés de Peggy Munich. Trois se consacrent à l’expertise comptable et la quatrième traite uniquement des questions RSE. Le cabinet dispose de deux bureaux : l’un au sein de l’espace de coworking Le Connecteur à Biarritz, l’autre dans les locaux de Domolandes à Saint-Geours-de-Maremne.

Peggy Munich, expert-comptable

Peggy Munich, expert-comptable © Patrick Valleau

 

FEMME DE CONVICTIONS

En 2018, Peggy Munich a créé l’antenne landaise de l’association Femmes chefs d’entreprises (FCE). « C’est un réseau professionnel, mais pas un réseau business, précise-t-elle. Dans un cadre bienveillant, nous accompagnons la croissance des entreprises membres par du développement professionnel et personnel de la dirigeante.» Les adhérentes, une vingtaine actuellement, se réunissent le dernier mardi de chaque mois pour échanger autour d’une thématique transversale. « Actuellement, les professions libérales sont majoritairement représentées, note Peggy Munich. Notre objectif est de diversifier les secteurs d’activité en allant chercher davantage d’artisanes, de commerçantes et d’agricultrices. » Outre le développement de leur entreprise, l’association vise à accroître la représentativité des femmes dans les différentes instances économiques. Pas étonnant donc, de retrouver Peggy Munich parmi les nouvelles élues de la chambre de commerce et d’industrie des Landes. « Cela faisait sens pour moi d’accepter ce mandat. Du fait de mon métier, je suis tous les jours aux côtés des entreprises. Et même si j’ai été nommée présidente de la commission des marchés, je vais également m’investir sur le dossier de la transition énergétique. »