Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

NACO : M Capital à la barre

La société d'investissement, dont le siège social se trouve à Toulouse, détient le mandat de conseil complet du fonds Nouvelle-Aquitaine co-investissement (NACO), porté à 85 millions d'euros au 2e semestre 2023. David Aversenq, directeur général et associé M Capital, égrène ses spécificités.

NACO

De gauche à droite, cinq des investisseurs de M Capital pour Naco : Théo Hernandez, David Aversenq (directeur général associé), 
Julien Charles-Lavauzelles, Fabrice Attané-Ferrand et Amaury Cambon © M Capital

Six ans après son lancement, le fonds Nouvelle-Aquitaine co-investissement (NACO) passe totalement dans le giron de la société M Capital. Jusqu’alors sous la hou- lette d’Aquiti Gestion, spécialiste du capital- investissement en Nouvelle-Aquitaine, qui a déployé les 35 millions d’euros de la première tranche NACO 1 entre 2017 et 2022, NACO est confié dans son intégralité à M Capital. « La Région Nouvelle-Aquitaine, actionnaire unique de NACO, qui investit au capital des entreprises locales, nous en a confié le mandat de conseil à l’issue d’un appel d’offres », explique David Aversenq, directeur général associé chez M Capital, en charge du déploiement de NACO.

La société d’investissement déployait déjà la 2e tranche de 25 millions d’euros de NACO 2 depuis l’été 2022. Et depuis le 11 juillet 2023, elle a récupéré le suivi du portefeuille de NACO 1. Au 2e semestre 2023, elle aura la charge de déployer NACO 3, doté de 35 millions d’euros supplémentaires. Le fonds sera ainsi porté à 85 millions d’euros au total, « soit une force de frappe très significative au bénéfice des PME régionales. Peu de régions ont des outils aussi importants », remarque-t-il.

 

Peu de régions ont des outils aussi importants que NACO au bénéfice des PME régionales

 

CATALYSEUR D’INVESTISSEMENT

D’autant que la condition sine qua non pour que NACO intervienne est un co-investissement avec des investisseurs privés, qui doit représenter au minimum 50 % du ticket. Les fonds publics de la Région et des fonds européens gérés par la Région sont ainsi complétés par des fonds privés, corporate ou de business angels, que M Capital va chercher. « Nous considérons NACO comme un catalyseur d’investissement. Alors que nous avons déjà distribué 20 millions d’euros de NACO 2, cela a permis aux entreprises sélectionnées de lever environ 100 millions d’euros, soit un rapport de 1 à 5, hors levée de dette complémentaire », précise David Aversenq.

Spécialisée dans l’accompagnement des PME, grâce à des véhicules d’investissement régionaux et à des équipes sur le terrain, M Capital est présente à Paris, Nice, Montpellier et Toulouse, son siège social. En Nouvelle-Aquitaine, elle compte 8 investisseurs répartis entre Bordeaux, Limoges et bientôt Poitiers, qui composent désormais son équipe la plus importante. « En étant implantés sur le territoire, nous sommes plus proches des entreprises », reconnaît le directeur général de M Capital, qui a investi dans 25 entreprises néo-aquitaines en seulement 9 mois.

CRITÈRES ESG

« Notre méthodologie pour la génération des investissements repose sur une programmation événementielle importante », poursuit David Aversenq. M Capital a ainsi organisé 13 afterworks en moins d’un an pour présenter NACO dans les départements de Nouvelle-Aquitaine. Et près d’une trentaine d’événements au total autour du financement des PME, de la transmission et des dispositifs de la région.

Outre sa forte présence sur le terrain et ses ambitions de développement en région, l’offre de M Capital s’est aussi différenciée « par la dimension forte portée sur les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance, NDLR). Nous prônons une économie plus vertueuse à travers l’accompagnement de la transformation des sociétés que nous finançons », assure le directeur général de M Capital, labellisée B-Corp depuis mars 2023. La société a d’ailleurs créé ses outils propriétaires pour noter les entreprises et suivre l’évolution des axes prioritaires d’amélioration définis. Déjà à l’affiche des levées de fonds des sociétés girondines Tehtris, Asphalte, Parcel, Ilasis Laser ou encore HyPrSpace, M Capital devrait prendre de plus en plus de place dans le paysage de l’investissement néo-aquitain.

 

M CAPITAL : 800 MILLIONS D’EUROS DE FINANCEMENTS

Créée en 2002, et indépendante depuis 2016, la société d’investissement M Capital est un acteur historique du private equity (450 millions d’euros sous gestion), également spécialiste de la dette privée (200 millions d’euros) et du financement de l’immobilier (entre 100 et 150 millions d’euros). Soit au total un peu moins de 800 millions d’euros d’actifs gérés et/ou conseillés pour le financement des PME et ETI. « Nous avons un focus sur les PME régionales, avec des véhicules d’investissements régionaux à l’image de NACO », explique David Aversenq, directeur général associé chez M Capital. D’après lui, l’importance de l’équipe d’investisseurs déployée pour gérer le fonds néo-aquitain, en particulier à Bordeaux, devrait assurément « déporter le centre de gravité de M Capital vers la Nouvelle-Aquitaine ».