Couverture du journal du 21/11/2020 Consulter le journal

Les Pyrénées déchaussent les skis

Les stations de ski viennent de fermer prématurément en raison de l’épidémie de Covid-19, alors que le réseau des stations N’Py enregistrait à mi-mars, une hausse de 10 % de la fréquentation.

« Les Pyrénées ont essuyé cet hiver le ski-bashing pour le manque de neige. Mais avec une saison commencée dès la fin novembre grâce à une arrivée précoce de la neige et une fréquentation des vacances de Noël rarement connue ces dernières années, nous sortons en positif à mi-mars », se réjouissait Anaïs Aguillon responsable communication N’Py Nouvelles Pyrénées juste avant la fermeture de l’ensemble des stations le week-end dernier en raison de l’épidémie de coronavirus. À l’heure des premiers bilans, la société d’économie mixte qui regroupe les stations de Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet (Barèges et La Mongie), Pic du Midi, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et la Pierre Saint Martin, soit la moitié du marché du ski pyrénéen, enregistrait plus de 1,6 million de journées de ski consommées, soit une augmentation de 10 % par rapport à l’an dernier. Si ce résultat laissait globalement augurer une saison au moins équivalente à la précédente qui avait comptabilisé 2 millions de journées de ski, les chiffres devront désormais être revus à la baisse. 

LE RELAIS DES ACTIVITÉS HORS SKI

« Sur la saison, en dépit d’une météo aléatoire, les techniques de damage ont notamment permis d’assurer la conservation de la neige sur l’ensemble du domaine skiable avec un retour ski aux pieds assuré pour toutes les stations ». Et si la première semaine de mars marquée par la tempête Myriam a entraîné la fermeture des pistes une journée, et une baisse de 10 % de la fréquentation par rapport à la moyenne des trois dernières saisons sur les vacances de février, les vacanciers se sont déployés vers les activités hors ski. « Les prestataires connaissent aussi chaque année une progression de leur fréquentation », souligne Anaïs Aguillon. Et de citer le village qui leur est dédié à Cauterets, avec thermoludisme, patinoire et cinéma, les balades en chiens de traîneau à Piau, Barèges et Gourette, ou la pratique de l’airboard, une luge remplie d’air à La Pierre Saint-Martin.