Couverture du journal du 17/02/2024 Le magazine de la semaine

L’appel à l’aide de l’Adie

Souhaitant étoffer son équipe de bénévoles, l’Adie qui accompagne les futurs entrepreneurs ne disposant pas de capital, a lancé une journée portes ouvertes, le 21 mars à Dax. Rencontres.

Adie

Dans les Landes, l’Adie espère passer de 10 à 15 ou 20 bénévoles © H. R.

Thierry Pelfresne, directeur du pôle habitat et développement économique de la communauté de communes Terres de Chalosse, est retraité depuis peu. Il souhaite « être utile, faire partager ses compétences, accompagner des projets. J’ai envie de garder un rôle social dans lequel la relation humaine est essentielle », ajoute-t-il. Même tonalité pour André Rosselin, 77 ans, ancien agriculteur qui a fait muter son exploitation vers le bio et est dépositaire de sept brevets. « Je suis au bout de mon parcours et souhaite maintenant transmettre mon savoir technique », résume-t-il. Tous deux, et d’autres, sont venus assister à l’opération portes ouvertes de l’Adie au sein du technopôle dacquois Pulseo.

PARCOURS DÉCOUVERTE

Avant d’être opérationnels, ces candidats bénévoles suivront un parcours découverte. Ils rencontreront l’équipe des 12 accompagnateurs déjà en place, les créateurs financés par l’Adie et les salariés, dont Gilles Bernardin, directeur territorial Pyrénées Gascogne et Jérôme Cadée, le conseiller expert de l’antenne landaise. Ils devront également découvrir les outils informatiques spécifiques de l’association nationale reconnue d’utilité publique qui défend l’idée que chacun, même sans capital, même sans diplôme, peut devenir entrepreneur, s’il a accès à un crédit et à un accompagnement professionnel. Après un à deux mois de formation, ils pourront appréhender le public de l’Adie et l’environnement de la création d’entreprise.

100 ENTREPRISES FINANCÉES EN 2022

« Dans les Landes, il y a 300 créations de micro-entreprises chaque mois, comptabilise Gilles Bernardin. Alors, nous devons être plus nombreux pour les accueillir. J’espère qu’avec cette demi-journée de portes ouvertes notre équipe passera de 10 à 15 ou 20 bénévoles.

« Chaque bénévole, quels que soient son savoir-faire, son expérience ou sa disponibilité peut facilement se mettre au service de l’association », précise Jérôme Cadée. Avant de poursuivre : « Notre cœur de métier, c’est le microcrédit. C’est l’Adie elle-même qui apporte les fonds. L’an dernier, nous avons financé plus de 100 petites entreprises locales dans des secteurs très divers. » Et le taux d’insertion de 93 %, intégrant les entreprises pérennes et les créateurs qui ont arrêté, mais ont su rebondir vers un autre emploi, souligne la durabilité de cette insertion professionnelle par « l’entrepreneuriat populaire ».

Agence Adie 1 avenue de la gare Dax 06 79 84 72 18