Couverture du journal du 21/01/2023 Le magazine de la semaine

La Chaiserie Landaise : duo design

À Peyrehorade, Karine et Marie-Pierre Hayedot apportent leur souffle de modernité à la Chaiserie Landaise, labellisée Entreprise du Patrimoine vivant en 2020. Dans le droit fil du savoir-faire familial, elles s’apprêtent à lancer « Hayedot », leur nouvelle marque plus fun et accessible.

La Chaiserie landaise

Karine et Marie-Pierre Hayedot © Bernard Dugros

Quand on pousse la porte du showroom de la Chaiserie Landaise, niché au cœur de Peyrehorade, une ambiance de modernité et de féminité règne sur le mobilier. Ici, un fauteuil en chêne massif avec un paillage aux couleurs du Pays basque. Là, une chaise design et élégante à l’assise sanglée, réalisée à la main, voisine avec un fauteuil lounge en bois tapissé d’un cuir local couleur bordeaux.

Depuis une vingtaine d’années, les deux sœurs, Karine et Marie-Pierre Hayedot, remettent au goût du jour les chaises et fauteuils classiques de l’entreprise familiale héritée de leurs père et grand-père. La première, qui, petite, se rêvait déjà chaisière, s’occupe de l’aspect technique, production et design, après une formation dans le bois. La seconde gère le côté administratif et commercial. Très vite, pour ses propres collections, le duo a fait appel à des designers comme Philippe Starck ou Christelle Le Déan. C’est d’ailleurs elle qui a imaginé la collection « Bord de mer atlantique » avec le fauteuil « Bergerie », devenu produit phare de l’entreprise.

La Chaiserie landaise

Karine et Marie-Pierre Hayedot © Bernard Dugros

100 % FAIT MAIN

Labellisée Entreprise du Patrimoine vivant en 2020, La Chaiserie Landaise ne travaille que des matériaux naturels et produits localement. « C’est l’ADN de notre entreprise. Avec notre petite équipe de menuisier, tourneur, scieur, finisseur et monteur, on préserve la fabrication traditionnelle et locale en travaillant le hêtre, le chêne, le merisier et le noyer. Le cuir vient de la tannerie Garat et Fils d’Armendaritz au Pays basque, les pailles de fermes du Lot. Et tout est fait à la main », confie Marie-Pierre Hayedot. Un savoir-faire local qui séduit décorateurs et architectes. À côté, les sœurs Hayedot distribuent pour les particuliers leurs productions via la Camif et des boutiques haut de gamme, et équipent quelques hôtels (Les Hortensias du Lac à Hossegor, Le Carlton à Cannes), restaurants et espaces de coworking. Leur meilleur client reste Euro-disney, pour qui l’entreprise landaise produit depuis 20 ans des séries au style américain, très sculpté, imaginées par les décorateurs.

NOUVELLE MARQUE

Toujours avide de nouveaux projets, le binôme s’apprête à lancer « Hayedot » [forêt de hêtres, en espagnol, NDLR], leur nouvelle marque plus fun et plus accessible, dessinée par Olivier Toulouse. Avec une première collection en bois de hêtre, « Marsan », composée de mange-debout, tabourets à trois pieds inspirés des échasses et table assortie.

Comptant sur un chiffre d’affaires encourageant qui effleure les 500 000 euros en 2022, Karine et Marie-Pierre Hayedot espèrent démarrer bientôt leur prochain projet : dépoussiérer l’ancien bureau vitré de leur grand-père qui donne sur l’atelier de fabrication pour en faire un showroom ouvert au public. « Montrer le savoir-faire local, c’est un peu ce qui manque parfois dans notre région, souligne Marie-Pierre Hayedot. Nous, on aime ce qu’on fait et on veut le faire découvrir. »