Couverture du journal du 24/02/2024 Le magazine de la semaine

[ Dossier sauvetage côtier ] Bruno Magnes : la plume du sauvetage côtier

Passionné de journalisme sportif et de sauvetage côtier en particulier, Bruno Magnes a lancé, en 2006, Life Saving magazine, le seul magazine français spécialisé dans la discipline, devenu en 17 ans une référence.

Bruno Magnes, sauvetage côtier, tourisme, landes

Bruno Magnes © Alain Beaudoin

Ils ne sont que quatre magazines spécialisés dans le monde à avoir choisi le créneau du sauvetage côtier. Tout comme le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, la France a aussi son titre. Fondé par le Landais Bruno Magnes en 2006, Life Saving magazine s’est hissé dans le paysage des sauveteurs jusqu’à devenir leur média principal. Avec 62 numéros au compteur, le trimestriel confirme sa place de leader sur le marché grâce à la fidélité de ses 1 500 abonnés et à son principal partenaire, la Fédération française de sauvetage et de secourisme (FFSS).

« Il est distribué sur abonnement en version digitale ou papier et complété au quotidien par des actus sur notre site www.coureurs-dcume.com et nos réseaux sociaux », précise le journaliste.

LA SOURCE D’INSPIRATION

L’idée est née en mer sur le bateau de la traversée en paddleboard Saint-Jean-de-Luz-Capbreton, en 2005. Alors que Bruno Magnes, correspondant local, couvre l’événement pour le journal Sud-Ouest, il rencontre Geneviève Carrère, professeur de sport et passionnée de sauvetage. « Pris dans cette ambiance magique en discutant avec Geneviève et les participants, j’ai eu un déclic : créer mon magazine sur le sauvetage. J’ignorais alors qu’il n’en existait pas en Europe », se remémore-t-il. À l’époque, préparateur en pharmacie au Centre européen de rééducation du sportif (Cers) à Capbreton, il souhaite se reconvertir dans la presse. « Plus les défis sont difficiles, plus j’ai envie de les relever », confie-t-il. Quelques semaines plus tard, il crée, avec Geneviève Carrère, l’association Coureurs d’écume et fonde le magazine du même nom. Dédié au départ à tous les sports liés à l’océan, la revue se recentre plus tard sur les disciplines du sauvetage sportif et change son titre en Life Saving magazine.

VIVRE POUR SA PASSION

C’est seulement quatre ans avant la création du magazine que Bruno Magnes a découvert le sauvetage côtier sportif à Hossegor : « Je connaissais le secourisme pratiqué sur les plages de Lit-et-Mixe dont je suis originaire, mais pas le sport. » En 2001, alors qu’il vient de s’installer à Capbreton, le correspondant Sud-Ouest rencontre Jean-Pierre Arbouet dit « Popeye », du club Hossegor sauvetage côtier, pour un article. « Il a commencé à m’expliquer et je n’ai rien compris. Entre les épreuves en mer, en piscine, la partie secourisme, j’étais complètement perdu », se rappelle-t-il. Une seule compétition, en 2004, suffira à convaincre le Litois, touché par l’humilité des sauveteurs et les valeurs d’entraide et du collectif que le sport véhicule. « Ils s’entraînent quand même à sauver des vies ! C’est un sport rude, très difficile. Le gars qui ne s’entraîne pas deux fois par jour toute l’année ne s’en sort pas en compétition », dit-il avec admiration.

Depuis, Bruno Magnes vit au quotidien dans cette « grande famille du sauvetage », tout en exerçant son métier à la pharmacie de Labenne. Son objectif : continuer à combiner ses deux passions pour le sport et la presse écrite. « J’écris 9/10e des articles. Cette année, heureusement, deux stagiaires m’ont aidé », explique le directeur de publication. Il est aussi devenu speaker pour la FFSS sur les compétitions nationales. « Je couvre cinq ou six compétitions nationales par an et je me déplace à l’international pour le magazine. Depuis 2006, entre l’Australie, l’Égypte, l’Italie, la Belgique… toutes mes destinations de vacances sont liées au sauvetage ! », sourit-il.

Des idées plein la tête, il confie avoir un grand projet autour de la discipline. En attendant son lancement, toujours sur son temps libre, il s’investit avec l’association dans l’organisation de la « Traversée du canal d’Hossegor », le 15 août prochain. Un événement familial et populaire qui rassemble plus de 500 nageurs dont de nombreux sauveteurs. Un succès qui s’explique sans doute par l’engouement du public pour la pratique des disciplines du sauvetage sportif. « Depuis trois ans, on assiste à une explosion des inscriptions », se réjouit Bruno Magnes. Comme l’indique le titre du dernier Life Saving magazine : les voyants sont au vert.