Couverture du journal du 19/09/2020 Consulter le journal

Coronavirus : des masques made in France

Face à l’épidémie de Coronavirus qui se profile, la start-up parisienne R-PUR a dû augmenter sa production. Ses masques, développés par des ingénieurs du CNRS, se révèlent en première barrière de protection contre le virus.

Lancée en 2016, la start-up parisienne R-PUR a conçu le masque antipollution le plus efficace au monde capable de filtrer les particules ultrafines. Fruit de plusieurs années de développement, ce masque entièrement made in France a déjà reçu plusieurs prix d’innovation et est considéré comme le leader mondial en termes d’efficacité et de résultat. Avec l’épidémie de coronavirus qui se propage, le masque R-PUR est en train de connaître un développement exponentiel ! En France, ce n’est pas un réflexe naturel de chausser un masque. Pourtant avec l’arrivée de ce virus transmissible entre humains, les pharmacies de l’Hexagone commencent à être prises d’assaut et se retrouvent en pénurie de masques.  

En effet, comme la demande est habituellement faible, les pharmacies ne font pas de stock de masques. Face à cette situation, le chef de l’OMS a annoncé que l’agence spécialisée des Nations unies allait dans un premier temps envoyer vers 24 pays des équipements de protection, dont 500 000 masques. Ce que l’on sait pour le moment du Covid-19, c’est qu’il se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc que le contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection. 

L’OMS ainsi que l’État français sur le site gouvernemental de solidarité-santé, conseillent fortement de porter le masque à toutes les personnes fragiles ou ayant une éventualité d’être contaminée. Bien que cette mesure ne suffise pas, à elle seule, à protéger du virus le port des masques est le premier pas pour se protéger. Prévus avant tout contre la pollution de l’air, le masque R-PUR est capable de protéger efficacement contre les nanoparticules PM 0.05 et 99,98 % de l’air filtré. Ces masques ont aussi, grâce à leur herméticité avec le visage et leur cinq couches de filtres, la capacité d’éviter l’inhalation du virus plus efficacement qu’un simple masque chirurgical.  

Commandés en masse depuis le début des grèves, la demande pour les masques R-PUR ne cesse d’augmenter et s’internationalise peu à peu, surtout vers l’Asie. Initialement destinés aux particuliers, ces masques ont attiré l’intérêt des nombreux professionnels. C’est ainsi que la start-up se voit offrir l’opportunité de travailler avec le Défense Lab, l’agence de l’innovation de défense du ministère des Armées. 

En effet, les masques R-PUR sont désormais intégrés dans les équipements des forces armées françaises et de nombreux autres corps de métiers. Des pompiers, policiers, pilotes, colonels de l’armée et mécaniciens plébiscitent ce produit.