Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Surf en francophonie

L’Union francophone du surf (UFS), née il y a un an à l’initiative des fédérations française et sénégalaise, vient d’organiser sa première compétition de jeunes à Capbreton échanges et les valeurs communes entre surfeurs francophones. Pour développer la pratique, les échanges et les valeurs communes entre surfeurs francophones.

francophonie

© J. D.

Les statisticiens se souviendront que les Français ont remporté toutes les épreuves, catégories garçons et filles en moins de 14 et 16 ans. Mais l’histoire retiendra surtout que c’était là la toute première compétition de l’UFS qui a réuni, les 23 et 24 septembre, 24 jeunes surfeurs francophones plage du Santocha à Capbreton, un événement porté par la Fédération française de surf (FFS) à travers le budget du comité olympique et des subventions des collectivités (Macs, département, région), et greffé au Quiksilver festival de l’ex-champion Jérémy Florès.

VERS LES JEUX DE LA FRANCOPHONIE ?

À ce jour, cinq fédérations sportives (France, Sénégal, Suisse, Tahiti et Île Maurice) ont rejoint l’union internationale qui vient de fêter son premier anniversaire.

« Beaucoup de nations frappent déjà à la porte, nous sommes en train de nous structurer petit à petit. Notre projet sportif, en train d’être défini, est essentiellement axé sur les jeunes avec l’envie de pérenniser l’amitié sportive qui existe entre nos pays, nos valeurs communes, et développer la pratique, notamment des filles, pour faire éclore des talents », explique Alexandre Alcantara, secrétaire de l’UFS et président de la Fédération sénégalaise de surf (300 licenciés). Il était au départ du projet avec Jacques Lajuncomme, son homologue à la FFS et président de l’UFS qui se dit, pour sa part, « toujours choqué que les compétitions internationales de surf ne soient jamais commentées en français alors que c’est la langue des JO. » « Preneurs de liens avec l’Organisation internationale de la Francophonie » (OIF), les responsables de l’UFS verraient bien le surf entrer bientôt comme discipline aux Jeux de la Francophonie.