Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Rendre les métiers de l’accompagnement plus attractifs

Un an après le lancement de sa feuille de route sur ce sujet sensible, le Département et ses partenaires ont fait un premier point d’étape à Pontonx-sur-l'Adour, le 3 mai dernier.

© J. D.

France Travail, Agence régionale de santé (ARS), Région Nouvelle-Aquitaine, Département, professionnels du secteur médico-social, monde associatif… La mobilisation montre « la volonté collective innovante de se serrer les coudes et de travailler ensemble sur les difficultés liées à l’attractivité de ces métiers », a résumé Paul Carrère, vice-président du conseil départemental à l’autonomie et aux personnes âgées, en préambule d’un après-midi d’échanges sur les nouvelles pratiques en la matière.

NOUVELLES FORMATIONS EN ALTERNANCE

Pour « Mieux former et recruter les futurs et nouveaux professionnels », ont, ces derniers mois, été mises en place de nouvelles formations, à l’image de celle d’agent en gérontologie de l’Agheil (Acteurs de la gérontologie et du handicap – établissements et institutions landaises) en alternance entre la MFR de Pontonx et les Ehpad landais partenaires, de Prep’Emploi Aide à domicile avec la MFR Landes Chalosse ou de l’Action de formation préalable au recrutement (AFPR) aide à domicile avec le Greta. Point commun ? Allier pratique et théorie afin de coller au plus près des besoins de chacun, dans des formations cofinancées par diverses institutions.

Les cadres dirigeants ne sont pas en reste avec des ateliers créés spécialement pour eux afin de les sensibiliser à de nouvelles méthodes, en innovant dans le management et les organisations de travail.

QUALITÉ DE VIE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

La qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) était aussi au centre des enjeux avec la présentation du projet Qena Landes par l’université de Bordeaux qui confirme les ressentis du terrain, entre insatisfaction sur la rémunération, manque d’échanges entre professionnels, rythme de travail en Ehpad, ou plannings instables en domicile, mais aussi en positif, l’autonomie au quotidien, la richesse humaine et l’utilité sociale de ces métiers. De quoi, par cette démarche scientifique, « donner une vision globale qui peut orienter l’action et la politique publiques », selon Matthieu Sibé, de l’équipe de recherche.

Création d’un Institut fédératif du travail social (IFTS) des Landes, expérimentation « Mobilité aides à domicile », engagement bénévole des jeunes via le Pack XLandes, promotion du métier d’assistant maternel, enjeux financiers et temps long… « Il y a, a conclu Paul Carrère, déjà des choses amorcées, des appels à projets, des initiatives différemment portées en fonction des opportunités, d’autres en gestation avancée ou au plus long cours. À nous tous de travailler step by step, pour continuer à porter ce beau dossier ensemble. Rendez-vous dans un an ! »