Couverture du journal du 06/08/2022 Consulter le journal

L’Écrin des Gaves : au pic du paradis à Hastingues

L’ancienne villa restaurée de l’historien local Robert Dézélus vient d’inaugurer quatre chambres d’hôtes au milieu d’un parc arboré classé, à Hastingues. Visite en compagnie des propriétaires Sabrina et Claude Blanc.

Ecrin Des Gaves

© Trystan Hamon

Trois ans après leur coup de foudre pour L’Écrin des Gaves, appelée autrefois la villa « Pic » par les Hastinguots, et une longue restauration, Sabrina et Claude Blanc s’affairent, ce jour-là, à préparer les quatre chambres de 22 à 50 m2 pour leurs hôtes qui arriveront de la côte basque, de Gironde et d’Ardèche.

« On s’émerveille tous les matins de prendre notre café face à ce magnifique paysage », s’enthousiasme Sabrina Blanc. De fait, adossée au chemin de ronde de la bastide d’Hastingues, cette maison de caractère, nichée au sommet d’un pic avec une vue saisissante sur les gaves de Pau et d’Oloron, semble hors du temps. Les voyageurs peuvent y profiter du jardin planté d’essences rares (anémones du Japon, ginkgo biloba…), de la piscine à débordement surplombant le gave ou de l’espace yoga ouvert sur une végétation luxuriante. Dans ce domaine où vécut l’aventurière Marga d’Andurain au XIXe siècle, et où l’écrivain Robert Dézélus écrivit l’histoire d’Hastingues, chaque pierre, chaque recoin du domaine a une histoire à raconter.

Ecrin Des Gaves

Sabrina et Claude Blanc © Ecrindesgaves

RETOUR AUX SOURCES

C’est le besoin d’un retour aux sources et l’envie d’une vie plus sereine, qui ont amené le couple ici après leur carrière à Paris, dans la restauration pour Claude et l’hôtellerie de luxe pour Sabrina. Claude, chef cuisinier a débuté au Relais de la Poste, à Magescq, avant de se consacrer à la restauration collective pour les groupes Score, Sanofi et Afnor. De son côté, Sabrina participe au développement commercial chez Pullman International Hôtel. Elle intègre ensuite le groupe Albert Abela, comme responsable du développement des congrès et des séminaires pour la France. Elle poursuit sa carrière dans les 5 étoiles parisiens Pont Royal, puis San Régis, jusqu’en 2019.

De leurs expériences, ils retiennent le savoir-faire, le goût du travail bien fait et le sens de l’adaptation, de l’écoute et du détail.

Un cadre propice à la « slow life », pour une approche plus harmonieuse du quotidien

VIVRE L’EXPÉRIENCE DE L’ARRIÈRE-PAYS

À Hastingues, ils ont voulu créer un cadre propice à la « slow life », un mode de vie qui encourage une approche plus harmonieuse du quotidien. Après de longs mois de travaux, le « Pic » s’est mué en Écrin des Gaves, à mi-chemin entre la maison de famille et l’hôtel haut de gamme, qualifié de « chambre d’hôte référence ». Des serviettes de bain brodées et des confitures Terra Dora de Cauneille aux savons Jéhane de Port-de-Lanne en cadeaux de bienvenue, « nous faisons exclusivement appel aux artisans locaux », souligne Sabrina Blanc. Et son conjoint y propose une table d’hôte gourmande avec les produits du marché de Peyrehorade et son fameux soufflé à la fraise au Grand Marnier, pour peaufiner l’intermède bien-être.

L’Écrin des Gaves – 51 côte du Pic – Hastingues