Couverture du journal du 21/01/2023 Le magazine de la semaine

Islo : nouveau concept santé

Actuellement en construction à Mées, près de Dax, l'Institut Santé Landes Océan (Islo) doit ouvrir à l’automne 2023, avec neuf pôles santé spécialisés. Équipes médicales et paramédicales, esthétique, crèche, recherche, formation, restauration et galerie d’art... Islo, c'est tout cela à la fois.

Islo

De gauche à droite : Lionel Tirefort, Joël Rezzouk et Xavier Dechenne © Islo

Le concept veut se rapprocher de la Villa M à Paris qui a ouvert en 2021 dans un bâtiment végétalisé du XVe arrondissement, dédié à la médecine de demain, entre espaces de soins, d’innovation et de restauration, à ceci près qu’Islo ne sera pas en centre-ville, mais à Mées, sur une zone d’industrie tertiaire.

UN OUTIL D’ATTRACTIVITÉ

« C’est un bel outil d’attractivité. Nous avons eu des demandes de praticiens de Bordeaux intéressés pour des consultations avancées sur des spécialités qu’on n’a pas ici. Des chefs de clinique de Paris, Lille ou Rouen nous appellent pour s’installer dans la région. Nous aurons aussi des praticiens de l’hôpital public de Dax qui viendront faire des consultations chez nous pour une collaboration public/privé », détaille le cofondateur d’Islo, Joël Rezzouk, chirurgien spécialiste de la main et du poignet, au centre régional dédié à ces pathologies à la clinique Jean le Bon, à Dax. Une professionnelle, ancienne costumière de théâtre et cinéma, originaire de la région, va y monter un magasin de prothèses et perruques post-cancer, un posturologue, spécialiste en équitation, installe son centre ici, au côté d’une soixantaine de professionnels de santé dans une trentaine de disciplines.

Islo

© J. D.

INVESTISSEMENT DE 13 MILLIONS D’EUROS

C’est en 2019, autour d’un dîner, que l’idée a émergé entre Xavier Dechenne, Joël Rezzouk et Lionel Tirefort. Leur projet de « centre de consultation de demain », sur 4 300 m2  pour un budget de 13 millions d’euros sur fonds propres, vise à prendre en charge le patient dans sa globalité, d’un point de vue chirurgical, médical et paramédical. « On revient au cœur de ce qui fait la médecine, le duo patient-médecin, tout en regroupant sur un même lieu le chemin clinique, pour une meilleure synergie en termes de rendez-vous et de temporalité, et aussi pour mieux travailler dans la prévention », explique Xavier Dechenne, médecin du sommeil et cardiologue à Tercis-les-Bains et Capbreton. « Il y aura par exemple sur place, en plus des chirurgiens, des rééducateurs, ergothérapeutes, experts des pansements-cicatrisation, nutritionnistes… La totalité des praticiens médicaux et paramédicaux seront là pour une coordination de soins optimale », souligne Joël Rezzouk, déçu toutefois de n’avoir pas eu l’autorisation jusqu’ici d’y installer une pharmacie.

Islo

Le projet de « centre de consultation de demain » s’étendra sur 4 300 m2 © Islo

BIENTÔT À ANGRESSE ET BISCARROSSE ?

Dans leur concept santé où 500 patients sont attendus chaque jour, « il y aura une diversité d’activités très riche incluant des start-ups de la santé, des afterworks et des événements culturels avec exposition d’art contemporain », ajoute Lionel Tirefort, infirmier de formation reconverti dans l’encadrement de soins et la direction d’établissements privés de santé comme, ces dernières années, à Dax (Jean le Bon), La Rochelle et Pau.

Entre la zone automobile et la zone bâtiment de Mées, l’espace restauration sur 200 m2 au rez-de-chaussée d’Islo, doté d’une grande terrasse, devra s’intégrer à la philosophie générale pour « du bon manger en bonne santé », entre saveurs gastronomiques et valeurs nutritionnelles. Un emplacement de permaculture pour y associer, si besoin, un maraîcher est également réservé. Et les trois amis n’ont pas prévu de s’arrêter là puisqu’un nouvel Islo, incluant une clinique vétérinaire, est en cours à Angresse avec des travaux qui devraient démarrer cet hiver, selon Joël Rezzouk, et des demandes de montages de projets se sont aussi fait sentir du côté de Biscarrosse, Mont-de-Marsan ou même Pau.