Couverture du journal du 02/07/2024 Le nouveau magazine

Fondation de France : 49 projets soutenus dans les Landes

Dans un contexte marqué par des crises d’une ampleur inédite, l’année 2022 a également été caractérisée par une solidarité sans précédent. La Fondation de France du Sud-Ouest a consacré plus de 16 millions d’euros à la sélection, à la mise en œuvre et au suivi de projets sur les 15 départements dans lesquels elle intervient.

Fondation de France du Sud Ouest - BEatrice Bausse

Béatrice Bausse, Déléguée générale de la Fondation de France du Sud-Ouest © Fondation de France

Transformer la générosité publique en actions d’intérêt général utiles et durables, telle est la mission quotidienne de la Fondation de France du Sud-Ouest. L’antenne régionale de la Fondation de France intervient dans 15 départements de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie (Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Charente, Charente-Maritime, Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées, Tarn et Tarn-et-Garonne), grâce à quatre salariés et 22 bénévoles. « Nous accompagnons les porteurs de projets et les citoyens dans leur envie d’agir », résume Béatrice Bausse, sa déléguée générale. Les actions financées couvrent tous les domaines d’intérêt général tels que l’enfance, l’éducation, les vulnérabilités, la lutte contre le changement climatique, la recherche médicale, la santé, la culture et la création. Le choix des initiatives soutenues se fait en lien direct avec le terrain, et en particulier avec les associations « qui sont toujours en prise, avant les autres, avec la réalité de nos territoires et de ceux qui y vivent ».

DES ENTREPRISES MÉCÈNES DE TOUTES TAILLES

L’année 2022 a été particulièrement éprouvante, marquée par le retour de la guerre en Europe, la multiplication des incendies et des inondations liés au réchauffement climatique, l’inflation et la baisse du pouvoir d’achat. Dans le même temps, elle se caractérise par une solidarité sans précédent. Au niveau national, la Fondation de France a enregistré une augmentation de 38 % des dons, hors urgence. Et le profil des donneurs est aussi varié que les causes accompagnées.

À côté des particuliers, l’organisme privé et indépendant reçoit le soutien de nombreuses entreprises de taille intermédiaire, mais aussi de PME et de TPE. « Ce n’est pas la taille d’une structure qui décide son dirigeant à s’impliquer, assure Béatrice Bausse. Parce que le don n’est pas qu’une question d’argent, parce que le sujet est ailleurs. Proximité, implication des salariés, impact, responsabilité, territoire… Voilà de quoi nous parlons avec les responsables. »

VARIÉTÉ DES PROJETS SOUTENUS

Dans le Sud-Ouest, cette chaîne de solidarité a permis de soutenir 1 269 projets, soit 349 de plus qu’en 2021, pour un total de plus de 16 millions d’euros. Sur le seul département des Landes, 49 projets ont été financés au cours de l’année. Et là encore, les sujets d’intervention sont divers. À Garein, les Amis de Graine de forêt ont été accompagnés dans l’élaboration d’un programme d’éducation à l’environnement forestier intitulé « Forêt d’aujourd’hui et de demain » à destination des enfants de sept ans, tandis qu’à Bascons, l’association Enfants du désert a été soutenue dans son initiative pour l’accès à l’éducation des jeunes filles du désert marocain.

En matière de patrimoine, la Fondation de France du Sud-Ouest participe au projet de restauration de la basilique gallo-romaine de Dax, dans le cadre d’un vaste plan de restauration et de revalorisation du site, ou au projet de mise en valeur du village historique de Solférino et de la forêt des Landes.

La lutte contre les vulnérabilités n’est pas en reste. À Hagetmau, l’association Roulons solidaire a pu acquérir du petit matériel de confort, afin d’aider les personnes âgées peu valides à monter et descendre des voitures des bénévoles qui les accompagnent lors de leurs sorties pour des courses de première nécessité. Quant à l’association Initiatives Landes, à Mont-de-Marsan, le soutien de la Fondation lui permet de proposer un accompagnement spécifique à des entrepreneurs, créateurs ou repreneurs d’entreprises initialement très éloignés de l’emploi ou à de structures de l’économie sociale et solidaire en difficulté.

« Faire le bilan de l’année 2022, ce n’est pas seulement aligner des chiffres et des actions. C’est avant tout se dire que cela continue, prendre de l’élan et fixer l’horizon. En 2023, la Fondation va poursuivre dans cet état d’esprit, pour être utile et créer du lien. »