Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Club Landes Entreprises : Ancré sur le territoire

Pour Club Landes Entreprises, le business n’est pas une fin en soi. On y adhère pour les valeurs d’entraide, de solidarité et l’envie de découvrir le tissu économique et culturel local sur lesquelles le réseau s’est construit depuis plus de 30 ans.

© Club Landes Entreprises

Escapade à Arcachon © Club Landes Entreprises

Entre deux réunions d’information sur des thèmes liés à l’entreprise comme la sécurité informatique ou la réforme des retraites, le rendez-vous mensuel concocté par le Club Landes Entreprises peut aussi bien conduire ses adhérents à la découverte d’une unité de production locale, d’un centre hospitalier, que d’une association spécialisée dans le recyclage ou d’une école de cirque, ou bien les embarquer dans une escapade à Arcachon ou une visite de la Cité du Vin à Bordeaux.

CULTUREL ET SOLIDAIRE

« Nous avons conservé l’objectif initial de ce club d’échanges entre dirigeants d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité qui partagent les bons comme les mauvais moments, avec une forme d’entraide naturelle, de cohésion, de découverte et d’enrichissement mutuel. Les centres d’intérêt se sont ensuite élargis autour de la découverte d’autres horizons culturels ou l’initiation de nos membres venus d’autres régions aux ingrédients de la culture landaise, avec visite d’arènes et conférences sur les courses, notamment », résume Bruno Léveillé, président depuis trois ans du club, qui passera le flambeau lors de l’assemblée générale de l’association, le 28 septembre prochain.

© Club Landes Entreprises

Visite de l’entreprise de forage pétrolier Vermilion à Parentis-en-Born © Club Landes Entreprises

ENGAGEMENT HUMAIN

« Ici, le business reste très anecdotique. L’intention pourrait même altérer la dynamique du groupe, prévient-il. En revanche, des amitiés d’une force exceptionnelle s’y nouent, sans aucun doute liées à l’engagement humain de chacun. » Une implication qui se matérialise au sein du club par des événements ponctuels comme la conférence d’Iker Aguirre, fervent défenseur du positionnement de l’humain au cœur de l’entreprise, fin 2022, au profit de l’association montoise Ma Maison bleue, lieu de réconfort et d’échanges pour les enfants avec handicap et leurs parents.

LE DOYEN MONTOIS

Au départ de l’un des plus anciens clubs d’entreprises montois, « un pari entre copains, partis du principe que souvent, les entreprises landaises se connaissaient seulement de nom, et qu’il y avait un intérêt pour les dirigeants à se rencontrer », rembobine Bruno Léveillé, l’actuel président du Club Landes Entreprises. Lancé de manière informelle en 1992, à l’initiative d’Alain Castagnet et de Bernard Perna, alors directeur d’une agence d’intérim pour le premier et directeur des ressources humaines du groupe Maïsadour pour le second, le réseau sera relancé en 2009 sous forme associative au restaurant Le Richelieu à Mont-de-Marsan, avec Laurence Courtade, Sophie Tragnan, Fabienne Capes-Tastet et Paul Maisonnave.

PARTENARIAT AVEC PÔLE EMPLOI

Un engagement qui a également conduit certains de ses adhérents à accompagner les personnes en recherche d’emploi, en organisant des simulations d’entretiens ou des réunions d’information sur le tissu économique landais. La démarche menée en lien avec Pôle emploi donnera d’ailleurs lieu à la signature d’une convention à l’automne… avant la reprise des rencontres mensuelles.

CLUB LANDES ENTREPRISES MODE D’EMPLOI

Comment ça marche ? Un rendez-vous par mois, le mardi ou le mercredi, en extérieur pour une visite d’entreprise, une sortie, ou en intérieur. Dans ce cas, le rendez-vous est fixé à 19 h « pour partager un verre en toute sérénité ».

Le nombre d’adhérents : 40 dirigeants de l’agglomération montoise, de l’est du département et même du littoral. Le mode d’adhésion a évolué vers une formule de parrainage : « Il n’est pas toujours facile d’arriver dans un groupe d’amis, le parrain permet de ne pas se retrouver seul. »

Combien ça coûte ? L’adhésion s’élève à 100 euros par an, avec une participation pour certains événements.