Couverture du journal du 24/07/2021 Consulter le journal

Batiment : La rénovation énergétique en question

Alors que le secteur enregistre une baisse d’activité de 10 % sur l’année dans les Landes, la Chambre syndicale de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) s’inquiète des répercussions sur les TPE de la réforme du dispositif Reconnu garant de l’environnement (RGE), au 1er janvier 2021.

Batiment

© Photo de Pixabay provenant de Pexels

Les deux mois d’inactivité dans l’artisanat du bâtiment pendant le premier confinement n’ont pas pu être rattrapés », résume Jean-Luc Tachon, nouveau président de la Capeb 40, avant d’annoncer une baisse record de 10 % du volume d’affaires global du secteur sur l’année 2020. Même si les entreprises connaissent une activité particulièrement soutenue en cette fin d’année, en raison des reports des chantiers stoppés au printemps et d’une forte demande des particuliers au début de l’été pour rénover leur lieu de vie dans la perspective d’un second confinement, elles ne parviendront pas à résorber l’effondrement sans précédent de l’activité au deuxième trimestre 2020 (-24 %).

253 OFFRES D’EMPLOI NON POURVUES

En mesure de travailler depuis la mise en place en avril de protocoles de sécurité sanitaire spécifiques et avec l’ouverture des réseaux de distribution de matières premières pendant le deuxième confinement, elles se heurtent néanmoins à des difficultés de recrutement, avec 253 offres d’emploi non pourvues, en particulier dans la charpente, la plomberie, l’électricité ou la peinture. « Nous travaillons actuellement avec Pôle emploi pour trouver des solutions. Nous étudions sérieusement la reconversion probable de salariés dans certains secteurs d’activité particulièrement impactés par la crise sanitaire », précise Jean-Luc Tachon. Même tendance du côté du centre de formation des apprentis de Morcenx dédié aux métiers du bâtiment qui a vu son effectif en première année baisser de 7 %, en raison notamment de l’annulation des événements dédiés à l’orientation, avec 30 entreprises landaises en demande d’apprentis sans candidat.

L’ARTISANAT DU BÂTIMENT EN CHIFFRES DANS LES LANDES

4 052 entreprises artisanales du bâtiment (dont 1 390 micro-entreprises)

39 % de l’artisanat landais

6 787 salariés

72 % des effectifs salariés du bâtiment

294 contrats d’apprentissage

79 % des apprentis sont formés dans les entreprises artisanales du bâtiment

DURCISSEMENT DES CONTRÔLES SUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

À peine sortie de la crise sanitaire, la profession s’inquiète désormais des retombées de la réforme au 1er janvier 2021, du label Reconnu garant de l’environnement (RGE), signe de qualité délivré aux artisans et entreprises intervenant sur la rénovation énergétique présentée comme d’un des grands axes du plan de relance. L’enjeu est de taille dans la mesure où il permet aux clients de bénéficier du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE), du prêt à taux zéro (EcoPTZ), des Certificats d’économie d’énergie (CEE), et globalement de l’ensemble des subventions publiques sur ces travaux de rénovation.

La réforme porte notamment sur l’évolution de la nomenclature des travaux qui passe de 12 à 19 domaines et sur le durcissement des contrôles de réalisation. « Pour la Capeb, les entreprises doivent être évaluées essentiellement et prioritairement, sur la qualité des travaux, les formalités administratives devant être réduites au strict minimum sans pour autant remettre en question la crédibilité du dispositif », martèle Jean-Luc Tachon, fervent défenseur d’un audit « au coup par coup » pour les entreprises réalisant peu de chantiers aidés et ne bénéficiant pas du label RGE.

JEAN-LUC TACHON NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA CAPEB 40

Jean-Luc Tachon © JPEG Studios

Élu président de la Capeb des Landes le 1er novembre, en remplacement de Patrick Lalanne, Jean-Luc Tachon, 53 ans, est depuis 2004, à la tête de la menuiserie familiale, créée par son père à Bascons en 1969 et qu’il a intégrée en 1991 comme apprenti. L’entreprise qui intervient en neuf et en rénovation, principalement sur les marchés publics, emploie deux salariés.

Élu administrateur de la Capeb en 2011, il était trésorier de l’organisation professionnelle landaise depuis 2015. En parallèle, élu président de l’UPA des Landes en 2016, il participe, en mars 2017, à la création de l’Union des entreprises de proximité (U2P) qu’il présidera jusqu’en 2020. Il est également, depuis 2016, administrateur et membre du bureau de la chambre de métiers et de l’artisanat des Landes.