Couverture du journal du 16/10/2021 Consulter le journal

Région 2021 : Le budget du rebond

Malgré la dégradation des indicateurs financiers en 2020, la Région Nouvelle-Aquitaine a voté pour 2021 un budget primitif de 3,2 milliards d’euros, notamment axé sur le soutien aux filières économiques et à l’emploi.

budget 2021

Andréa BROUILLE, vice-présidente aux finances et Alain ROUSSET, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine © D. R.

Dans un contexte marqué par les conséquences de la crise sanitaire et les incertitudes sur les mois à venir, l’élaboration du dernier budget primitif du mandat s’annonçait pour la Région comme un exercice de haute voltige. Le budget de 3,2 milliards d’euros (+2,7 %), voté par les élus néo-aquitains, le 17 décembre dernier, avec un investissement record de 937 millions d’euros (+5,2 %), s’affiche clairement comme celui du rebond économique et de l’emploi (689 millions d’euros), de l’aménagement du territoire (600 millions d’euros) et de la transition écologique (413 millions d’euros), tout en sanctuarisant les crédits dédiés à la jeunesse (900 millions d’euros) et aux acteurs culturels (70 millions d’euros).

Les secteurs de la santé, de l’énergie, de la mobilité ou l’accompagnement des TPE sur le numérique voient leurs crédits boostés de 54 %

SOUTIEN À LA RECHERCHE ET À L’INNOVATION

Les filières économiques voient ainsi leurs crédits boostés de 54 %, à travers notamment la recherche et l’innovation sur les secteurs de la santé, de l’énergie, de la mobilité ou l’accompagnement des TPE sur le numérique. Coup de pouce également pour 200 entreprises supplémentaires qui rejoindront les dispositifs « Usine du futur », « Transformation numérique », « Accélérateurs de croissance ». L’appui financier passera en outre par la mise en route d’un fonds de capitaux propres, dont l’objectif est de lever 100 millions d’euros, et le démarrage d’un fonds d’épargne régionale et solidaire devant permettre à des épargnants régionaux d’investir dans l’économie locale (objectif de 30 millions à 50 millions d’euros, avec un apport initial de la Région de 1 million d’euros).

L’effort de formation sera lui aussi renforcé, avec près de 8 400 parcours de formation supplémentaires proposés en direction des jeunes sans qualification ou postbac en situation d’impasse. Et afin de maintenir le plus possible les emplois actuels, la Région annonce pour 2021 le déploiement de la formule « Former plutôt que licencier » pour accompagner 20 000 salariés dans près de 3 000 entreprises.

4 MILLIONS POUR LE TOURISME

4 millions d’euros, c’est le montant de la nouvelle aide exceptionnelle aux acteurs du tourisme, votée le 17 décembre par les élus du de la Région Nouvelle-Aquitaine, en complément des règlements d’intervention existants. Ce nouveau soutien régional au secteur qui représente 9 % du produit intérieur brut régional et 140 000 emplois, dont 50 % de saisonniers, vise à soutenir les opérateurs touristiques face aux difficultés de trésorerie et dans leurs investissements pour rebondir en 2021.

UN EMPRUNT DE 589 MILLIONS D’EUROS

L’équilibre budgétaire reste néanmoins délicat à trouver, alors que la crise sanitaire a privé la collectivité de 120 millions d’euros de recettes en 2020 et engendré 240 millions d’euros de dépenses supplémentaires dans les plans d’accompagnement d’urgence et de relance. En dépit de l’apport complémentaire de l’État de 36 millions d’euros dans le cadre du PACTE de formation et de 32,6 millions de l’Europe au titre des fonds de relance REACT, « rétablir ces ratios nécessiterait de baisser les dépenses d’investissement de 30 % », souligne la Région dans un communiqué. Pour maintenir son niveau d’intervention, elle opte donc pour l’emprunt à hauteur 589 millions d’euros. Si la capacité de désendettement passe de quatre à 10 ans, « nous avons programmé de revenir à quatre ans en 2025, assure son président, Alain Rousset. Cette stabilité permet de conserver une marge de manœuvre si jamais la situation sanitaire venait à se dégrader à nouveau en 2021 : la Région serait en capacité de porter de nouveaux plans d’urgence ».

Pour tous renseignements :

www.entreprises.nouvelle-aquitaine.fr www.les-aides.nouvelle-aquitaine.fr

Service de relation aux usagers, du lundi au vendredi de 9 h à 18 h : tél. 05 49 38 49 38 et contact@nouvelle-aquitaine.fr

2 MILLIONS SUPPLÉMENTAIRES POUR LA CULTURE

Contexte Covid oblige, le conseil régional a voté en parallèle la prolongation de deux mois de son fonds d’aide aux secteurs d’activité du monde de la culture (associations et entreprises) fermés administrativement ou très impactés par la crise sanitaire, et un abondement de 2 millions d’euros supplémentaires de ce fonds. Le poids économique direct de la culture était, en 2018 au niveau national, de 47 milliards d’euros et de 2,3 % de l’économie française. En Nouvelle-Aquitaine, ce secteur représente 47 000 emplois et 11 000 établissements employeurs. « La fermeture de tous les lieux culturels et l’interdiction des rassemblements festivals en particulier) ont eu des impacts économiques très lourds pour tous les acteurs et des incidences sur les territoires », rappelle Nathalie Lanzi, vice-présidente du conseil régional en charge de la culture. Ces impacts répétés, associés à l’incompréhension et à l’inquiétude suscitées par l’annonce gouvernementale d’un prolongement de fermeture jusqu’au 20 janvier, ont conduit les acteurs du monde de la culture à manifester partout en France, la semaine dernière.