Couverture du journal du 25/11/2023 Le magazine de la semaine

Ambitions scandinaves pour le robot Kompaï

Le fabricant de robots Kompaï Robotics basé à Bidart annonce l’arrivée d’actionnaires norvégiens ainsi qu’une nouvelle levée de fonds auprès de ses partenaires. Déjà opérationnel dans des établissements de santé, le robot Kompaï devrait être déployer sur les marchés nordiques.  

Kompai

©Kompaï Robotics

Haut de 1,30 m et pesant 45 kilos, Kompaï est un petit robot conçu pour assister les personnels soignants dans leurs tâches quotidiennes et améliorer la qualité de vie des résidents en EHPAD. Le robot Kompaï est développé sur le technopôle Izarbel de Bidart par la société Kompaï Robotics dirigée par Vincent Dupourquée. Si cette société a été créée en 2016, le projet Kompaï est bien antérieur car Vincent Dupourqué conçoit des applications en robotique depuis plus de trois décennies.

3D et géolocalisation

Le petit robot Kompaï se déplace seul grâce à son système de géolocalisation, détecte les obstacles avec sa caméra 3D mais aussi les chutes des personnes âgées et alerte les soignants, capte des signaux physiologiques, propose des activités ludiques, diffuse des annones vocales, se commande et communique via une tablette tactile, peut être équipé d’une barre de marche pour guider les personnes dans leurs déplacements, est programmable pour des applications spécifiques.

En France et en Europe, des EHPAD et des établissements de santé utilisent le robot d’assistance Kompaï

Opérationnel et en service

Plusieurs projets pilotes ont été menés dans des établissements de santé en France et en Europe où les fonctionnalités du robot ont été expérimentées. En Grèce, Kompaï a été employé au domicile de personnes âgées pour signaler les situations d’urgence. En France, il a été déployé à la clinique Belharra de Bayonne pour acheminer les poches de chimiothérapie de la pharmacie centrale jusqu’au service de chimiothérapie. Kompaï est donc opérationnel et commercialisé au tarif de 20 000 euros. En France, des EHPAD s’en sont déjà équipés ainsi que des établissements de santé en Europe.

700 000 euros

Affichant un chiffre d’affaires de 800 000 euros, la société Kompaï Robotics a bénéficié de financements publics pour l’aider à développer ce robot breveté particulièrement adapté aux besoins de la silver économie. Vincent Dupourqué annonce une augmentation de capital de 700 000 euros réalisé auprès de la société norvégienne PPM robotics, de Teamnet, un partenaire industriel déjà actionnaire, de Bpifrance et d’autres actionnaires. L’objectif est d’accélérer l’industrialisation du robot d’assistance Kompaï et de faciliter son déploiement sur les marchés nordiques.