Couverture du journal du 21/01/2023 Le magazine de la semaine

Tourisme d’affaires : l’imagination au pouvoir

Agences réceptives et événementielles rivalisent de créativité pour séduire la clientèle de tourisme d’affaires. Avec de vrais atouts pour les Landes, dans cette période post-Covid.

Tourisme

© Live Meetings

« Koh Landas », « Top chef gascon »… Qu’elles soient des adaptations de concepts télé à succès mis à la sauce landaise ou de pures créations maison, les propositions ne manquent pas pour tous ceux qui dans les entreprises ou associations, veulent ressouder les équipes, encourager la cohésion de groupe. L’organisation de séminaires, congrès, et autres conventions figurent parmi les missions des agences réceptives et/ou événementielles, qui ont finalement plutôt bien traversé la période Covid. Sans doute parce que celles répertoriées dans les Landes – qui se comptent sur les doigts d’une main -, affichent une solidité financière liée à leur ancienneté, outre les aides gouvernementales. Elles sont même parfois reparties encore plus fort, car cette période de confinement a décuplé les envies de partage, de réunion. Se retrouver, oui, mais plus comme avant. Autrement dit : en jouant à la pétanque près d’une guinguette plutôt qu’en marchant sur les braises. Et justement le département des Landes coche bien des cases pour répondre à la liste de ces nouvelles envies.

SUR LE TERRAIN

Agence événementielle ou réceptive, quelle différence ? Florence Gonzalez, cogérante du Tourisme Landais, agence réceptive qui affiche 45 belles années d’existence, tient au distinguo : « Il y a une vraie différence. En tant qu’agence réceptive, vous devez satisfaire à un certain nombre d’obligations légales et présenter des garanties financières auprès d’Atout France. De ce fait, je peux vendre des produits packagés en éditant des billets d’avion et de train car je fais partie d’un réseau d’agences de voyages ». Sandy Causse, la directrice de Landes Attractivité, agence de développement pour les Landes, se félicite, quant à elle, que ces agences travaillent ensemble et se complètent  dans leurs prestations. « Pour un territoire, c’est très important d’avoir ce type d’agences, avec des équipes qui ont une bonne connaissance du terrain pour une bonne préparation en amont et une présence pendant la durée des événements en cas de couac. Cela donne corps à une activité de tourisme d’affaires. »

Ces agences donnent corps à une activité de tourisme d’affaires

« PAS UN TERRITOIRE DE CONGRÈS »

Et pourtant, elle admet aussi que les Landes n’ont pas une configuration de territoire de congrès. « Un des freins est l’accessibilité, constate Florence Gonzalez. Car si on est sur une manifestation internationale, on n’a pas d’aéroport et il faut donc prévoir les transferts de Bordeaux ou Biarritz. On en a déjà organisé au centre de séminaires de Moliets avec 2 500 personnes, mais ça a été compliqué. Et c’est la même chose pour l’hébergement. Nous avons des petites unités en haut de gamme, mais 200 chambres en gros porteur 4 étoiles, ça n’existe pas. » Nicolas Vergonzeanne l’octuple champion de France de course landaise, qui a réussi une belle reconversion avec son agence La Vuelta, confirme : « On pâtit beaucoup dans les Landes, notamment à Dax, du manque de structures d’accueil quand on a des groupes de 150, 200 personnes, voire plus. »

« En revanche, la destination Landes plaît », se réjouit Florence Gonzalez. Stéphane Domecq, responsable de l’agence Live Meetings, basée à Saint-Vincent-de-Tyrosse, qui a construit une part de sa réputation grâce au marketing événementiel, et notamment ce coup de génie de la caravane de 2CV pour la marque Cochonou, depuis 27 ans sur le Tour de France, approuve. « Le côté nature des Landes a le vent en poupe. Il faut miser dessus pour attirer du monde. Ce n’est pas grave si on attire des groupes de 30, 50 personnes, mais il faut en attirer plus, et arrêter de regarder les voisins.

Certes, au Pays basque, il y a des machines de guerre. Mais j’espère que les Landes vont savoir s’organiser pour promouvoir leurs atouts, Nous avons des savoir-faire extraordinaires, des artisans et des producteurs fantastiques. »

Le côté nature des Landes a le vent en poupe

AVANT, APRÈS COVID

Des atouts qui font sans doute que ces agences sont reparties encore plus fort après la Covid. « Nous avons fait la meilleure année depuis notre création, constate Stéphane Marteau créateur de l ’agence MC Box Events à Hossegor, qui vit à 70 % de logistique événementielle et à 30 % du tourisme d’affaires. « Avec des demandes qui ont changé, ajoute Hélène Timothé, responsable de ce secteur. Avant, les gens repartaient d’un séminaire claqués. Aujourd’hui, le rythme des séminaires est moins effréné. Les gens veulent prendre du temps, profiter. Du « team building » [renforcement de l’esprit d’équipe, NDLR] oui, mais pas comme avant. Avant ils se challengeaient, scoraient. Maintenant, ils veulent des moments de partage, sans se tirer la bourre. On a réadapté nos offres. »

Aujourd’hui, le rythme des séminaires est moins effréné

Des offres tournées vers ces fameux atouts landais. Tout d’abord, la nature que l’on apprécie par la manière douce. Sud-Ouest Events à Dax invite à la découverte de « la petite Amazonie landaise ». Les rallyes nautiques sur le lac d’Hossegor, à bord de pirogues ou canoës, proposés par MC Box Events font le plein, mais Stéphane Marteau se dit qu’il a bien fait d’investir aussi sur la base nautique de La Marquèze plus à l’intérieur, à Josse, où les descentes de l’Adour en bateau électrique, les balades à vélo sur la Scandibérique cartonnent très largement hors saison. « Une des tendances lourdes, ajoute Stéphane Domecq, ce sont les opérations réconfortantes autour de l’ambiance d’un bar gourmand avec la pause pétanque. » « L’un de nos produits phares avant-Covid était de privatiser des marchés alimentaires à Dax, Capbreton, Hossegor, pour organiser des cocktails dînatoires, constate Florence Gonzalez. On nous le demande encore plus ! » Nicolas Vergonzeanne a quant à lui parié sur les traditions locales avec succès grâce notamment à une cinéscénie type Puy du Fou qui raconte l’histoire des Landes.

« Dans notre agence, nous sommes cinq Landais attachés à notre territoire, et nous avons le sentiment de le servir, ainsi que ses valeurs. Landes, terre des possibles, c’est notre état d’esprit. »

INCONTOURNABLE RSE

« Une autre tendance lourde avec la crise énergétique c’est la mise en avant de la notion de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Plus aucune opération ne se fait sans qu’on en parle », insiste Stéphane Domecq. Et ce n’est pas du green washing. Les entreprises ont de vrais programmes en ce sens. » « Aujourd’hui, on a beaucoup de demandes autour de l’éco-responsabilité, de l’écologie », confirme Florence Gonzalez qui propose des ateliers de sensibilisation et découverte des milieux naturels et de la biodiversité.

« Nous avons organisé un rallye d’orientation pour Wimoove, une association nationale pour la mobilité de personnes défavorisées. Ils ne voulaient que des activités RSE, raconte Hélène Timothé. Nous avons un partenariat avec des associations locales sur le recyclage des déchets, le nettoyage des plages. Je vais moi-même faire une formation RSE. »

Ce vent favorable en poupe, ces agences affichent toutes la volonté de développer ce volet du tourisme d’affaires. Signe de leur optimisme, toutes sont en phase de recrutement. Des métiers de passion qui impliquent beaucoup d’engagement sans faire vaciller la flamme. Stéphane Domecq reste dans l’âme celui qui organisait déjà les anniversaires de ses copains. Nicolas Vergonzeanne affirme s’amuser en travaillant. Stéphane Marteau se dit toujours en quête de ce que personne d’autre ne fait, et toujours : « Répondre : oui c’est possible. Et si on peut, faire plus. »

Sandy CAUSSE, Directrice de Landes Attractivité

Sandy CAUSSE,
Directrice de Landes Attractivité © D. R.

« UNE CHANCE POUR LE TERRITOIRE »

Pour Sandy Causse, directrice de l’agence de développement Landes Attractivité, le département présente une vraie spécificité pour le tourisme d’affaires. « Nous n’avons pas une configuration pour le tourisme de congrès. Nous avons le centre de séminaires de Moliets, mais c’est le seul. Nous sommes plutôt tournés vers sur la réception de séminaires de direction, de motivation, avec une approche nature, sport, développement durable et la chance d’avoir des lieux atypiques. Les agences sont capables de mettre ça en perspective, de valoriser le territoire à travers de très nombreuses activités. » Afin de faire connaître ces atouts, le club affaires qui regroupe agences réceptives et événementielles, mais aussi hôtels, salles… affirme sa présence sur des événements comme le salon So Event à Bordeaux, des workshops parisiens, afin de démarcher les clientèles cibles. « Nous travaillons aussi beaucoup notre présence sur le web avec une vraie politique de référencement. Lorsque l’on tape « location de salle dans les Landes », nous arrivons en première place dans une page Google. Ça n’a l’air de rien, mais c’est énorme face à des mastodontes qui investissent beaucoup d’argent pour ça. » Autre avantage du tourisme d’affaires pour le département : celui d’occuper les ailes de saison. « Il aurait même tendance à déborder sur le mois de juillet », ajoute Sandy Causse. Quoi qu’il en soit, elle est intimement persuadée des atouts de ce département, que la Covid a soulignés. « Avant, le tourisme d’affaires était synonyme de congrès, de gros séminaires, mais la Covid étant passée par là, les gens ont peur des gros rassemblements. L’offre que l’on a s’avère totalement en phase avec les nouvelles attentes. » Une offre d’animations authentiques, qualitatives autour de la nature et des cultures locales. Des activités douces comme le vélo, le paddle. »

UNE FORMATION RSE

Des atouts certes, mais il convient aussi de miser sur tout ce qui a trait à la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises). « Aujourd’hui, on va vous sélectionner parce que vous avez une prestation qualitative, mais aussi parce que vous avez cet engagement. Nous avons d’ailleurs prévu une formation RSE pour l’ensemble des membres du club. Si vous ne la prenez pas en compte, il est possible que vous ne soyez plus sélectionnés. » Quant au développement du tourisme d’affaires, il passe forcément, selon la directrice de Landes Attractivité, par une exigence maximum sur la qualité de l’accueil, du service, des installations. « C’est une vigilance de tous les instants, la clientèle est exigeante. Ce type d’événement marque une entreprise en interne ou en termes d’image par rapport à ses partenaires. La garantie d’un niveau de qualité sera le gage de notre réussite. »

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques