Couverture du journal du 25/06/2022 Consulter le journal

[ Quoi de neuf ? ] Contis dans la maison bleue

En 10 ans d'existence, la résidence d'écriture cinématographique de Contis a vu passer une quarantaine d'auteurs et réalisateurs. Un lieu à part pour favoriser l'émergence de talents et promouvoir les ressources locales.

Maison Bleu résidence Contis

Maison Bleu résidence Contis © Dpt40-Sébastien Zambon

L’ été, les maîtres-nageurs-sauveteurs viennent s’y reposer après les longues journées à sur- veiller les plages. Et chaque automne et printemps, l’endroit, au calme entre dunes et forêts de pins, redevient un lieu de création pour des résidences d’écriture, initiées en 2011 par le conseil départemental et soutenues par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), la communauté de communes Côte-Landes-Nature, et Saint-Julien- en-Born.

UN LIEU INSPIRANT

Dans cette petite maison aux volets bleus, les auteurs, scénaristes et réalisateurs qui bénéficient d’une bourse de 4 500 euros, viennent se poser pour deux fois deux semaines de réflexion, de recherche et d’écriture sur un projet particulier sélectionné par un comité d’experts. « Ils trouvent ici un endroit nouveau, un rythme différent et un lieu inspirant dans des paysages très cinématographiques », souligne Karine Dumas, chargée de mission au Département. Ayant déjà tourné dans les Landes deux courts- métrages, Fabien Gorgeart, lauréat de la « promo 2019 » à Contis pour l’écriture de son second film « La vraie famille » avec Mélanie Thierry, vient d’être primé au Festival du film d’Angoulême fin août. Une tournée en avant-première sera d’ailleurs organisée dans les Landes en janvier. Début novembre, ce sont les auteurs de la série « Gangsystem », Elvire Muñoz et Étienne Chédeville, qui reviennent à Contis, après leur première incursion landaise au printemps.

Maison bleue Contis

Maison bleue Contis © Dpt40-Sébastien Zambon

ACTIONS CULTURELLES DE MÉDIATION

À chaque fois, des actions culturelles de médiation sont mises en œuvre avec l’association « Du cinéma plein mon cartable », pour de belles rencontres entre le public et les auteurs, comme au cinéma de Contis qui pleure Betty Berr, la fondatrice du festival du film, décédée cet été. Cette année, un atelier d’écriture a aussi pu se tenir, malgré la crise sanitaire, à la médiathèque de Saint-Julien-en-Born, avec Julien Menanteau, venu avancer son scénario de « Lads », un premier long métrage sur une école d’apprentis jockeys où chacun rêve d’un avenir meilleur.

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques