Couverture du journal du 23/10/2021 Consulter le journal

Les propriétaires veulent se faire entendre

La chambre départementale de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (Unpi 40) encourage les propriétaires bailleurs à se saisir de l’aide d’État MaPrimeRénov pour anticiper l’entrée en vigueur de la loi énergie-climat. Entretien avec sa présidente, Claudine Labadie-Poudenx.

propriétaires

© Shutterstock - ronstik

Les Annonces Landaises : Comment définissez-vous l’Unpi ?

Claudine LABADIE-POUDENX : C’est une fédération, association loi 1901, créée en 1893 qui regroupe 120 chambres syndicales sur l’ensemble du territoire. Elle est la seule reconnue par les pouvoirs publics pour la représentation des propriétaires immobiliers. Elle siège dans les différentes commissions nationales, régionales et départementales relatives au logement.

Les propriétaires bailleurs sont accablés par une taxation excessive de leurs actifs immobiliers

LAL : Quel est son rôle ?

C. L.-P. : L’Unpi fédère et soutient les propriétaires bailleurs accablés par une taxation excessive de leurs actifs immobiliers. La taxation devrait s’appliquer aux revenus générés par la propriété d’un bien et ne pas être liée à la simple possession du bien. Imposer de multiples taxes sur le même actif immobilier pénalise la propriété immobilière et finalement met en danger le droit de propriété. La propriété est essentielle pour l’économie et la société, c’est un droit fondamental.

LAL : Quelles sont les évolutions des taxes auxquelles sont soumis les propriétaires bailleurs ?

C. L.-P. : De nouvelles obligations lourdes sont empilées sur les épaules des propriétaires bailleurs par les directives de l’Union européenne comme la loi énergie-climat. Ses normes ubuesques remettent en cause la rentabilité des opérations. Avec 31 % d’augmentation des taxes foncières sur 10 ans et les prélèvements sociaux sur les loyers, les bénéfices sont grignotés et les gens n’ont plus de marge pour entretenir leur bien.

Claudine LABADIE-POUDENX © D. R.

LAL : Que préconisez-vous ?

C. L.-P. : Dans la mesure du possible, nous encourageons les propriétaires bailleurs à prendre les devants pour réaliser des travaux avant l’entrée en vigueur et le durcissement de la nouvelle réglementation avec interdiction d’augmenter le loyer si le logement est classé F ou G à compter de 2023 et s’en suivra une batterie de mesures. De nombreux logements vont sortir du parc locatif avec des tensions. L’Unpi a dénoncé une mesure brutale pour les propriétaires.

LAL : L’aide d’État MaPrimeRénov constitue-t-elle une piste ?

C. L.-P. : Les avantages de MaPrimeRénov sont accessibles à l’ensemble des propriétaires et copropriétaires, quels que soient leurs revenus, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location. Un propriétaire peut être aidé jusqu’à trois logements mis en location et le bénéfice de MaPrimeRénov n’impose pas de conditions supplémentaires pour les loyers pratiqués. Elle est calculée en fonction des revenus et du gain écologique des travaux. L’objectif ultime de cette rénovation énergétique, obligatoire en 2030, sera de parvenir à ce que tout le parc immobilier existant atteigne le nouveau label bâtiment basse consommation (BBC).

Les consultations de l’UNPI

À l’issue du reconfinement, l’Unpi reprendra ses permanences tous les mardis et vendredis à Dax(1). Il s’agit de consultations de conseil et d’orientation afin de régler les litiges des questions immobilières proposées par les 12 membres bénévoles du bureau de l’association et ses consultants (notaires, avocats, fiscalistes, huissiers, géomètres-experts, conseillers en patrimoine, conseillers en assurances, juristes). Dans l’intervalle, les dossiers continuent d’être traités par téléphone au 05 58 74 17 70.

(1) Sur rendez-vous : le mardi de 14 h à 17 h 30 et le vendredi de 9 h à 12 h – 5, rue Cazade – Dax