Couverture du journal du 19/09/2020 Consulter le journal

Printemps des Landes : les entreprises dans l’objectif

Parmi les 1 200 animations sportives, nature, gourmandes, du Grand Printemps des Landes 2019, coordonnées par le Comité départemental du tourisme jusqu’au 21 juin, les entreprises landaises ont aussi choisi de se révéler sous toutes leurs facettes. Une nouvelle filière touristique qui commence à se faire une place au soleil.

Découvrir les savoir-faire, les femmes et les hommes derrière les machines, comprendre comment ça marche… Depuis une dizaine d’années, la visite d’entreprise s’inscrit avec succès dans les programmes touristiques, avec
11 millions d’adeptes, en 2017. « Faire visiter aux touristes ou aux habitants, des entreprises dans l’alimentation, l’artisanat, l’environnement ou l’énergie permet la découverte de nos territoires différemment, en vivant une expérience souvent inédite et en faisant appel à ses cinq sens », argumente l’Association des visites d’entreprises (AVE). Créée en 2012, elle réunit désormais, en France, près de 2 000 partenaires qui se prennent ainsi au jeu du dialogue avec les citoyens. Une offre prometteuse qui s’inscrit pleinement dans les tendances de consommation des visiteurs prédisposés à un tourisme culturel et alternatif. 

EN DIRECT DU PRODUCTEUR AU CONSOMMATEUR

Dans le cadre du Grand Printemps des Landes, parmi les entreprises landaises qui ont répondu à l’appel des offices de tourisme et choisi de communiquer autrement, celles de l’économie circulaire s’inscrivent naturellement dans le processus. À Morcenx-la-Nouvelle, Recycl Tissu, se plaît à décrire comment transformer des vêtements non utilisés en objets utiles et fantaisistes, tout comme l’atelier de recyclage de mobilier et d’électroménager, La Ressourcerie, à Aire-sur-l’Adour. Pour un lien direct du producteur au consommateur, avec souvent des ventes rondelettes à la clé, les vignerons invitent à la rencontre, en Chalosse et dans le Tursan, à Messanges sur le terroir du vin des sables, ou du floc de Gascogne à Hontanx. En quête d’authenticité, un public urbain se plaît à découvrir l’élevage des canards en plein air à Caupenne, ou plus insolite, la culture de la cacahuète à… Soustons. Les très médiatiques moines de l’abbaye de Maylis saisissent l’opportunité pour présenter les différentes étapes de la production de leurs tisanes aux vertus drainantes et détoxifiantes. Les agriculteurs regroupés sous la bannière Oléandes, à Mugron, dévoilent la fabrication de leurs huiles made in Landes, à partir de graines garanties sans OGM, cultivées sur les exploitations locales. Et Gascogne énergies, acteur 100% landais de la distribution d’énergie depuis 1926, raconte son histoire pour l’occasion.

EN MODE PARTICIPATIF

En mode participatif, on apprend à fabriquer la tourtière à Gamarde-les-Bains, le fromage de chèvre avec un chevrier à Mugron. Dans l’agroalimentaire le groupe Labeyrie travaille son image à Saint-Geours-de-Maremne, avec ses ateliers culinaires autour du foie gras et du saumon fumé. Les artisans d’art ouvrent les portes de leurs créations, de mode avec C.Lamour, à Gamarde-les-Bains, des savons de Casa Nature à Baigt, des perles de verre de Gaëlle, à Orthevielle… Les établissements thermaux ne sont pas en reste en proposant visites et forfaits. Et cerise sur le gâteau, sur la plage de Seignosse, on peut peaufiner sa maîtrise de l’objectif, avec Thierry Organoff, un pro de la photo de surf, depuis une trentaine d’années… 

www.printemps-des-landes.com