Couverture du journal du 25/06/2022 Consulter le journal

Mostiglass, la moustiquaire rafraîchissante

La start-up girondine GoCap est en train de créer son nouvel atelier de production dans une vieille grange réhabilitée à Hinx. Pour ses moustiquaires high-tech anti-insectes et anti-chaleur.

Mostiglass

© Mostiglass

Au cours de leurs voyages et de leur vie professionnelle dans des pays tropicaux, Nathalie et François Capitaine ont eu affaire à toutes sortes de moustiquaires classiques plus ou moins efficaces. « Tout le monde avait à peu près le même genre de produit, et partout, les gens disaient que ce n’était pas vraiment performant sur la durée et que ça assombrissait les pièces. Il y a quatre ans, à l’Île Maurice où mon mari travaillait pour une entreprise fabriquant des verres de lunettes, on s’est dit qu’il fallait que tout cela évolue vers plus de transparence, de solidité et d’efficacité dans le temps, plutôt que de continuer à utiliser des insecticides », se rappelle Nathalie Capitaine qui est, elle, professeur de physique.

Des études montrent que s’il fait 29°C, l’air subit une baisse de 4°C grâce à Mostiglass

PLAQUE DE POLYCARBONATE À MINI-PERFORATIONS

Le couple de scientifiques commence à mettre au point sa « Mostiglass rigide » sur cette île de l’océan Indien avant de rentrer en France pour optimiser et faire valider son produit en laboratoire de recherche en 2018. Leur plaque de polycarbonate transparente, lavable et incassable, qu’ils baptisent « la vitre moustiquaire qui climatise », possède des mini-perforations en forme de cônes qui ont pour effet de rafraîchir l’air en empêchant les insectes de rentrer. « Nous avons travaillé avec des thermiciens du CNRS à Bordeaux, ils ont noté un rafraîchissement de plusieurs degrés. Des études supplémentaires montrent que s’il fait 29°C, l’air qui traverse « Mostiglass rigide » subit un abaissement de température de 4°C sans rien faire et sans utilisation d’énergie », assure la cogérante de GoCap qui propose différents formats de plaques, adaptables à tout style de fenêtres, du coulissant pour baies vitrées au système à guillotine, du fixe à l’amovible.

Mostiglass

© D. R.

DANS LES CRÈCHES DE LA MAIRIE DE PARIS

Parmi les premiers clients, l’Agence régionale de santé (ARS) de Guadeloupe qui étudie les moustiques infectés : « Ils nous ont demandé nos Mostiglass pour pouvoir, à l’inverse, ouvrir les fenêtres de leurs laboratoires sans que les moustiques puissent s’en aller ! ». A suivi la mairie de Paris pour équiper les fenêtres des cantines et salles de repos des crèches. 70 établissements sont aujourd’hui concernés dans la capitale devenue le client le plus important de GoCap qui bénéficie du statut de jeune entreprise innovante et a reçu des aides de la Région Nouvelle-Aquitaine dans le cadre du Pass Start-up.

Avec un chiffre d’affaires gardé secret mais qui triple chaque année (moitié particuliers, moitié collectivités locales), les Capitaine qui ont notamment obtenu un prix au salon I’nov Pro 2018, voient aujourd’hui plus grand. Après avoir installé leur toute première machine sur la pépinière d’entreprises ChemInnov du campus de Pessac, la prochaine étape est la création d’un atelier de production à Hinx, dans une ancienne grange qu’ils ont achetée, Nathalie ayant des origines landaises du côté de Lesperon. « Nous devrions garder la R&D à Pessac et tout ce qui est production et assemblage sera à Hinx », explique le couple qui vit du côté d’Anglet et travaille dans un triangle Gironde- Landes-Pays basque. Au moins deux personnes devraient être embauchées sur le site landais à la fin du chantier, prévue en fin d’année.