Couverture du journal du 23/01/2021 Consulter le journal

[ Biaudos ] Réseaux sociaux : Fanny Lopes met LinkedIn à vos pieds

Avec "l’Effet Boom", Fanny Lopes propose aux indépendants de dompter LinkedIn pour trouver plus de clients et booster leur chiffre d’affaires.

LinkedIn Fanny Lopes

© Shutterstock

Bien que LinkedIn soit le réseau social professionnel par excellence, beaucoup d’entrepreneurs hésitent encore à l’utiliser. Dans cet univers ultra corporate, la peur de sortir du cadre en effraie plus d’un. Et Fanny Lopes a bien failli se laisser intimider aussi. Pourtant, à 38 ans, cette conteuse d’entreprise (« parce que storyteller, c’est moche »), installée à Biaudos, est devenue l’une des plus ferventes supportrice du réseau. À tel point qu’elle a même créé une formation  LinkedIn pour aider les entrepreneurs à s’en emparer.

© Shutterstock

« Quand j’ai commencé comme freelance dans le storytelling en 2018, j’étais super réfractaire à l’idée de communiquer sur LinkedIn. Le combo cravate-moustache, ça ne me va pas forcément bien et c’est complètement à l’opposé de ce que je fais. J’ai décidé de tenter le coup en mettant en avant mes atouts… et ça a très bien marché ». Avec son approche un brin décalée, elle génère en effet 3 000 euros de contrats, dès son premier mois sur le réseau. Motivée par ce résultat, elle développe une méthode de rédaction, d’optimisation de profil et de prospection pour trouver encore plus de clients grâce à LinkedIn. « Vu les retombées, j’ai décidé de partager ma méthode avec d’autres ». Et c’est ainsi que depuis juillet 2020, elle propose l’Effet Boom.

FORMATION EN LIGNE

Destiné aux freelances et aux indépendants exerçant en B2B (business to business), ce programme d’accompagnement leur propose de « dompter LinkedIn pour aller chatouiller les clients qui leur ressemblent, grâce au storytelling ». Le credo de Fanny Lopes est simple : « Plus on utilise un langage qui nous ressemble, plus ça marche. Il faut donc développer son personal branding » (marketing personnel en français dans le texte).

Fanny Lopes, conteuse d’entreprise à Biaudos © Patrick Valleau

Entièrement digitalisé, le programme dure trois mois. Pendant les deux premiers, les participants apprennent, via des modules en ligne, à optimiser leur profil, à séduire l’algorithme (que Fanny Lopes a baptisé Marcel « pour l’humaniser un peu »), à structurer et rédiger leurs posts grâce à des astuces de storytelling et de copywriting et à prospecter efficacement grâce aux « messages trampoline » qui donnent envie à l’interlocuteur de rebondir. Le dernier mois est consacré à un accompagnement individuel, toujours en ligne, pour aider à la rédaction de contenu. Les participants ont en outre accès à un groupe Facebook pour partager leurs avancées. « Il reste ouvert, même après la fin de la formation. Comme ça, à chaque fois que Marcel fait un nouveau caprice, je peux intervenir et l’Effet Boom ne se périme pas ».

Chaque mois, une nouvelle cohorte d’indépendants embarque à bord de la formation. Déjà six promotions y sont passées. Et chaque fois, les avis sont unanimes.

« Avant, j’étais la femme invisible, témoigne Angélique Bernard, assistante virtuelle. Au bout de deux mois, mon réseau grossit, je reçois même des demandes de connexion ! J’ai décroché un contrat et j’ai des contacts en cours ».

© D. R.

Des témoignages comme celui-ci, Fanny Lopes en a beaucoup. Et même en pleine crise sanitaire, sa formation a fait le plein à chaque fois. « Ce réseau permet de toucher des gens qu’on n’aurait pas touchés autrement… même en temps de crise. Pendant le premier confinement, on a dépassé les 20 millions d’inscrits sur LinkedIn en France ! Communiquer dans une période un peu creuse est une excellente initiative. Ce n’est pas une démarche à court terme mais cela permet de développer son personal branding et de se constituer un réseau qualifié qui fera appel à nous dès qu’il en aura besoin ».

3 BONNES RAISONS DE COMMUNIQUER SUR LINKEDIN

Des réseaux sociaux, il y en a plein. Alors, pourquoi Fanny Lopes s’est-elle concentrée sur LinkedIn ? Réponse de l’intéressée :

  • « Sur Facebook, on trouve beaucoup de vidéos de chats et sur Instagram, on voit surtout ce que les autres mangent au resto… Ce sont des réseaux pensés pour le loisir. En parlant de business, on dérange les gens. LinkedIn, au contraire, c’est le réseau professionnel par excellence. Il n’y a pas d’effet de surprise, pas d’hypocrisie. On est tous là pour la même chose : faire du blé ! »
  • « Près de 85 % des décideurs B2B sont sur LinkedIn et c’est le réseau qui leur donne le plus envie de passer à l’achat ou d’investir après avoir lu du contenu ».
  • « LinkedIn, c’est LA plateforme où il faut être quand on est freelance ou indépendant en B2B parce qu’elle est 277 % plus efficace que Facebook pour générer de nouveaux clients. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Hubspot [NDLR : société éditrice de logiciels pour des équipes marketing, commerciales et de support clients] ».

5 conseils pour un compte LinkedIn qui convertit

  • Ne mettez pas votre métier dans le titre de votre profil. Faites plutôt une promesse, quelque chose de différenciant qui n’appartient qu’à vous.
  • Un profil LinkedIn n’est pas un CV en ligne. Il faut interagir pour susciter l’intérêt. Si vous n’osez pas publier des posts, je vous conseille de commenter les publications des autres. Cela permet de mettre en avant votre valeur ajoutée et votre expertise. Et vos commentaires seront visibles par le réseau de l’auteur du post. En revanche, les likes et les partages ne servent pas à grand-chose car ils sont très peu vus.
  • Évitez d’aller dans les messages privés pour balancer directement votre offre ! On est sur un réseau social pour créer du lien. Il est donc conseillé de ne pas parler de son offre… au moins dans le premier message !
  • Dans une publication, il faut faire très attention à l’accroche pour que les gens aient envie de cliquer sur « voir plus ». Il faut créer du mystère, de la surprise pour donner envie.
  • Avoir un énorme réseau ne sert à rien s’il n’est pas qualifié. Il faut vous connecter avec des gens de votre cible et susceptibles de réagir à vos publications pour leur offrir une plus grande visibilité.