Couverture du journal du 16/10/2021 Consulter le journal

Jean Castex dans les Landes sur la relocalisation des services publics

La relocalisation des services publics était au cœur de la visite de Jean Castex à Mont-de-Marsan, le 5 février dernier. Elle a aussi permis aux acteurs locaux d’aborder avec le Premier ministre les principaux dossiers du département.

Jean Castex

De gauche à droite : Olivier DUSSOPT, ministre délégué aux Comptes publics, Jean CASTEX, Amélie DE MONTCHALIN, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée en charge de la Mémoire et des Anciens Combattants, Cécile BIGOT-DEKEYZER, préfète des Landes © Hubert Raffini

Moment rare -cela n’était pas arrivé depuis plus de 30 ans, avec la venue de Michel Rocard-le Premier ministre, Jean Castex, était à Mont-de-Marsan, le 5 février dernier. Il était accompagné de la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, du ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt, et de la ministre déléguée en charge de la Mémoire et des Anciens Combattants, Geneviève Darrieussecq, locale de l’étape, ancienne maire de Mont-de-Marsan. Le Premier ministre y a présidé, en visioconférence, un comité interministériel de la transformation publique. L’occasion de dresser le bilan des actions mises en œuvre en la matière depuis 2017 (Mont-de-Marsan, fait partie des 16 villes françaises, la seule en Nouvelle-Aquitaine, à avoir été retenues pour recevoir un service relocalisé de la Direction générale des Finances publiques), et d’établir un retour d’expérience sur l’impact de la crise sur les services publics.

40 postes à Mont-de-Marsan

Jean Castex a annoncé la création de 2 000 emplois dans les services départementaux de l’État et notamment 40 à Mont-de-Marsan. « Le gouvernement entend ainsi renforcer le mouvement de « démétropolisation », qui vise à relocaliser dans les territoires une partie des services publics, a précisé le chef du gouvernement. Ces nouvelles réformes visent à rendre l’État plus efficace, plus simple et plus proche ». Pour obtenir des « résultats rapides et concrets dans la vie quotidienne des Fraçais », Jean Castex mise sur le « baromètre des résultats de l’action publique ». Mis en ligne sur le site du gouvernement, cet outil permet de se rendre compte des résultats concrets de la politique conduite. Il a notamment donné deux exemples landais : le « plan vélo » qui a permis de faire passer les pistes cyclables de 920 kilomètres, en décembre 2017, à 1 139 kilomètres, en septembre 2020 et les 100 % de classes de CP et de CE1 qui ont été dédoublées en réseaux d’éducation prioritaire.

« Libérer les forces vives du territoire »

« Face à la pandémie, force est de constater que l’État a tenu », s’est félicité le Premier ministre, en rendant hommage aux agents publics. Mais la crise a aussi révélé « des difficultés et des faiblesses ». Selon lui, « l’épidémie due au coronavirus a renforcé chez les Français un besoin de service public. La crise sanitaire n’est pas terminée, mais elle aura démontré la nécessité absolue de libérer les forces vives des territoires ».

Influenza aviaire : « Premier ministre rassurant »

Jean Castex © H. R.

À l’issue de leur rencontre avec Jean Castex, le 5 février dernier, les représentants de l’interprofession du foie gras, se sont félicités « d’avoir bénéficié de l’oreille attentive du Premier ministre, qui se veut rassurant sur le soutien financier de l’État pour indemniser les préjudices subis par l’ensemble de la filière », gravement touchée par la nouvelle épizootie d’influenza aviaire et sur les délais de ces indemnisations. Le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog) précise également dans un communiqué avoir porté sa demande de création d’un groupe de travail sur la vaccination composé des laboratoires, scientifiques, administrations, vétérinaires et professionnels pour étudier toutes les données relatives à cette solution.