Couverture du journal du 21/01/2023 Le magazine de la semaine

Fin Museau : friandises naturelles pour animaux

À Poyanne, Pauline Dutreux a créé une gamme de compléments alimentaires pour chiens à base de superaliments, de fruits et de légumes.

Fin Museau

Pauline Dutreux a été sélectionnée par la chambre de métiers et de l'artisanat pour participer au salon Made in France en 2022 © D. R.

En 2020, Pauline Dutreux a adopté Néou. Issu d’un refuge, le chien est très maigre et n’a pas un joli poil à son arrivée dans son nouveau foyer de Poyanne. Pour résoudre ses problèmes, sa maîtresse parie sur une alimentation saine et équilibrée. « Tout comme notre santé commence dans l’assiette, celle de nos animaux commence dans la gamelle ! J’ai trouvé ce qui lui fallait pour les croquettes, mais rien du côté des friandises… » Ingrédients de piètre qualité, additifs, colorants… les récompenses qu’elle trouve en grande surface ou en magasin spécialisé ne lui conviennent pas. Après s’être renseignée sur les besoins des chiens, elle fabrique donc les siennes. « Je voulais offrir à Néou ce qu’il y a de mieux pour lui : des produits 100 % naturels. » Et devant l’engouement du toutou pour ses nouveaux bonbons, Pauline Dutreux décide de lancer sa marque Fin Museau, fin 2021.

SUPERALIMENTS

Tout en conservant son emploi salarié, elle aménage un laboratoire à son domicile pour produire, en petites séries, des friandises d’un nouveau genre. Car en plus d’être naturelles, sans additifs, sans colorants, ni conservateurs, les récompenses qu’elle concocte se veulent bonnes pour la planète et pour la santé des chiens.

Les recettes sont ainsi composées à base de fruits et de légumes, dont la production est moins gourmande en ressources naturelles que la viande. « Les chiens ont une alimentation basée sur la protéine animale, mais ils ont tendance à être omnivores et peuvent donc consommer des protéines végétales en complément. »

Fin Museau

Le vrai plus réside cependant ailleurs : les friandises Fin Museau contiennent des superaliments, tels que le chanvre, la spiruline ou le moringa. « Ce sont des aliments naturels avec une valeur nutritionnelle exceptionnelle qui ont de nombreux effets positifs sur les chiens. Plus que des friandises, ce sont de véritables compléments alimentaires. »

Chaque recette avance ainsi des allégations santé. Celle au moringa et à la courgette contribuerait à améliorer la beauté du pelage et la santé bucco-dentaire, à renforcer le système immunitaire et à réduire les douleurs articulaires. Celle au chanvre et à la banane aiderait les chiens à réduire leur anxiété et à améliorer leur digestion. Enfin, celle à la spiruline et à la carotte lutterait contre le vieillissement (comme l’arthrose par exemple) et le tartre des dents.

EN PLEIN DÉVELOPPEMENT

Tous les ingrédients utilisés dans les recettes sont bio. « Mais le label est trop cher pour que je puisse l’apposer sur les paquets, regrette Pauline Dutreux. Je réalise les investissements sur mes fonds propres et je ne dispose pas d’un énorme budget. Pour l’instant, je ne peux pas me le permettre… »

Actuellement, les friandises Fin Museau sont vendues sur le site internet de la marque ainsi que dans quelques magasins spécialisés à Bayonne, Toulouse, Paris et Millau. Mais Pauline Dutreux voit plus grand. Son objectif est de gagner en notoriété pour pouvoir se consacrer entièrement à Fin Museau. Présente sur Instagram, elle essaie de travailler avec des influenceurs, « même s’il n’est pas facile de se faire une place sur le marché du petfood ».

Mais elle a bénéficié d ’une vitrine de choix en participant au salon Made in France, du 10 au 13 novembre derniers. « J’ai été sélectionnée par la chambre de métiers et de l ’artisanat, avec 12 autres artisans. Ça a été une très belle expérience. J’ai rencontré de nombreux particuliers, mais aussi beaucoup de professionnels que je vais recontacter dès de début d’année pour développer mon réseau de distribution dans toute la France. »