Couverture du journal du 06/08/2022 Consulter le journal

Côté Patio : l’immo bistrot

Florian Cazalot et Patrice Destruhaut se sont lancés, à Aire-sur-l’Adour et Parentis-en-Born, dans un nouveau concept d’agences immobilières qu’ils veulent plus conviviales. Entre petites annonces et petits plats.

Coté Patio - immo

Florian Cazalot et Patrice Destruhaut © Cyrille Vidal

Dans l’immobilier depuis 2016 après une carrière de rugbyman professionnel qui l’a vu jouer à la Section Paloise dans les années 2000, Florian Cazalot qui a aussi monté une société de nettoyage et de services à la personne, a voulu concilier ses envies : « J’envisage le métier de l’immobilier dans la convivialité, j’adore le milieu des bars-restaurants, et j’avais envie de travailler différemment. Avec mon associé, issu du milieu agricole et commercial, tous deux nés à Aire- sur-l’Adour, nous avons voulu créer un lieu où l’on puisse recevoir les clients comme il faut ». Au départ, dans l’après-Covid, en juin 2020, l’enseigne prend le nom de Côté Patio immobilier & brunch. « Mais les gens avaient du mal à comprendre le concept, et ne pensaient pas que c’était ouvert à tout le monde », analyse-t-il. Changement de stratégie avec un double nom désormais : Côté Patio pour l’immobilier (transactions locations, etc.) et le Bistrot de Siméon pour la partie restauration, le tout en un même lieu séparé d’une verrière.

CUISINE DÉCENTRALISÉE ET PRODUITS LOCAUX

La cuisine de bistrot fait la part belle à des classiques de la cuisine en sauce comme la blanquette de veau, l’osso bucco, ou des plats plus modernes comme le poulet coco.

« On a créé notre propre « dark kitchen », une cuisine décentralisée où l’on produit tous nos plats en bocaux. On propose un maximum de produits en circuit court comme les planches de charcuterie de la Ferme des Vallons (Vielle-Tursan) ou de fromages avec la Crèmerie de  Fabien  (Mont-de-Marsan)  », argumente le chef d’entreprise. Pour autant, on y trouve aussi des suggestions à l’ardoise en fonction des arrivages, cuits directement sur site : de la caille rôtie au foie de veau, du pavé d’autruche à l’entrecôte frites maison en deux cuissons. Le Bistrot se fait caviste aussi avec plus de 170 références de vins et 80 bières. « L’originalité, c’est que toutes nos annonces immobilières sont diffusées dans le bistrot via des écrans. On s’en sert de support marketing, un peu comme un café-librairie… Nous, aujourd’hui, nos clients, on ne les reçoit pas au bureau, on les reçoit au café autour d’un verre, parfois même le soir. On est vraiment dans un échange dans un lieu convivial. Les sites internet, on a tous les mêmes, nous on capte cette clientèle physique aussi », assure le responsable.

AMBITION DE 30 AGENCES DANS LES DEUX ANS

La société a aujourd’hui, sur Aire- sur-l’Adour et Parentis-en-Born, une quinzaine de salariés, des professionnels de l’immobilier, avec un chiffre d’affaires de 680 000 euros en 2021 (contre 230 000 euros en 2016) et de la restauration (CA : 250 000 à 300 000 euros prévus cette année). Côté Patio a aussi développé un réseau de franchisés avec six autres agences dans les Landes : Geaune, Hagetmau, Amou, Mont-de-Marsan, Ychoux et Labouheyre. Dans les villages, « on veut toucher des secteurs un peu délaissés. On a appelé ça des « proxi », des agences de proximité au contact des gens. Il y a un marché, une vraie activité à aller chercher ». Là, le concept restauration n’est pas encore développé, ou alors avec de petits « corners » de bocaux à emporter.

Coté Patio - immo

© Cyrille Vidal

« On a des demandes au niveau national de gens qui s’intéressent à notre idée, mais d’abord on voulait que notre concept soit totalement éprouvé et duplicable », conclut Florien Cazalot. Dans les deux ans, l’ambition est d’ouvrir 30 agences immobilières dans tout le Sud-Ouest et deux projets sont d’ailleurs déjà en cours, dans le Gers et sur la côte sud landaise.