Couverture du journal du 19/09/2020 Consulter le journal

Capgemini recrute 100 personnes

Leader mondial des services informatiques, le groupe Capgemini lance de Mérignac le projet « Ange Gardien », une application santé innovante qui veille sur les patients asthmatiques et diabétiques. Illustration du fort développement
du groupe français en région Nouvelle-Aquitaine et notamment à Mérignac où 100 recrutements sont prévus en 2020.

Leader mondial du conseil, des services informatiques et de la transformation numérique, le groupe Capgemini, implanté aussi en Nouvelle-Aquitaine avec un site important à Mérignac, présentait le 10 février un projet particulièrement innovant baptisé sobrement « Ange Gardien » ! Ange Gardien est le fruit d’un partenariat entre Capgemini, l’université de Bordeaux, le CHU de Bordeaux (service d’immunologie, rhumatologie, médecine interne) avec le soutien du conseil régional et l’Agence régionale de santé (ARS). L’objectif est de proposer une meilleure prise en charge des personnes atteintes de maladies chroniques inflammatoires (asthme, polyarthrite et diabète entre autres) en s’appuyant sur la connaissance qu’a le CHU des complications et des préconisations qu’il fait pour rendre plus efficients les protocoles de soins. En partenariat étroit avec les médecins généralistes des départements des Landes, de Gironde et de Dordogne, il s’agit de diagnostiquer précocement les maladies chroniques ciblées et de prévenir leurs complications. Il s’agit aussi d’améliorer l’efficacité des soins apportés, de renforcer la recherche entre soins primaires et CHU et de proposer un modèle d’organisation des soins de santé s’appuyant sur des outils digitaux innovants. 

En termes de volumétrie, l’objectif est de déployer ces parcours sur 500 médecins et 5 000 patients à fin 2021, dans les trois départements. L’originalité de ce projet réside dans l’entrepreneuriat qui fait de la solution Ange Gardien une plateforme ouverte aux initiatives locales avec l’animation d’une communauté élargie d’entrepreneurs, au sein du centre d’innovation « AppliedInnovationExchange » de Capgemini situé à Bordeaux.

ÉCOSYSTÈME MATURE SUR L’E-SANTÉ 

La collaboration est créée avec des startups telles que KiLab, un outil d’e-parcours (Pessac), Aqsitania, télémonitoring respiratoire des maladies chroniques et des sportifs professionnels (Pessac), Diabilive, une application et télésurveillance de suivi diabète (Martillac), Ubleam, réalité augmentée pour l’Internet des objets. Dans le cadre de la feuille de route Santé 2018-2021 du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui a pour objectif de répondre aux défis majeurs de l’accès à la santé dans les territoires en déprise médicale, de l’accélération des innovations en santé et des transformations qu’elles imposent, ce projet collaboratif a reçu une aide de la Région de 1,5 million d’euros et celle de l’Union européenne via le FEDER à hauteur de 1 million d’euros. « Depuis 2015, nous avons vu la maturité de l’écosystème local sur l’e-santé. Nous avons ainsi développé à Mérignac notre ambition sur la santé au travers d’un centre de recherche et développement afin d’apporter et de mobiliser des compétences pour bâtir nos offres e-santé. Nous sommes un intégrateur capable de fédérer des PME et des startups pour concourir aux nouveaux usages de la santé », ont déclaré les dirigeants de Capgemini. Ainsi, plus de 60 collaborateurs sont dédiés à la santé sur le site de Mérignac et le groupe est en train de recruter 100 personnes pour 2020 sur ce même site. Ces recrutements sont favorisés par la forte attractivité de Bordeaux actuellement. « Et nous recrutons un quart de femmes et 70 % de jeunes », ont précisé les dirigeants du groupe mondial.