Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Tennis – Un record landais face à Djokovic

À quelques jours de Roland-Garros (26 mai - 9 juin), un record méconnu tient toujours… Le Dacquois Nicolas Devilder est le dernier Français à avoir battu Novak Djokovic sur terre battue. C’était en Italie, il y a presque 20 ans.

© J. D.

Rares sont les Français à pouvoir se targuer d’avoir battu le numéro un mondial serbe dans leur carrière. En 23 confrontations, Jo-Wilfried Tsonga l’a remporté six fois, toujours sur surface dure. Le dernier à avoir réussi l’exploit* est Benoît Paire à Miami en 2018, encore sur dur.

1-1 DANS LEUR DUEL

Pour trouver un Français l’ayant vaincu sur terre battue, il faut remonter à 2005 au tournoi Challenger de Monza en Italie, le Serbe avait alors 18 ans. Nicolas Devilder, formé à l’USDax, était sorti vainqueur d’un match serré, 6-3 4-6 7-5. « C’était le petit jeune qui monte, 130e mondial, il commençait juste sur le circuit pro, et deux mois après, il était qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros ! », se rappelle le Dacquois qui, avec l’expérience de ses 27 ans, avait arraché le troisième set après avoir été mené 5-2. « On se doutait qu’il serait bon, mais pas à ce point-là. » Sept ans plus tard, en 2012 sur le court Suzanne-Lenglen de la Porte d’Auteuil, à Roland-Garros, l’heure de la revanche avait sonné, « Djoko » lui administrant un implacable 6-1 6-2 6-2.

Nicolas Devilder © Th. D.

Nicolas Devilder © Th. D.

SPARRING-PARTNER

L’année d’après, le Landais qui fut 60e mondial à son meilleur, prit sa retraite professionnelle, mais cela ne l’empêcha pas d’être encore le sparring-partner de Djokovic sur la terre battue parisienne pour préparer ses matchs face à Rafael Nadal, gaucher comme lui : « Il me demandait parfois de taper plus fort, mais je ne pouvais pas faire le même coup droit que Nadal ! », rigole celui qui a aussi eu la chance d’affronter le Majorquin en 2008 au deuxième tour de Roland Garros en faisant mieux que résister au premier set.

Installé depuis à Poitiers où il vit avec son épouse et ses deux garçons, Nicolas Devilder est devenu entraîneur, travaillant à la All In Academy liée à Tsonga, coachant pour ses débuts notamment Paul-Henri Mathieu, avant de suivre sur le circuit ATP, de 2020 jusqu’à il y a quelques semaines, Quentin Halys. S’il avoue que la statistique n’a pas grande signification, le Dacquois reste donc à jamais à égalité de victoires dans son duel avec celui qui est, pour certains, le plus grand joueur de tennis de tous les temps.

© J. D.

© J. D.