Couverture du journal du 18/09/2021 Consulter le journal

Studio Flèche rouge : La bonne orientation

À Mont-de-Marsan, Quentin Lindner et Valentin Pagnier ont créé le studio Flèche rouge, pour booster les projets et la croissance des entrepreneurs avec une méthode d’accompagnement inspirée des process du design. Stimulant et efficace.

Studio la Flèche Rouge

© STUDIO FLÈCHE ROUGE

La flèche rouge, c’est celle qui indique le nord sur la boussole et permet de s’orienter. Choisir la bonne direction parmi l’éventail des opportunités, c’est bien ce que propose le Studio Flèche rouge, créé en début d’année par Quentin Lindner, et Valentin Pagnier, aux créateurs ou repreneurs d’entreprise comme aux indépendants, qui souhaitent se développer en déployant leur créativité. « Inspirée des process de base du design, la méthode permet d’analyser son environnement beaucoup plus précisément et rapidement, d’être plus ouvert d’esprit et de faire émerger davantage d’idées. Le but est de générer de nouvelles pistes de travail qui permettraient d’atteindre l’objectif identifié initialement. Il suffit ensuite d’imbriquer les bons éléments au bon endroit pour obtenir les bons résultats », résument les deux associés qui se sont rencontrés au cours de leur mastère au sein de l’École supérieure de design des Landes (ESDL).

Se mettre à la place de l’usager

« Les entreprises locales bénéficient d’un savoir-faire ancré qu’elles maîtrisent parfaitement. L’enjeu est de l’exploiter autrement, de le valoriser et de le mettre en avant », affirme Quentin Lindner. La démarche peut passer par la création d’un logo, d’une charte graphique, d’un territoire de marque « bien étudiés et construits ». Mais aussi, par le développement de projets innovants en adéquation avec les nouveaux usages. « Quel que soit le type d’activité, il est impératif de toujours se mettre à la place de l’usager ou de son client, pour comprendre ses enjeux, ses attentes et proposer des solutions qui y répondent, affirme Valentin Pagnier. Si une offre ne trouve pas d’acquéreur, c’est qu’elle ne répond pas aux besoins et qu’elle mérite d’être re-étudiée »

Nous sommes là pour challenger avec nos questions, nos exercices, nos hypothèses et potentielles solutions

Ateliers créatifs en mode mixeur

Et l’expérience proposée à leurs clients n’est pas forcément de tout repos. Le duo prévient d’emblée : « Au cours de nos ateliers créatifs, nous sommes là pour challenger avec nos questions, nos exercices, nos hypothèses et potentielles solutions. Nous n’inventons rien. La plupart des réponses sont déjà dans la tête du dirigeant. Nous ne faisons que les activer. En quatre heures, notre bureau devient un gros mixeur dont ressortent des idées cohérentes, applicables directement soit en autonomie ou avec le studio si nécessaire ». Et depuis le lancement de l’activité, la démarche a déjà convaincu plusieurs structures de divertissement, restaurateurs, institutionnels comme le service aux entreprises de la CCI des Landes, mais également des comptables et un assureur indépendant.

Duo complémentaire

Studio la Flèche rouge

© STUDIO FLÈCHE ROUGE

Diplômés du mastère designer manager option design produit et économie circulaire de l’École supérieure de design des Landes en 2019, Valentin Pagnier, 26 ans, et Quentin Lindner, 25 ans, après une première étape en tant qu’indépendants, ont choisi de conjuguer leurs talents pour « permettre aux entrepreneurs landais de révéler le potentiel de leurs projets ». « J’ai eu une casquette à la fois de designer produit, de chef de projet en industrie, et d’artisan au début de mon parcours », souligne Valentin Pagnier, plus impliqué dans la gestion de projet au sein du Studio Flèche rouge. Après un BTS en conception et réalisation carrosserie à Chambéry, ce Jurassien, suit une formation de styliste prototypiste automobile à l’Espera Sbarro de Montbéliard, avant d’intégrer une licence professionnelle chef de projet en matériaux composites au Bourget-du-Lac en alternance chez Dassault Aviation à Biarritz comme chargé de mission sur l’amélioration de process. Originaire de Clermont-Ferrand, Quentin Lindner, 25 ans, se concentre, quant à lui, sur la partie créative des prestations et la direction artistique, après plusieurs expériences auprès de start-ups et PME en France et à l’international dans la prestation en design produit et graphique.

Formations bientôt en ligne

Une deuxième offre en préparation proposera, en format en vidéo sur internet, des formations aux outils de créativité et de gestion de projet, destinées aux créateurs d’entreprise, jeunes actifs ou personnes en reconversion. En ligne de mire pour les deux associés : le développement de partenariats avec des instances locales d’accompagnement des entrepreneurs. Et pour diffuser « ces nouvelles manières de penser pour aller plus loin », ils prévoient à l’horizon 2023, d’amplifier leur travail de veille à l’international sur les outils innovants mis en œuvre par les grands groupes pour proposer aux dirigeants landais des retours d’expérience, des conférences, avec un ouvrage à la clé… pour favoriser le désir « d’entreprendre dans les Landes et faire rayonner le territoire ».

« Transformer chaque difficulté en opportunité »

Le statut juridique
« Nous optons pour la SARL dans la mesure où pour l’instant nous n’avons pas besoin d’investisseurs. Nous envisageons de passer en SAS lorsque nous développerons de nouveaux projets qui induiront une nouvelle structuration. »

 

Les difficultés surmontées
« Les difficultés que nous rencontrons, les petites embûches administratives notamment, nous permettent de mettre en place des méthodologies et des outils que nous pouvons par la suite proposer à nos clients qui se retrouvent dans la même
situation. Chaque difficulté se transforme en opportunité. » « Nous avons véritablement pris notre essor en louant un bureau dans les locaux de notre cabinet comptable. Il permet de recevoir les clients et fait partie de nos outils. » « Quand on a une volonté de développement, le nerf de la guerre c’est la trésorerie. Les retards dans les paiements constituent parfois un frein. Pour y remédier, nous avons mis en place nos ateliers créatifs d’une demi-journée, très abordables, qui nous permettent aussi d’approfondir la motivation et l’implication de nos interlocuteurs. »

 

Le soutien
« Sur le prévisionnel financier et la structuration comptable de l’entreprise, nous nous sommes appuyés sur le cabinet d’expertise comptable Exco qui est devenu notre partenaire auprès de ses clients. »

 

Les outils de communication

« Notre site internet : studioflecherouge.com Sur les réseaux sociaux, nous sommes présents sur Instagram et sur nos comptes Linkedin respectifs. Nous proposons sur Youtube « JBCD ! » (J’aime bien c’est design !), un live au cours duquel nous décryptons l’actualité des entreprises et les stratégies derrière leurs nouveaux services, pour créer de l’émulation, faire émerger des motivations dans notre communauté et montrer notre expertise. »